28/06/2011

Japon, nucléaire, citoyens... (III)

Le danger et l’insécurité nucléaire sur nos épaules en permanence:
RoRo
 
 
 
From: "Lluís Gonzalez-Mestres (luisgm)"
Sent: Wednesday, June 08, 2011 10:09 PM
Subject: Japon, nucléaire, citoyens... (III)
 
Article d'Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/...

Japon, nucléaire, citoyens... (III)

Le 8 juin, un article de la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) intitulé « Fukushima: le désastre nucléaire est plus grave qu'avoué au départ » se réfère au rapport remis par le gouvernement japonais à l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (IAEA) reconnaissant notamment que trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima ont pu fondre et percer leurs caves. Au même moment, un éditorial du Mainichi Daily News réclame : « Nuclear accident inspection must give public a fair view of Fukushima crisis ». Le Daily Yomiuri Online souligne : « 'Melt-through' at Fukushima? / Govt report to IAEA suggests situation worse than meltdown » et rapporte : « Investigative panel holds 1st session », se référant aux travaux d'une commission indépendante chargée d'enquêter sur la catastrophe de Fukushima. On voit de plus en plus clairement apparaître des problèmes déjà évoqués dans nos articles sur ce blog : absence de réel contrôle de l'Etat sur les opérateurs privés à qui, de fait, était abandonnée la sécurité des citoyens ; lobbying et situations de conflits d'intérêts permanents ; altérations ou dissimulations de la vérité ; limitations évidentes en matière de précaution et de prévision de possibles accidents... Le 8 juin également, The Asahi Shimbun n'hésite pas à employer le titre fort explicite « BEHIND THE MYTH: 'Nuclear village' rules itself in TEPCO hierarchy » pour évoquer ce que l'auteur appelle « the safety myth, inherent in the nation's nuclear power generation industry ». Mais précisément, de tels mythes, dont celui de la sûrété nucléaire garantie n'est qu'un exemple, ont résulté d'une politique de « communauté » fermée et de cercles restreints solidaires marginalisant systématiquement la grande majorité des citoyens. A propos de la réunion en cours à Paris des représentants du G8-G20 sur la sûreté nucléaire, HNS-info diffuse le 8 juin un communiqué du réseau Sortir du Nucléaire intitulé « Séminaire sur la sûreté nucléaire : un grossier exercice de communication ». Quant aux déchets nucléaires et à leur « gestion » en France et sur le continent européen, où est la transparence institutionnelle ?

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/... ]


Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

20:34 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.