20/06/2011

NOTRE DAME DE PARIS

 
Voyons, voyons: les indignés ont dû confondre. Le parvis de Notre Dame à Paris, ce n’ est quand même pas la place Tahrir au Caire.
A Paris, les matraqueurs de “l’ordre” capitaliste veillent. La “démocratie” française doit quand même être protégée...
Il y a des modèles qui ne s’exportent pas...
RoRo
 
 
 
From: FISCHER BERNARD
Sent: Monday, June 20, 2011 7:32 PM
To: 
Subject: NOTRE DAME DE PARIS
 

http://www.paris.reelledemocratie.fr/node/153

http://www.convergencedesluttes.fr/index.php?post/2011/06/20/NOTRE-DAME-DE-PARIS

http://www.fischer02003.over-blog.com/article-notre-dame-de-paris-77298567.html

La réunion pacifique des indignés de Paris se termine avec plus de cent arrestations

Dimanche 19 Juin 2011

La police a dissout la réunion pacifique des indignés qui s'est tenue aujourd´hui sur le parvis de Notre Dame, avec un bilan de cent à cent cinquante personnes arrêtées. Des groupes de soutien se sont rendus aux commissariats de la ville pour exiger leur libération.   

A l'occasion de la journée mondiale de mobilisation du 19 juin, une marche a été organisée à Paris par le mouvement des Indignés. Environ cinq cent personnes ont pris les rues du centre ville durant trois heures. L'action, autorisée par la préfecture, s'est déroulée dans une ambiance conviviale sous une stricte surveillance policière. Les indignés ont fini leur parcours dans une rue proche de l´Hôtel de ville faute d'autorisation de se réunir sur le parvis. 

Entourés par la police, les indignés ont partagé un pique-nique jusqu'à 15 heures.  

Face à l´impossibilité de tenir l´Assemblée Générale du mouvement prévue à cette heure, les indignés se sont déplacés sur le parvis de Notre Dame. Quelques instants plus tard, les CRS et la garde mobile ont encerclé les indignés, ont mis en place un cordon policier et coupé l´accès à la place aux touristes et aux indignés restés en dehors.  

Au démarrage de l´Assemblée Générale, un représentant de la police a interrompu la réunion pour informer du délogement et des conséquences pénales pour les personnes décidant de rester. Au troisième avertissement, les agents ont commencé la dissolution par la force. Les indignés, qui restaient assis pacifiquement, ont été traînés par la force, un par un, jusqu'aux fourgons policiers. Ils ont été amenés dans différents commissariats de la ville.

Après ces premiers moments de tension, les indignés qui l´ont demandé ont été autorisés à quitter la place en petit groupes accompagnés par des agents.  

Parallèlement, un grand groupe de touristes et d´indignés (restés en dehors du cercle), étonnés face au déploiement policier ont hué les forces de l´ordre et ont soutenu les indignés qui continuaient d´être embarqués. 

Une heure plus tard, une fois le délogement terminé, les indignés se sont organisés en groupes pour se rendre aux commissariats en soutien à leurs camarades.  

NOTE : A cause de malentendus parus dans certains médias, nous précisons que l'Assemblée Générale qui s'est tenue à Notre Dame n'était en aucun cas une manifestation illégale, mais bien une réunion spontanée en marge de la marche convoquée par Démocratie Réelle Paris, aujourd'hui, ce matin. 

Il s'agissait donc bien d'une réunion spontanée de citoyens. Dans le cadre de la liberté d'expression, tout citoyen a le droit de se réunir dans un lieu public, de façon spontanée, sans troubler l´ordre public. Aujourd'hui, l'ordre public n'a été troublé à aucun moment. Comme indiqué aux forces de l'ordre, il ne s'agissait pas d'une manifestation et il n'y avait pas d'organisateurs, uniquement un groupe de citoyens réunis pacifiquement sur une place publique.

 

 

22:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.