14/09/2011

[Roma_Francais] France: "La lutte contre la délinquance roumaine" est une priorité c7

La FRANCE, c’ est aussi en EURO-DICTATURE capitaliste, de plus en plus raciste ...
RoRo
 
Sent: Tuesday, September 13, 2011 7:49 PM
 
Subject: [Roma_Francais] France: "La lutte contre la délinquance roumaine" est une priorité
 
 

France: "La lutte contre la délinquance roumaine" est une priorité

13/09/2011 - Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy, fait désormais de la lutte contre la délinquance liée à l'immigration roumaine une de ses priorités. Le résultat d'un long processus de stigmatisation de cette immigration.

Et aussi: Les mensonges de Brice Hortefeux et Eric Besson sur la question des Roms

"La délinquance roumaine est une réalité qu'il faut que nous combattions" lançait le ministre de l'Intérieur français dans une interview à BFM tout en précisant que seulement "2% de la délinquance en France sont (sic) le fait de Roumains".

Alors qu'une certaine "confusion entre 'Roms' et 'Roumains'" reste entretenue par le ministre, relève Le Monde, Claude Guéant a, ce lundi, dans Le Parisien, détaillé les mesures qu'il compte mettre en place pour "lutter contre les jeunes Roumains" comme le titrait la version papier du quotidien.

Parmi celles-ci, le rapatriement des mineurs délinquants dans leur pays, sur base du constat que "près de la moitié des délinquants roumains interpellés sont des enfants ou des adolescents, parfois seulement âgés de 12 ans ou 13 ans". Une surveillance accrue des gares de bus, des aéroports et des trains est également prévue.

L'interdiction de la mendicité sur les Champs-Elysées est également citée, laissant entendre que ce fait est lié à l'immigration roumaine.
Ces annonces ont immédiatement déclenché des réactions outrées dans le chef d'Edouard Donnely, président de l'association d'aide aux mineurs étrangers sans abris "Hors la rue".

Selon lui, "les annonces du ministre sont juridiquement très discutables par rapport aux textes internationaux  sur les droits de l'enfant et moralement choquantes", comme il le confie au Parisien. Des limites juridiques et des imprécisions que relève d'ailleurs Le Monde sur son site.

L'immigration roumaine, idée fixe des ministres de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy

Depuis qu'une gendarmerie de Saint-Aignan (dans le Loir-et-Cher) a été attaquée par une cinquantaine de gens du voyage en juillet 2010, les Roumains (souvent assimilés aux Roms) sont dans le viseur de Nicolas Sarkozy et de ses ministres de l'Intérieur. Brice Hortefeux, prédécesseur de Claude Guéant, avait alors publié les premiers chiffres ciblés sur les actes de délinquance imputés à des ressortissants roumains. "Aujourd’hui, à Paris, la réalité est que près d’un auteur de vol sur cinq est un Roumain", en concluait-il.

Le même Brice Hortefeux, avait rappelé que s'il n'existe pas "de statistiques sur la délinquance par communauté", ses services disposaient bien de "statistiques par nationalité". Sur base de celles-ci, il relevait qu'à Paris "la délinquance de nationalité roumaine avait augmenté l'année dernière de 138%". Il se basait pour cela sur une étude de la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne.

Toujours à la mi-2010, Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, avançait qu'en deux ans, la délinquance roumaine en France avait été multipliée par 2,5.

Après cette offensive, un calme relatif sur le sujet semblait de mise. Il faut dire que tant l'Europe que l'ONU s'étaient inquiétés de l'attitude de la France.

Mais en juin 2011, Claude Guéant, devenu ministre de l'Intérieur lançait dans une interview au Journal du dimanche qu'à "Paris, 80% des vols à la tire sont commis par des Roumains mineurs. Avec les autorités roumaines, nous allons conduire une action contre cette délinquance structurée par ville et par réseaux mafieux".

Le plan de lutte contre "la délinquance roumaine" que vient de lancer le ministre de l'Intérieur français n'est donc que la dernière étape en date d'un processus sur lequel se focalise la Place Beauvau depuis plus d'un an.

Julien Vlassenbroek
 
__._,_.___

09:52 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.