30/10/2008

28/10/2008: Prague accuse Sarkozy de vouloir détourner la présidence tchèque de l'UE -

L'Euro-dictature capitaliste ?: un empire surdimensionné, un château de sable, un panier de crabes, qui ne tiendra pas longtemps, tant les antagonismes, les contradictions, les concurrences, les nationalismes, les oppositions et intérêts culturels, religieux, politiques, linguistiques, stratégiques, financiers et économiques,  sont nombreux... Sans compter le fait que les masses populaires et travailleuses ne vont pas se laisser faire indéfiniment par une minorité de possédants, d' exploiteurs, de pillards, de profiteurs, de fauteurs de guerre et de marchands de canons, avides de super - profits qui vivent à leurs dépens  !
RoRo

From: melusine
Sent: Tuesday, October 28, 2008 8:29 AM
 
Subject: : Prague accuse Sarkozy de vouloir détourner la présidence tchèque de l'UE -

 
Sent: Monday, October 27, 2008 10:02 PM
Subject: Prague accuse Sarkozy de vouloir détourner la présidence tchèque de l'UE - Tout savoir sur les dernières actualités politiques, monde, société, sports, écologie avec le journal en ligne Libération

Prague accuse Sarkozy de vouloir détourner la présidence tchèque de l'UE

«M. Sarkozy veut siphonner notre présidence», a déclaré le président tchèque Vaclav Klaus, dont le pays doit présider l'Union européenne au semestre prochain.

 

Le président tchèque Vaclav Klaus a affirmé aujourd'hui que Nicolas Sarkozy voulait détourner à son profit la prochaine présidence tchèque de l'Union européenne qui commence le 1er janvier.

«M. Sarkozy veut siphonner notre présidence», a-t-il déclaré lors d'un débat télévisé en utilisant un terme tchèque courant pour qualifier les transferts illégaux entre sociétés menés dans les années 90, après la chute du communisme.

En même temps, pour Vaclav Klaus, eurosceptique déclaré, la présidence européenne «est une chose sans importance». «C'est prestigieux, mais pas pour les pays, c'est prestigieux pour les quelques politiciens qui vont à Bruxelles 12 fois par mois.»

Nicolas Sarkozy, qui préside actuellement l'Union européenne, voudrait présider l'Eurogroupe en 2009 de manière à renforcer le rôle politique de la zone euro, dans le cadre de l'actuelle crise financière et économique. Cette hypothèse a été interprétée par certains commentateurs comme une volonté de prolonger le mandat français au delà du 31 décembre.

«Des réunions sur les décisions à prendre (face à la crise) prennent place à l'extérieur de la présidence (européenne)», a regretté Vaclav Klaus avant de rappeler que les quatre pays (France, Allemagne, Grande-Bretagne et Italie) qui avaient initié début octobre une action européenne concertée étaient les mêmes que «ceux qui ont écrit les accords de Munich», qui ont permis à Hitler d'envahir une partie de la Tchécoslovaquie en 1938.

Le gouvernement de centre-droit tchèque «a une opinion plus rationnelle sur la crise financière que la plupart des pays européens», a affirmé ce libéral eurosceptique.

Le chef de l'Etat a cependant critiqué la position du gouvernement sur le Traité de Lisbonne et sur le plan européen de lutte contre le changement climatique. «Cela me rend fou quand j'entends qu'ils veulent ratifier le Traité de Lisbonne et le plan climat», a dit Vaclav Klaus qui mène une croisade personnelle contre la réalité du réchauffement climatique.

Source AFP

http://www.liberation.fr/monde/0101164946-prague-accuse-sarkozy-de-vouloir-detourner-la-presidence-tcheque-de-l-ue

21:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, actualite, histoire, europe, euro-dictature, imperialisme, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.