25/09/2011

« Nous pouvons les arrêter ! Nous ne leur devons rien, nous ne paierons pas ! » - manifestation du 21 septembre 2011

http://static.skynetblogs.be/media/1355/22-sept-2011---2-thumb.2.jpeghttp://static.skynetblogs.be/media/1355/22-sept-2011-thumb.2.jpeghttp://static.skynetblogs.be/media/1355/22-sept-2011---2-thumb.jpeghttp://static.skynetblogs.be/media/1355/22-sept-2011-thumb.jpeg

 
Le peuple grec: un peuple indomptable, face au Fmi, à l’ Euro-dictature capitaliste, à un gouvernement “socialiste” qui obéit aux ordres du capital financier international et des pillards...
Bien décidé une fois de plus à ne pas se laisser vendre...
RoRo
 
Sent: Friday, September 23, 2011 11:48 AM
 
Subject: « Nous pouvons les arrêter ! Nous ne leur devons rien, nous ne paierons pas ! » - manifestation du 21 septembre 2011
 
 
 
 

22 sept 2011 

Communiqué du Parti communiste grec (KKE)



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



« Nous pouvons les arrêter ! Nous ne leur devons rien, nous ne paierons pas leur capitation ! »

[capitation: impôt prélevé sur chaque individu mâle, particulièrement en France de1695 à la Révolution de 1789]

Les travailleurs d'Athènes ont envoyé ce message le mercredi 21 septembre, tout le monde du travail des quartiers d'Athènes et du Pirée, travailleurs, femmes, indépendants, retraités, chômeurs et étudiants ont envahi la place Syntagma par milliers. Des rassemblements ont été organisés en conséquence dans des dizaines de villes de toute la Grèce. Dans une grande manifestation animée, le peuple a crié haut et fort sa décision claire et inébranlable : « Nous ne leur devons rien – Nous ne paierons pas ! »La manifestation était un message fort de désobéissance face aux injonctions de paiement du fisc envoyées massivement à chaque famille ouvrière et populaire, tandis qu'une nouvelle offensive fiscale a été adoptée hier au Parlement par un gouvernement qui exige de chaque propriétaire, même de la plus petite propriété, de payer une taxe permanente et onéreuse via les factures d'électricité.



Si nous ajoutons à ces lourdes taxes, une nouvelle série de mesures qui prévoient des taxes supplémentaires, une nouvelle diminution dramatique des salaires, une réduction du montant des retraites allant jusqu'à 50% ainsi que le licenciement de 30 000 fonctionnaires avec comme perspective immédiate d'atteindre le chiffre des 200 000 etc. Les familles ouvrières et populaires seront traînées dans la misère et menées à la faillite.



Le PAME, le syndicat de classe, avec une action organisée dans la période est en train de recueillir les injonctions de paiement envoyés aux travailleurs et crie haut et fort qu'ils ne paieront pas en dépit des intimidations du gouvernement, qui joue sur la menace de saisies et d'arrestations, alors que dans le même temps le grand capital se voit accorder des exonérations fiscales choquantes et bénéficie de nouveaux privilèges.



Désormais, la seule voie est le refus organisé et massif de payer, le PAME appelle à de nouvelles actions contre ces lourdes taxes le 28 septembre, après la manifestation de masse du 21 septembre, débouchant sur la grève dans le secteur public et les anciennes entreprises publiques le 5 octobre et une grève nationale le 19 octobre.



22 sept 2011 - 2

Il convient de noter qu'une importante délégation du Comité central du KKE était présente au rassemblement, avec à sa tête la secrétaire-générale du KKE, Aleka Papariga, qui a rendu la déclaration suivante aux médias : « Pas un pas en arrière. L'immense majorité du peuple doit faire ce qu'il pense devoir faire – ne pas payer ces taxes énormes, refuser d'être acculé dos au mur. Nous devons faire de leurs vies un enfer. Cet affrontement commence, il existe déjà et il va continuer dans la période à venir. »



Il convient de noter aussi que lors de la manifestation du PAME, une résolution de solidarité avec le peuple Palestinien a été adoptée avec comme revendication que la Palestine devienne un Etat-membre de l'ONU, reconnu dans les frontières de 1967 et avec Jérusalem-Est comme capitale.

20:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

La Libye ne sera jamais conquise ! par Djerrar Amar

From: Hess Madeleine
Sent: Friday, September 23, 2011 1:13 PM
 
Subject: La Libye ne sera jamais conquise ! par Djerrar Amar
 


-publié sur "La Voix de la Libye"
De : bouhamidi mohamed <mbouhamidi2001@...r>
À : Ginette Hess Skandrani :
Envoyé le : Vendredi 23 Septembre 2011 8h40
Objet : La Libye ne sera jamais conquise !
Libye – La Libye ne sera jamais conquise !

 
 
TRIBUNE LIBRE DE DJERRAD AMAR
 
Sept mois de bombardements par l’OTAN. Contre des civils, un carnage, de la rapine, des mensonges, de la tromperie, de la diversion et de la désinformation perpétuelle n’ont pas pu arriver à faire plier un peuple de 6 millions d’habitants et qui vient de surcroit de commencer sa résistance ! Quelle victoire a bien remporté l’OTAN ? L’OTAN – dont-il ne reste en Libye que la France de Sarkozy et la Grande-Bretagne de Cameron – connait Pyrrhus !
Les retraits des villes des forces armées libyennes est, en effet, purement tactique car l’OTAN s’en sert comme argument– répondant à son objectif – pour viser les populations en bombardant en permanence les cités, en coupant l’eau et l’électricité mais aussi en empêchant l’approvisionnement des populations en nourriture et médicaments. C’est donc pour protéger les populations, en particulier, que ces retraits sont décidés.
Cette tactique s’avère un piège redoutable. Malgré le retrait, les « rats » de l’OTAN n’arrivent pas à occuper les villes, y compris Tripoli, car ils rencontrent une forte résistance de la population qui pratique maintenant la guérilla et subissent de lourdes pertes face aux tireurs d’élite et ce, par le témoignage même de « Reuters » qui rapporte que des centaines de cadavres « d’insurgés » jonchent les rues ayant reçu une balle soit au front soit au niveau du cœur. Ceux qui y entre n’en sortent pratiquement jamais. Selon des rapports que la presse ne diffuse pas, les « insurgés » refusent les ordres d’avancer. La débandade et la démoralisation sont réelles sur tous les fronts. De plus, l’OTAN n’arrive plus à mobiliser car la « chair à canon » n’est pas illimitée. Elle n’arrive plus à remplacer les centaines de morts que lui infligent les forces libyennes composées de dizaines de milliers de volontaires libyens (les renforts des tribus arrivent tous les jours) et de l’armée. Elle n’arrive pas aussi à renforcer un front par le transfert par manque d’effectifs au risque d’en dégarnir un autre.
Combien l’OTAN a bien pu avoir mobiliser ? 6000, 10 000 ? Exagérons à 20 000 !! Elle en a sacrifiés combien de ces clowns, sales, affreux et désorganisés ? Bien plus de 10 000. Il reste disons 10 000 au maximum (sans possibilités de remplacement sinon pourquoi en importer), totalement démoralisés car se sachant vaincus, sans but que de se faire un « capital » par le vol et la rapine (puis déguerpir), actes qui deviennent de moins en moins possibles depuis que les Libyens ont totalement réorganisés leurs troupes, changés de stratégie et de tactique face à la folie, aux turpitudes, l’empressement, la précipitation et les tâtonnements de l’OTAN. Donc 10 000 face à des dizaines de milliers motivés car défendant une cause juste ; leur pays et leur honneur ayant l’avantage du terrain, l’endurance et le temps. Au vu de l’évolution des choses ce nombre restant – inextensible –sera réduit à zéro en moins d’un mois !
C’est dans le sens de l’échec qu’il faut comprendre la diversion de Sarkozy et Cameron, singés par le vassal Erdogan de Turquie, à l’approche de la réunion du Conseil de Sécurité même s’il ne faut pas trop y compter. C’est bien de sortir de ce guêpier aux conséquences politiques et économiques, voire personnelles, désastreuses. « Nous vous avons aidé dans votre révolution, vous voici donc à la capitale, à vous de poursuivre maintenant les réformes en tenant vos promesses. Nous on se retire » semblent dire ces deux idiots utiles, à un CNT qui s’avère être un ramassis hétéroclites de bras cassés, désunis, incompétents, sans consistance et sans vision ni projet. Même l’ONU, si force de « police internationale» de 5 000 hommes il y aura, ne sera d’aucun secours ou utilité face à un peuple déterminé à défendre son pays. Le pétrole tant convoité ne dépassera pas les côtes libyennes. Il sera visé en priorité avec ses sociétés prédatrices, ses personnels, ses bateaux, ses pipe-lines etc. Toutes les forces étrangères, sur le sol libyen, seront la cible légitime des Libyens. Elles seront terrorisées et traquées en permanence jusqu’à leur disparition.
L’enlisement est bien visible. La Libye ne sera jamais conquise. L’OTAN n’est plus qu’un géant aux pieds d’argile, l’ONU une escroquerie, les médias un instrument de propagande, les «journalistes » désormais des propagandistes et agents doubles, au service de la« démocratie » des « libertés » imaginaires, bien plus au service des mensonges et des leurres ! Le monde doit donc être refait sur d’autres bases, d’autres règles, d’autres pôles. L’échec est le débouché inexorable de tout ce qui est construit sur du faux, le mensonge, la falsification et l’escroquerie !
La Libye est bien l’endroit où les prétendues « valeurs universelles », dont se prévaut l’Occident autoproclamé «gardien du bien », sont mises à nues en s’avérant tromperies, où les institutions et organisations dites « internationales » chargés de défendre des droits, des principes et prévenir les conflits, se confirment être des instruments de domination et hégémoniques au service du Grand capital.
 
--
 


17:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

la recette de la Tripolitaine revue et corrigée c7

 
 
 
Sent: Saturday, September 24, 2011 6:48 AM
 
Subject: la recette de la Tripolitaine revue et corrigée
 
publié sur "La Voix de la Libye"


De : bouhamidi mohamed <mbouhamidi2001@yahoo.fr>
À : Ginette Hess Skandrani : grianala@yahoo.fr
Envoyé le : Samedi 24 Septembre 2011 5h46
Objet : Tr : la recette de la Tripolitaine revue et corrigée

Recettes pour des printemps arabes par Roman Rijka
 
Le goût (immodéré, il faut le reconnaître) de l'Occident pour l'exotique est connu (qui n’a pas en mémoire l’inoubliable Ya Bon Banania ?). Cette année, histoire d'oublier le cauchemar de la crise, il a jeté son dévolu sur une recette joliment appelé « printemps arabe". Encore trop nombreux (c'est un des paradoxes de la toute puissance du règne des médias) sont ceux qui en ont entendu parler sans pour autant savoir de quoi réellement cette fameuse "cuisine" est faite .Pour combler cette lacune qui peut avoir des conséquences tragiques insoupçonnées, voici la recette du "printemps arabe" variante "Tripolitaine".
 
I N G R E D I E N T S (pour une famille de 6 millions de personnes)
 
--Un Président non euro ou dollarocompatible (c'est indifférent). Vérifier que l'Union Européenne et les Etats-Unis ont bien fixé sa date de péremption, c'est une condition sinéqua non (qu'importent les raisons ADM,AVC,..)
-- Un bouquet de califes en herbe(il n'y a pas de limite d'âge) du cru, eurodollarocompatible, marque CNT d'origine ,US. estampillée et Euro.labellisée.
--Une pâte fraîche et aisément malléable ( genre Khobz eddar yaklou elbarrani), choisir de préférence dans la tranche des 15-20.
--Une information mqatra et mdjazra,  assaisonnée de face de bouc ( modèle ORTF:Office RadioTélé Festi.)
--Quelques goualines de renom,  bi ou trilingues Taa hna wa lhik (genre entre les deux mon cœur balance)
-- Un B.A.Shell disponible
--Un batteur de type Amar Mossad (il n'est pas nécessaire qu'il soit d'origine)
--Un jour de semaine choisi, selon la convenance personnelle,  parmi ces 3 : vendredi, samedi, dimanche.
-- Un air très en vogue his master's voice,  type "dégage".
--Un drapeau de rechange (éviter les fanions de club sportifs, ils ne sont pas acceptés par l'ONU)
 
 
 
 
 
 
P R E P A R A T I O N  DE  LA  T R I P O L I T A I N E
 
1ère étape : La guerre souterraine
Au commencement, les agents des services secrets et de renseignements étrangers provoquent des conflits ethniques, nationalitaires, confessionnels ou régionaux ; ils fomentent un putsch armé et oriente son action dans la direction souhaitée.
2ème étape : La guerre médiatique
Les médias occidentaux vont répandre dans le monde entier le mensonge sur le soulèvement populaire contre le régime répressif,
3ème étape : La guerre diplomatique
 Vient ensuite, une étape de pressions et d’influence sur les gouvernements amis et laquais avec pour buts de bloquer toute tentation de dénoncer la violation des procédures démocratiques internationales, de les pousser à appuyer l’instauration de sanctions et le gel des avoirs des banques nationales et d’accepter les résolutions exigées du Conseil de sécurité de l’ONU.
4ème étape : La guerre de dernière génération technologique
 Ensuite, viendront, sous le prétexte de » la défense de la population pacifique »,
- Les attaques à coups  de missiles Tomahawk, de drones et de vaisseaux de guerre et le bombardement  systématique de l’infrastructure militaire et sociale,
- la chasse aux représentants du régime,
 -On arme les révoltés et à leur tête émergent des instructeurs étrangers.
Dans le cas de la Lybie, parce que les révoltés étaient numériquement peu nombreux, on les a complétés par les éléments d’El Qaeda et des Talibans recrutés dans les provinces du nord de l’Afghanistan et au Pakistan. Vu que même tout cela n’a pas suffi pour renverser le régime on a directement engagé pour la prise de Tripoli, les forces du 22ème régiment des SAS britanniques, la 2èmedivision de la Légion étrangère française et les forces spéciales du Qatar, de Oman et de Jordanie qui ont directement débarqué dans le port de la capitale habillés et armés comme les rebelles .
Pour qui se bat l'Otan en Libye?
L'alliance atlantique a annoncé le 21 septembre qu'elle allait prolonger de trois mois son intervention en Libye. Pour les Libyens ou pour ses intérêts personnels?
Combattants anti-Kadhafi à Bani Walid, le 23 septembre 2011. REUTERS/Youssef Boudlal
l'auteur
Le 5 septembre 2011, Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) n’hésitait pas à annoncer la fin prochaine des opérations de l’alliance en Libye.
Deux semaines plus tard, alors que les communiqués en provenance de la rive sud de la Méditerranée ne cessent de nous promettre la chute définitive des «derniers bastions» du régime du colonel Kadhafi et nous décrivent la marche triomphale des forces du Conseil national de transition (CNT) sur Syrte, Sebha et Béni Walid, l’Otan décidait le 21 septembre de prolonger de trois mois supplémentaires son intervention. Se pourrait-il que d’aucuns aient vendu la peau de l’ours kadhafiste avant de l’avoir tué?
Elle court, elle court, la rumeur
L’Otan s’efforce de dédramatiser et tient malgré tout à donner de la Libye l’image d’un pays en passe de sortir de la crise. Sur son site, dans un article qui brosse un tableau pittoresque et sympathique de la vie quotidienne à Tripoli, on peut lire que les préoccupations des militaires occidentaux ne sont pas que guerrières:
Ainsi, «il est essentiel, pour un retour rapide à la normale, que les services d'électricité et d'eau soient vite rétablis. C'est ici que le choix de l'Otan de ne pas s'en prendre aux infrastructures porte ses fruits», se félicite l’auteur du texte. Toutefois, «la mission de l'Otan visant à protéger les civils est maintenue car le conflit se poursuit contre les poches de résistance pro-Kadhafi. La rapidité avec laquelle le CNT pourra en finir avec le reste des forces de l'ancien régime conditionnera son aptitude à normaliser la situation en Libye».
Pour l’heure, les combats ne sont pas terminés. 6.000 combattants du CNT se masseraient pour «l’assaut final» sur Syrte, tandis que des rumeurs —comme toujours contradictoires— nous parviennent de Béni Walid et de Sebha. Cette dernière ville serait depuis quelques jours aux mains des anciens rebelles.
C’est en tout cas ce qu’affirment la BBC et le Guardian de Londres. Lequel assure en outre que «les forces libyennes libres» —toute ressemblance avec les Forces Françaises Libres étant sans doute médiatiquement voulue— «se sont emparées de points clés de la ville de Sebha, dans le désert au sud du pays, un bastion des partisans de Mouammar Kadhafi et d’autres personnalités du régime en fuite, a annoncé le nouveau gouvernement rebelle à Tripoli».
La chute de Sebha, nœud essentiel sur la route du Niger, permettrait au CNT de couper toute retraite aux kadhafistes dans la région:
«La confirmation de la prise de la citadelle [sic] et de l’aéroport de Sebha constitue une importante percée militaire, bien que l’on ne sache pas avec exactitude ce qu’il en est du reste de la ville. Mais de violents combats se poursuivent à Béni Walid, à environ 150 kilomètres au sud de Tripoli, où Seif al Islam al-Kadhafi, fils du dirigeant déchu, aurait été aperçu».
Seif al Islam est à la fois l’Arlésienne et le croquemitaine de cette nouvelle phase de la guerre en Libye, que l’on croit voir partout depuis la chute de Tripoli—quand on ne l’a pas capturé ou tué, comme quelques-uns de ses nombreux frères. Il est certain qu’il incarne aujourd’hui le visage de la résistance kadhafiste, là où son père, dont nul ne sait vraiment où il s’est retranché, se contente d’émettre régulièrement des messages galvanisants où il appelle ses fidèles à continuer le combat.
Les kadhafistes n’ont pas dit leur dernier mot
Tant que Seif al Islam et le colonel resteront insaisissables, au point de narguer les forces de l’Otan et les troupes du CNT, la guerre continuera. Cependant, on voit mal comment les loyalistes pourraient reprendre l’initiative. Et ce n’est probablement pas un hasard si l’alliance a choisi de prolonger de trois mois —presque jusqu’à Noël— ses opérations de couverture aérienne.
A Béni Walid, par exemple, toutes les tentatives de pénétration des rebelles ont été repoussées avec de lourdes pertes. Dès qu’ils se cassent les dents sur des positions ennemies, les hommes du CNT, comme le faisaient les combattants albanais de l’UÇK au Kosovo en 1999, réclament un appui aérien de l’Otan.
Preuve que les avions français, britanniques et américains, entre autres, ne chôment pas, le point de situation n° 44 du ministère français de la Défense dresse la liste des objectifs «traités» du 15 au 22 septembre:
«Une dizaine de véhicules militaires et d’armements (véhicules légers armés, lance-roquette multiples) dans la région de Syrte, Béni Walid, Waddan et Sebha; une dizaine de bâtiments de commandement et de stockage de matériel dans les régions de Syrte, Béni Walid, Waddan et Sebha».
Les forces de Kadhafi ont peut-être trouvé une certaine forme de parade à ces frappes, puisqu’elles semblent capables de reprendre le combat après les bombardements et d’interdire pour l’instant à leurs ennemis l’accès aux villes qu’elles défendent. Si l’alliance s’octroie généreusement une rallonge de trois mois pour mener à bien ses opérations, peut-être faut-il y déceler des indices quant à la capacité de nuisance des kadhafistes, qui semblent loin d’avoir dit leur dernier mot.
Le CNT sur la sellette
En Occident, d’ailleurs, des voix s’élèvent pour s’inquiéter de cet après-Kadhafi qui tarde à venir. Les rebelles du CNT n’inspirent pas que la confiance. Ils sont divisés, leur programme paraît incohérent, pour ne rien dire de leur volonté de fonder leur Constitution sur la charia (loi islamique). Aux États-Unis, le Washington Post tire la sonnette d’alarme:
«[…] alors que les loyalistes de Mouammar Kadhafi résistent avec acharnement dans les villes assiégées de Syrte et Béni Walid, et que des querelles éclatent entre les révolutionnaires, il est de plus en plus à craindre que le renversement de Kadhafi ne soit pas synonyme de la fin des combats dans la nouvelle Libye. En fait, certains estiment que la défaite de l’ancien dirigeant pourrait ouvrir la voie à un conflit beaucoup plus complexe».
L’Occident se paye-t-il la Libye de ses rêves?
Le problème tiendrait peut-être, à en croire l’auteur britannique Greg Muttitt, interviewé par Al Jazeera, au principe même des interventions occidentales. Muttitt ne mâche pas ses mots. Pour lui, l’Ouest n’intervient qu’à ses propres fins, et se soucie en fin de compte fort peu de satisfaire les aspirations des peuples au côté desquels il intervient:
«Autrement dit, commente-t-il, les puissances occidentales trouveront la Libye qui leur convient dans les mois qui viennent. Elles peuvent préférer [une Libye] divisée entre tribus, ou entre "modérés" et "islamistes". Les Américains et les Britanniques chercheront à soutenir les politiciens libyens avec lesquels ils estimeront qu’il est possible de faire des affaires. Ils auront tout naturellement tendance à penser qu’ils aident les modérés, mais ces derniers seront également prêts à tout pour plaire aux puissances occidentales».
Il reste trois mois à l’Occident pour s’offrir cette Libye rêvée, peut-être, effectivement, en guise de cadeau de Noël.
Roman Rijka
A lire aussi




17:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/09/2011

On se croirait toujours en URSS c7

Oui LabourStart, mais on peut faire du syndicalisme, sans sombrer dans le réformisme, l’ anti-communisme et l’anti-soviétisme imbéciles...
Mais non, on n’ est plus en Urss, en Russie et dans les ex-républiques soviétiques ... On est bien sûr depuis une vingtaine d’ années, en soi-disant “démocratie” capitaliste ...
Maintenant, ces peuples crèvent, mais ils peuvent au-moins faire grève (pacifiquement, bien sûr), quand la marmite déborde de vapeur ... A l’occasion, ils peuvent aussi manifester sous les matraques des forces de “l’ordre” bourgeois et capitaliste ... En dictature, c’est “ferme ta gueule"!. En “démocratie” (plutôt en particratie capitaliste!), c’ est “cause toujours”...
La Georgie ex-soviétique, c’est aujourd’hui un pays allié des ricano-otano-occidentaux, dirigé par un despote rentré d’Amérique ...
RoRo
 
Sent: Thursday, September 22, 2011 10:04 PM
Subject: On se croirait toujours en URSS
 
Vous vous foutez du monde: vous pensiez réellement (ou vous avez voulu le croire et le faire croire) qu’avec le retour de la dictature (pardon: “démocratie”) capitaliste, de la tyrannie tsariste et du pouvoir des popes, les travailleurs ex-soviétiques allaient être mieux traités que sous Staline (sic) et sous le socialisme ??? Vous avez oublié les raisons pour lesquelles a eu lieu la Révolution d’ Octobre et ce qu’était la Russie jusqu’en 1917...
En Russie même, les “nostalgiques” (resic) de l’Urss sont de plus en plus nombreux et ne goûtent plus les salades et bananes de la propaganda ricano-occidentale. Et pas seulement qu’en Russie...
Et cela à un moment où l’ EURO-DICTATURE capitaliste s’enfonce de plus en plus dans le marasme économique, social et financier..., avec les 500 millions de gens enrôlés, intégrés, absorbés, sans qu’on ne leur demande leur avis.
Basta !
RoRo
B6180 Courcelles
 
Sent: Thursday, September 22, 2011 8:30 PM
 
Subject: On se croirait toujours en URSS
 
Les droits des travailleurs piétinés dans deux ex-républiques soviétiques - Géorgie et Kazakhstan
Courriel mal-affiché ?
Voici la version en ligne.
Géorgie, Kazakhstan - Les droits des travailleurs piétinés

Voilà vingt ans que l'URSS s'est effondrée, mais on ne le dirait pas en voyant la façon dont les travailleurs et leurs syndicats sont traités dans certaines des anciennes républiques soviétiques. Aujourd'hui, nous passons des appels urgents pour des messages de protestation en solidarité avec des syndicats au Kazakhstan et en Géorgie.

Les travailleurs de Hercules Steel en Géorgie - pays natal de Staline - font face à un employeur et un gouvernement de connivence pour briser leur grève et pratiquer la répression anti-syndicale. Il y a même des accusations de travail forcé et la traite de travailleurs migrants indiens.

Vous pouvez faire la différence : le gouvernement géorgien repose sur la bonne volonté des pays démocratiques à l'étranger, surtout en Europe occidentale et aux États-Unis. Pour cette raison, les messages au gouvernement géorgien auront un effet. S'il vous plaît prenez un moment pour en apprendre davantage et envoyez votre message aujourd'hui.

Les travailleurs du pétrole au Kazakhstan ont mené la plus grande action de grève dans tout l'ancien bloc soviétique depuis 1989. Ils ont montré une discipline remarquable, un engagement et une force rarement égalés. Aujourd'hui, ils ont besoin de votre aide. En savoir plus et envoyez votre message en cliquant ici.

Vous n'entendrez pas beaucoup parler de ces sujets sur CNN, Fox, TF1, LCN ou CBC. Les camarades de votre syndicat n'en savent sans doute rien. S'il vous plaît, transmettez-leur ce message - Mobilisons ces milliers de syndicalistes qui n'ont encore jamais participé à une campagne en ligne !

Merci



Eric Lee

Copyright © 2011 LabourStart, Tous droits réservés.
Vous recevez ce message car vous vous êtes abonné sur notre site Internet (www.labourstart.org) probablement en participant à l'une de nos campagnes en ligne en solidarité avec des travailleurs quelque part dans le monde.
Notre adresse postale est :
LabourStart
4 Alexandra Park Road
Muswell Hill, London N10 2AA
London, England N10 2AA

Add us to your address book


  

13:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Indignés à Paris ??? MEDIA CENTER PARIS c7

 
La France, c’ est aussi en EURO-DICTATURE capitaliste ... !
RoRo
 
Sent: Thursday, September 22, 2011 7:13 PM
Subject: MEDIA CENTER PARIS
 
 
 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE MEDIA CENTER PARIS
 
Mercredi 21 Septembre 2011 – 22 heures
 
18 heures, Marcha Bruselas qui regroupe différentes marches depuis L´Espagne et la France est partie de Bercy en file indienne, sur le trottoir et dans le respect du code de la route en direction de Notre Dame de Paris. Il ne s´agit pas d´une manifestation, juste d´un déplacement de la marche vers un autre lieu. Marche, qui a déjà parcouru des milliers de kilomètres en France sans aucun souci.
Pendant ce temps à Notre Dame, trois camions de police et un autobus attendaient les indignés.
La marche se déroula dans un parfait silence sous les regards surpris des passants. Pas de police, tout se passe dans le calme. Au passage devant le Ministère des Finances, les gardes ferment les portes d´entrées avec entrain.
Nous avions fait un appel à la presse à Notre Dame, mais au vu des circonstances d´accueil plus que probable à Notre Dame, et ayant toujours à l´esprit les faits du 19 septembre derniers, les marcheurs décidèrent de célébrer l´assemblée Place de La Bourse.
Les Indignés se sont assis par terre devant l´édifice de France Press juste à côté de la Bourse. Très vite des gendarmes sont arrivés sur place, les ont encerclés. Les Indignés ont commencé leur assemblée, sans faire attention au large dispositif policier disposé autour d´eux. De plus en plus de policiers ont continué à arriver, mais aussi des citoyens et des caméras. Un streaming a été mis en place par nos compagnons pour pouvoir suivre ce qui se passait en direct.
D´abord nous avons eu droit à un arrêté pour contrôle d´identité, le motif qui lui a été donné par l´agent : c´est une manifestation illégale. Les Indignés sur place se sont mis à résister pacifiquement demandant la libération du compagnon. Par la suite, les gendarmes sont passés à arrêter tous les gens encerclés. Les premiers groupes ont été emmenés par camion, trente personnes sont restées assises sur la place pendant que les forces de l´ordre préparaient l´autobus.
Très rapidement toutes les personnes encerclées ont été arrêtées, parfois avec violence comme nous avons pu constater via le streaming en live et emmenées vers une destination inconnue.
Une fois l´autobus rempli, les forces de l´ordre quittent la place de la Bourse, il reste beaucoup de monde et les Indignés se réorganisent pour décider des actions futures.
Au même moment, au Média Center Paris on s´informe. Il résulte que :
Les indignés se sont fait arrêter par une brigade spéciale apparemment celle qui s´occupe de la sécurité du territoire.
Nous rappelons que les Indignés nous sommes un mouvement pacifiste qui depuis Mai a organisé beaucoup de manifestations et assemblées populaires à Paris sans qu´il n´y ait de dégâts ni de vandalisme, ni violence de notre part.
On nous reproche de ne pas avoir respecté deux lois : la loi du port du voile, et une nouvelle loi d´il y a trois jours qui interdisent au gens de s´assoir pour prier dans les lieux publics..
Les masques de déguisement utilisés par certains indignés ne sont nullement représentatif d´aucune religion, il s´agit de déguisement ! Les Indignés ne prient pas, ils s´assoient sur les places pour parler et échanger des idées.
Les personnes arrêtées ont été emmenées aux commissariats du dix huitième et dix neuvième arrondissements de Paris. Il s´agit d´une centaine de personnes.
Merci à tous les Officiers de Police Judiciaire du Sud de Paris qui se sont manifestés contre de ces mesures disproportionnées face à des personnes et citoyens pacifistes.
Le Ministère des affaires étrangères d´Espagne est intervenu aujourd´hui pour demander des explications sur le traitement réservé à ses citoyens en France.
 
 

12:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/09/2011

L’évènement qui fait scandale: l’ EURO-DICTATURE capitaliste s’ attaque maintenant aux plus faibles, aux crève-la-faim... c7

L’évènement qui fait scandale: l’ EURO-DICTATURE capitaliste s’ attaque maintenant aux plus faibles, aux crève-la-faim...
 
Elle réduit son budget d’aide alimentaire aux plus démunis de 80 %.
 
Les pays de l’ EURO-DICIATURE trouvent des dizaines de milliards d’ euros en une seule nuit (22 milliards d’ euros en Belgique) pour voler au secours des banques, pour distribuer des aides publiques à des multinationales qui réalisent  des milliards d’ euros de profits et super-profits.
 
Et voilà qu’ elle s’ attaque aux plus faibles.
 
L’Europe a été voulue par des patrons, créée par les patrons et leurs valets-complices de tous les partis pratiquement et de toutes les branches de la société dite “démocratiques, pour servir les intérêts des patrons et des banquiers. Aujourd’hui, contrairement aux promesses de paradis, la démonstration est fait que cette Europe – là va faire crever les peuples des pays qui ont été absorbés. Elle n’ apporte plus une seule bonne nouvelle ....
 
Des ministres belges en arrivent ce jour à demander avec raison à quoi peut encore servir une telle Europe ... Vont-ils se réveiller, vont-ils appeler à des bombardement “humanitaires” au sein de l’ EURO-DICTATURE elle-même ???
 
“Ne taxez pas les riches, Sire ! Taxez les pauvres, car ils sont les plus nombreux !”
 
RoRo
 
 
Un autre évènement scandaleux: l’ expulsion de 50 familles roms à Schaerbeek. On leur interdit même de monter leur tente en rue. Même pas un bout de terrain provisoire ne leur est proposé pour ce faire. Des familles avec des enfants qui passent la nuit sur la rue, expulsés de partout ....

22:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

En réponse à la scandaleuse exhibition cathodique de Strauss-Kah n sur TF1 : toutes et tous devant le palais de Justice de Paris samedi 24 septembre 2011 à 14 h (métro Cité)

 Toute la FRANCE outragée, bafouée (???), toute LA FRANCE pour soutenir Dsk (ce fabriqué Number One des médias pour la Présidence), le croire sur parole, le défendre, se laisser embobiner ... (???). C’est ce que veulent nous faire croire les médias et les amis “socialistes” du Dsk à tout prix, envers et contre tout (s). Une chose est sûre, en 4 mois Dsk, cet “humilié”,  a eu le temps de réfléchir sur son rôle passé, présent et à venir et d’ apprendre la leçon par coeur. ....
Il reconnaît au-moins qu’il a commis une faute morale (???) vis-à-vis de son épouse, ses enfants, ses amis et les Français... En situation normale, rien qu’ avec son épouse, c’ est déjà un petit problème de .... confiance, me semble-t-il...
“Son passage sur Tf1 était bien préparé” ... Et ça vient de Rtl-Tvi, ce lundi-soir ...
Je ne demande pas de partager nécessairement les positions de Claude Ribbe et de ses amis, j’informe tout simplement ... A chacun de prendre éventuellement son camp, de penser ce qu’il veut de cette affaire qui restera une fameuse tache morale ... A prendre ou à laisser... Personnellement, j’ ai mon avis... Et vous ?
RoRo
 
Sent: Sunday, September 18, 2011 9:21 PM
Subject: En réponse à la scandaleuse exhibition cathodique de Strauss-Kahn sur TF1 : toutes et tous devant le palais de Justice de Paris samedi 24 septembre 2011 à 14 h (métro Cité)
 
 

 

 

 

retrouvez aussi Claude Ribbe sur Facebook

et sur Twitter 


 www.claude-ribbe.com

 
 
   
 
Claude Ribbe est écrivain, réalisateur et éditeur. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le Diable noir (Alphée).
© Claude Ribbe tous droits réservés  | Transférer cet e-mail à un ami | Visitez mon site | Visitez mon Blog

18:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Actualité, Capitalisme, Démocratie, Euro-dictature, Silence, Télévision | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Mr Kucheida et la guerre en Libye: le blog lievin-franchement-agauche.over-blog.com l8c7

 
 
 
Sent: Monday, September 19, 2011 1:09 PM
 
Subject: Mr Kucheida et la guerre en Libye: le blog lievin-franchement-agauche.over-blog.com
 
 



MONSIEUR KUCHEIDA ET LA GUERRE EN LIBYE

INTERPELLATION DU DEPUTE MAIRE DE LIEVIN AU SUJET DE LA GUERRE EN LIBYE. "Vous avez voté le budget de guerre au peuple lybien!" c'est en ces termes que j'ai apostrophé Monsieur Jean Pierre Kucheida…

Pour lire la suite cliquez ici

 
0
 



--
_________________________________________
       Adresse
  24 rue des Acacias
          F. 62750 - Loos en Gohelle
     Téléphone  - fixe 03 21 70 05 04
           - portable: 06 83 23 36 57
            Site  jacques-lacaze.com
 

INTERPELLATION

DU DEPUTE MAIRE

DE LIEVIN

AU SUJET DE

LA GUERRE

EN LIBYE.


 

"Vous avez voté le budget de guerre au peuple lybien!" c'est en ces termes que j'ai apostrophé Monsieur Jean Pierre Kucheida alors qu'ilterminait de serrer les mains avant le début du Conseil municipal du 16 septembre dernier. La Voix du Nord rendait compte de cette interpellation dans son édition du 18 septembre en ces termes: "« On m'accable même d'avoir déclaré la guerre à la Syrie ! » Le député-maire faisait allusion à une phrase que Jacques Lacaze (PRCF) lui a lancée en aparté avant le début de la séance au moment où il achevait de saluer les membres du conseil municipal. « Les députés ont voté le budget de la guerre en Syrie, non ? » insista l'opposant. « Vous ne connaissez pas le fonctionnement de l'Assemblée nationale », lui asséna le député-maire.

 

J'ai indiqué depuis à la journaliste, que je n'étais plus adhérent au PRCF depuis 2 ans, et que j'ai parlé de la Libye et non de la Syrie.

 

Voici le courrier que j'ai envoyé à Monsieur Kucheida pour mettre clairement les choses au point. Il va de soi que si je reçois une réponse elle sera immédiatemment publiée ... avec une nouvelle réponse bien sur !

 

Liévin le 18 septembre 2011.            

Monsieur le Député.


Lors du Conseil Municipal du 16 septembre dernier, de la ville de Liévin, dont vous êtes Maire, je vous ai interpellé alors que vous passiez dans les travées pour serrer les mains, en vous reprochant d’avoir « voté la guerre contre le peuple Libyen ». Vous vous êtes emporté en disant que je disais n’importe quoi, que la déclaration de guerres était dans notre pays et selon la Constitution  du seul ressort du Président de la République. Puis   durant la séance, vous avez fait mention de cet incident en déclarant « qu’on vous reprochait aussi d’avoir déclaré la guerre à la Syrie (sic) ». Le lapsus sur le pays en dit déjà long selon moi sur les préoccupations qui sont dans l’air au niveau des milieux politiques de ce pays.

Je voudrais attirer votre attention sur le fait que selon le J.O. de la République, vous faites partie des 154 députés du groupe Groupe Socialiste, Radical, Citoyen et divers Gauche selon « l’Analyse du scrutin n° 786 - Deuxième séance du 12/07/2011. Scrutin public sur la déclaration du Gouvernement sur l'intervention des forces armées en Libye pour la mise en oeuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU ». Seul Monsieur Henri Emmanuelli a voté contre. Il faut saluer son courage et son honnêteté. 7 députés de votre groupe se sont par ailleurs abstenus. En bref, et sans tourner autour du pot, vous avez approuvé la guerre décidée par le Président de la République contre le peuple de Libye au mépris de la Charte de l’ONU.Guerre menée par l’OTAN et dirigée par les USA, ce qui est aujourd’hui démontré.

Par ailleurs cette guerre comme toutes les guerres menées par les USA et l’OTAN sur la base de médiamensonges  à faire vomir a provoqué des massacres, les plus optimistes parlent de 30 000 à 50 000 morts et de dizaines de milliers de blessés. Les destructions d’un des pays les plus développés d’Afrique qui fournissait une aide considérable aux autres pays du continent sont massives. Le MEDEF toutes voiles dehors a aussitôt réuni une conférence pour se partager le gâteau de la reconstruction. À ce que je vois, c’est la mode : on détruit puis on reconstruit sur le dos de la bête : les peuples qui viennent de subir ces agressions ignobles.

En d’autres circonstances, vous avez, Monsieur le Député parlé « de forte odeur de pétrole » s’agissant de la guerre étatsunienne contre l’Irak, vous avez présidé l’inauguration d’une exposition consacrée à la Palestine occupée dans les conditions que l’on sait, par l’Etat d’Israël. J’en déduis que vous êtes parfaitement au courant de la situation internationale, et d’ailleurs vous en parlez volontiers publiquement.

Je suis très loin de vous prendre pour un naïf. Il ne vient pas une seconde à l’idée que vous vous êtes fait une seule seconde une illusion sur la nature des résolutions de l’ONU, clairement aux mains des USA : voir le blocus contre la République socialiste de Cuba. Il ne fait aucun doute que si 7 députés de votre groupe parlementaire se sont abstenus et si un député a voté contre lors du scrutin ci-dessus mentionné, la vérité courait dans vos rangs.

Jean Jaurès, dont vous avez souhaité qu’une statue annonce l’entrée de notre ville disait « le courage, c’est de rechercher la vérité et de la dire ». À l’heure de la troisième grande crise du capitalisme (1873, 1929 …) et de loin la plus grave, car elle entraîne inexorablement la planète dans une spirale infernale, dont personne ne peut prévoir les conséquences, il est impératif selon moi de fonctionner selon ses convictions profondes.

Croyez, Monsieur le député, à mes profondes et sincères convictions. 

Docteur Jacques.lacaze@gmail.com



 

18:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

14/09/2011

Ciné-révolution - Documentaire - La Commune de Paris (1871)

Sent: Thursday, September 08, 2011 7:49 AM
 
Subject: Ciné-révolution - Documentaire - La Commune de Paris (1871)
 

 

 

Cinéma révolutionnaire - Samedi 03 septembre 2011

Reconstruction communiste Canada - pueblo@sympatico.ca – Envoyez vos commentaires

 

 

Documentaire d’histoire :       La Commune de Paris (1871)

 

 

Partie 1 de 3 - La Commune de Paris – 1871 - http://www.dailymotion.com/video/x1myck_la-commune-de-paris-1-3_shortfilms

 

Partie 2 de 3 - La Commune de Paris – 1871 - http://www.dailymotion.com/video/x1oh2e_la-commune-de-paris-2-3_news

 

Partie 3 de 3 - La Commune de Paris – 1871 - http://www.dailymotion.com/video/x1ohis_la-commune-de-paris-3-3_news

 

 

LA COMMUNE DE PARIS (1871) a été le premier gouvernement révolutionnaire prolétarien de l’histoire.  Elle n’a duré que 72 jours, a été écrasée dans le sang, mais elle a été la source de leçons cruciales pour l’humanité.  Elle a indiqué le seul chemin que devra suivre l’humanité : la révolution socialiste, la dictature du prolétariat et l’édification de l’économie socialiste.

 


 

1852 - Le 5 mars 1852, Karl Marx avait écrit à Joseph Weydemeyer : «La société est historiquement forcée de passer par la dictature ouvrière».

 

1871 – (19 ans plus tard) le prolétariat de Paris se soulève, renverse l’État bourgeois et installe le premier gouvernement révolutionnaire prolétarien, la première dictature du prolétariat.

 

Marx écrit alors «La Guerre civile en France 1871».  Ce livre sera l’«exemple inégalé d’une analyse marxiste appliquée au plus grand événement révolutionnaire du XIXème siècle, la Commune de Paris.

 

Lénine a fait plus d’une fois observer que le marxisme place toutes les questions sur le terrain historique, «non seulement pour expliquer le passé, mais pour prévoir, intrépidement, l’avenir et pour déployer une activité pratique, hardie, visant à la réalisation de cet avenir.»  (Note de l’éditeur de ce livre de Marx)

 

1895 – Lénine a 25 ans : il connaît à fond Marx et Engels et groupe tous les cercles ouvriers marxistes de Pétersbourg (il y en avait déà près de vingt).

 

1917 – (48 ans apès la Commune) Lénine et le Parti bolchévik qu’il a construit dans les moindres détails en se basant sur les enseignements de Marx (et de la Commune de Paris), lance le mot d’ordre de prendre le pouvoir.  C’est la grande Révolution d’Octobre, qui va créer l’Union soviétique.

 

2011 - Le 18 mars 2011, nous avons célébré le 140ème anniversaire de la Commune de Paris.

 

 

Les leçons de la Commune tirées par Marx et plus tard par Lénine permirent, 46 ans plus tard, au peuple russe, sous la direction du Parti bolchevik et de Lénine, de déclencher la Révolution d’Octobre (1917), de prendre le pouvoir et d’installer l’État socialiste de l’Union soviétique.

 

La Commune de Paris éclata en pleine guerre entre la France et la Prusse.  Les raisons de cette guerre furent les suivantes : (1) Les capitalistes de France et leur État avaient créé un appareil militaire, policier et bureaucratique pour écraser les travailleurs, et pour s’emparer de la Rhénanie; (2) L’Allemagne se trouvait divisée par le féodalisme en plusieurs États, mais la bourgeoisie visait a réaliser l’unification.  Bismarck intensifia sa politique de fer et de sang : massacrer toute résistance des travailleurs à l’intérieur et occuper des territoires se trouvant en France pour enrichir les classes dominantes allemandes.

 

Le 19 juillet 1870, les deux États monarchiques, la France et la Prusse, se déclarèrent la guerre.

Marx écrivit alors la «Première adresse du Conseil général sur la guerre franco-allemande» de l’Internationale pour dénoncer la guerre entre les classes dominantes des deux États.

 

La France, qui attaquait, fut battue, et le 4 septembre, la révolution éclata à Paris.  Le peuple proclama la déchéance de l’Empire.

 

La République fut proclamée et un gouvernement provisoire fut établi, le ‘gouvernement de Défense nationale’, en fait de trahison nationale, qui visait à soumettre le peuple aux classes dominantes, avec l’aide de la Prusse.

 

La guerre continuait, et, le 9 septembre, Marx publia la Seconde Adresse.  Les deux Adresses de Marx servirent (1) de guide pour les luttes des ouvriers français et allemands; (2) de document énonçant la théorie marxiste sur la guerre et la paix.

 

«Le prolétariat parisien, refusant l’esclavage, décida de prendre les armes et, en peu de temps, il mit sur pied une Garde nationale composée de 194 bataillons, soit près de 30 000 hommes, puis créa son propre organe de commandement militaire, le Comité central de la Garde nationale.» [1]

 

Les mesures de la Commune de Paris :

 

-suppression de l’armée permanente, remplacée par le peuple en armes;

-élimination de l’ancien système de police et de justice, création des organismes de dictature révolutionnaire;

-destruction des structures bureaucratiques bourgeoises qui asservissaient le peuple.  Le législatif et l’exécutif sont unifiés dans le Conseil de la Commune, chargée d’administrer l’État.  La Commune abolit l’hypocrite système parlementaire bourgeois et crée 10 Commissions de travail.  Le Conseil de la Commune applique le système du centralisme démocratique : toute question importante doit donner lieu à une discussion démocratique.  Une fois la décision approuvée, elle doit être appliquée intégralement.  Les membres de la Commune prennent part à la fois aux travaux des différentes commissions et à ceux de leur propre circonscription électorale, où ils sont responsables devant leurs électeurs.  Ainsi, le Conseil de la Commune représente, en modèle réduit l’organisation de l’État de type nouveau du prolétariat.

Pour éviter que les travailleurs des organismes d’État ne recherchent gloire et profits, se transforment de serviteurs de la société en mandarins, la Commune adopte 2 mesures : (1) les membres de la Commune doivent être élus, être responsables en tout temps s’ils sont jugés indignes de leurs fonctions; (3) les hauts salaires sont supprimés et le salaire annuel de ceux qui occupent des fonctions publiques correspond au salaire d’un ouvrier qualifié;

- les salaires sont convenablement augmentés;

- séparation de l’Église et de l’État, suppression du budget réservé à la religion, confiscation des biens de l’Église, pour mettre fin à ce pilier spirituel de la domination réactionnaire;

Sur le plan économique, la Commune prend une série de mesures en faveur de la classe ouvrière et du peuple travailleur :

-remise à des associations coopératives ouvrières des usines et des ateliers dont les propriétaires on fui ou qui ont cessé de produire;

-abolition du travail de nuit des garçons boulangers;

-interdiction aux patrons d’infliger des amendes à leurs ouvriers ou d’effectuer des retenues sur leurs salaires;

-dévolution à leurs propriétaires des objets déposés par les pauvres au mont-de-piété;

-moratoire pour le paiement des loyers et des dettes.

Application de l’internationalisme prolétarien : la Commune réunit autour d’elle la classe ouvrière et les révolutionnaires de tous les pays, recrutant parmis leurs meilleurs enfants plusieurs de ses dirigeants;

-destruction de la Colonne Vendôme, symbole du chauvinisme bourgeois installé au cœur de Paris;

«Dans des conditions extrêmement difficiles et complexes, le peuple parisien, utilisant la machine d’État prolétarienne, transforma de fond en comble la vieille société et changea radicalement la physionomie de Paris : il régnait une atmosphère nouvelle de liesse et de pleine confiance.  Les Parisiens vivaient ardemment leur révolution.  Le Paris corrompu du Second Empire avait disparu très rapidement.»

 

Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - pueblo@sympatico.ca

Unité et lutte contre la crise, le fascisme et la guerre

 

 

09:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Capitalisme, Démocratie, Droits de l'home, Exploitation capitaliste, France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : révolution | |  Facebook | |  Imprimer | | |

[Roma_Francais] Jugé pour avoir nettoyé le bidonville

 
La FRANCE, c’ est aussi en EURO-DICTATURE capitaliste et de plus en plus raciste ...
RoRo
 
 
 
Sent: Saturday, September 10, 2011 10:28 PM
 
Subject: [Roma_Francais] Jugé pour avoir nettoyé le bidonville
 
 
 
En mars dernier, Serge Guichard, président d’une association de soutien aux Roms, avait aidé à nettoyer le bidonville de Villabé. Un coup de balai qui lui vaut d’être poursuivi pour « dépôt d’ordures sur la voie publique ».
 

Julien Heyligen

 

09.09.2011

 

 

villabé, le 27 mars. Serge Guichard (en bas à gauche), avec l’aide de bénévoles et des habitants du bidonville, avait nettoyé le camp rom de Moulin-Galant. Aujourd’hui, il est poursuivi pour « dépôt ou abandon sur la voie publique d’ordures, de déchets, de matériaux ou d’objets ». | (lp/louise combet.)

 

«La solidarité n’est pas un délit. » Serge Guichard, président de l’Association de solidarité en Essonne avec les familles roumaines et roms (ASEFRR), le clame haut et fort depuis toujours. Aujourd’hui, sa phrase prend une résonance toute particulière. Le bénévole devra comparaître devant le tribunal d’Evry le 22 septembre, à 14 heures. Son délit? « Dépôt ou abandon sur la voie publique d’ordures, de déchets, de matériaux ou d’objets. »

« C’est totalement absurde. J’ai nettoyé le camp rom entre Ormoy, Corbeil et Villabé en lien avec les autorités et en prévenant les mairies concernées. Je me retrouve aujourd’hui poursuivi… », soupire-t-il. Les faits reprochés au bénévole datent de mars. Ce mois-là, avec l’aide d’autres bénévoles et des habitants du bidonville, il nettoie le camp rom de Moulin-Galant. Il y a urgence. Des rats envahissent les abris de fortune. La rivière Essonne, s’écoulant à deux pas, commence à être polluée par les immondices. Le conseil général, propriétaire du terrain, fournit les sacs. En quelques heures, près de 2000 sont remplis! Avant leur enlèvement, les poubelles sont stockées le long de la route. Le conseil général finance le ramassage réalisé par les services de la communauté d’agglomération Evry Centre Essonne (CAECE), dont dépend Villabé, où se trouve la plus grande partie du camp. Une benne est installée. Depuis, elle est utilisée par les Roms et régulièrement vidée par la CAECE. « Cela fonctionne plutôt bien », atteste Serge Guichard.

Une pétition avec 800 signatures


En juillet, le président de l’ASEFRR reçoit l’appel d’un huissier. Il doit venir chercher une convocation pour le tribunal. Serge Guichard, intrigué, pense à l’« excès de vitesse un peu élevé ». Découvrant la vérité, il tombe des nues. Les soutiens du bénévole s’organisent. Une pétition a recueilli pour l’instant 800 signatures.

Des associations, comme la Ligue des droits de l’homme, et des organisations politiques, comme le Parti communiste, soutiennent le prévenu. Certains riverains, même s’ils ne se disent pas prêts à signer la pétition, sont plutôt satisfaits de l’opération de nettoyage. « C’est quand même plus propre qu’avant. Maintenant, ce qu’il faudrait, ce sont des toilettes… », indique une voisine.

En attendant, l’origine de la plainte reste mystérieuse. Malgré ses demandes, Julie Bonnier-Hamon n’a toujours pas eu accès au dossier. « Que cela vienne si vite à l’audience après une plainte d’un riverain m’étonne. Il se peut aussi que le procureur se soit saisi lui-même. Mais l’opération était soutenue par des institutions importantes. Franchement, ce dossier n’a pas de sens. Nettoyer un camp rom, je ne vois pas où est le mal. »
Le Parisien
 
__._,_.___

09:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Actualité, Démocratie, Euro-dictature, France, Silence | Lien permanent | Tags : totalitarisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

[Roma_Francais] France: "La lutte contre la délinquance roumaine" est une priorité c7

La FRANCE, c’ est aussi en EURO-DICTATURE capitaliste, de plus en plus raciste ...
RoRo
 
Sent: Tuesday, September 13, 2011 7:49 PM
 
Subject: [Roma_Francais] France: "La lutte contre la délinquance roumaine" est une priorité
 
 

France: "La lutte contre la délinquance roumaine" est une priorité

13/09/2011 - Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy, fait désormais de la lutte contre la délinquance liée à l'immigration roumaine une de ses priorités. Le résultat d'un long processus de stigmatisation de cette immigration.

Et aussi: Les mensonges de Brice Hortefeux et Eric Besson sur la question des Roms

"La délinquance roumaine est une réalité qu'il faut que nous combattions" lançait le ministre de l'Intérieur français dans une interview à BFM tout en précisant que seulement "2% de la délinquance en France sont (sic) le fait de Roumains".

Alors qu'une certaine "confusion entre 'Roms' et 'Roumains'" reste entretenue par le ministre, relève Le Monde, Claude Guéant a, ce lundi, dans Le Parisien, détaillé les mesures qu'il compte mettre en place pour "lutter contre les jeunes Roumains" comme le titrait la version papier du quotidien.

Parmi celles-ci, le rapatriement des mineurs délinquants dans leur pays, sur base du constat que "près de la moitié des délinquants roumains interpellés sont des enfants ou des adolescents, parfois seulement âgés de 12 ans ou 13 ans". Une surveillance accrue des gares de bus, des aéroports et des trains est également prévue.

L'interdiction de la mendicité sur les Champs-Elysées est également citée, laissant entendre que ce fait est lié à l'immigration roumaine.
Ces annonces ont immédiatement déclenché des réactions outrées dans le chef d'Edouard Donnely, président de l'association d'aide aux mineurs étrangers sans abris "Hors la rue".

Selon lui, "les annonces du ministre sont juridiquement très discutables par rapport aux textes internationaux  sur les droits de l'enfant et moralement choquantes", comme il le confie au Parisien. Des limites juridiques et des imprécisions que relève d'ailleurs Le Monde sur son site.

L'immigration roumaine, idée fixe des ministres de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy

Depuis qu'une gendarmerie de Saint-Aignan (dans le Loir-et-Cher) a été attaquée par une cinquantaine de gens du voyage en juillet 2010, les Roumains (souvent assimilés aux Roms) sont dans le viseur de Nicolas Sarkozy et de ses ministres de l'Intérieur. Brice Hortefeux, prédécesseur de Claude Guéant, avait alors publié les premiers chiffres ciblés sur les actes de délinquance imputés à des ressortissants roumains. "Aujourd’hui, à Paris, la réalité est que près d’un auteur de vol sur cinq est un Roumain", en concluait-il.

Le même Brice Hortefeux, avait rappelé que s'il n'existe pas "de statistiques sur la délinquance par communauté", ses services disposaient bien de "statistiques par nationalité". Sur base de celles-ci, il relevait qu'à Paris "la délinquance de nationalité roumaine avait augmenté l'année dernière de 138%". Il se basait pour cela sur une étude de la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne.

Toujours à la mi-2010, Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, avançait qu'en deux ans, la délinquance roumaine en France avait été multipliée par 2,5.

Après cette offensive, un calme relatif sur le sujet semblait de mise. Il faut dire que tant l'Europe que l'ONU s'étaient inquiétés de l'attitude de la France.

Mais en juin 2011, Claude Guéant, devenu ministre de l'Intérieur lançait dans une interview au Journal du dimanche qu'à "Paris, 80% des vols à la tire sont commis par des Roumains mineurs. Avec les autorités roumaines, nous allons conduire une action contre cette délinquance structurée par ville et par réseaux mafieux".

Le plan de lutte contre "la délinquance roumaine" que vient de lancer le ministre de l'Intérieur français n'est donc que la dernière étape en date d'un processus sur lequel se focalise la Place Beauvau depuis plus d'un an.

Julien Vlassenbroek
 
__._,_.___

09:52 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Site du Comité Valmy c7

 
 
Sent: Monday, September 12, 2011 10:06 AM
 
Subject: Site du Comité Valmy
 
     VALMY   Comité Valmy   mailto:info@comite6valmy.org    -   www.comite-valmy.org
 
                                                                               nouveautés

        Considérations sur la guerre de Libye et sur le dit « printemps arabe » par  Costanzo Preve
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1854

        La Cour de Karlsruhe place le Bundestag à la tête de l’Union européenne - par Jean-Yves Crevel
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1843

        La Cour de Karlsruhe enterre l’euro par Laurent Pinsolle
        - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1859

        Sortir de la tour avant qu’elle ne s’effondre - La lettre volée
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1856

        Jean-Luc Mélenchon devra bien finir par répondre sur l’Europe! Pôle de Renaissance Communiste en                    
        France - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1845

        Le coup d’état merkelo - sarkozien contre les peuples européens - par Francis Arzalier
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1847

        LE 11 SEPTEMBRE : UN CRIME CONTRE L’HUMANITE par Jean Lévy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1857

        58% des Français doutent de la version officielle des attentats du 11 Septembre
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1853

        L’art de la guerre - Démolition contrôlée - Manlio Dinucci -
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1841

        Sarkozy à Mustafa Abdul Jalil : l’Algérie dans un an, l’Iran dans trois ! d’après Nidal Hamadé
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1858

        L’organisation terroriste CNT, alliée de l’OTAN, pratique le génocide contre les populations noires en                
        Libye. Communiqué de ACTUS/prpe - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1850

        Comment les hommes d’Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye - par Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1855

        Libye/Sarkozy : Le Libertador est un Matamore - par René Naba
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1852

        Lourdes pertes en Lybie pour les SAS britanniques qui espéraient massacrer sans risques...
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1844

        Le mystère des émissions clandestines du colonel Kadhafi par Gilles Munier
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1849

        J’ai vu la transition vers la peur à Tripoli par Lizzie Phelan
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1851

        L’opposition tchadienne appelle à la cessation immédiate du massacre des Tchadiens et des                            
        populations noires en Libye - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1846

        L’Europe contre la démocratie - La lettre volée - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1848

        Dénoncer les mensonges du Pouvoir et du MEDEF- Contrecarrer le défaitisme - Une nécessité pour                
        assurer le succès de la journée d'action du 11 octobre - Guy Poussy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1842

        Malgré leurs déclarations inconséquentes...L’UE et le gouvernement ont livré la France aux  spéculateurs
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1840

        Diplomatie : la Syrie ne se « bunkérise » pas ! Par Louis Denghien
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1839

        Que se passe-t-il en Syrie ? Bref regard sur l’opposion syrienne - Entretien Denis Gorteau - Gilles Munier
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1838

        Pas d’autre voie que celle de la lutte - Déclaration du Front Syndical de Classe
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1837

        Libye : le piège - Djamel Labidi - Le Quotidien d’Oran - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1836

        La fin de la propriété de soi - par Jean-Claude Paye - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1835

        MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814

        Le commencement de la fin par Frédéric Lordon - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1760

09:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/09/2011

MAE contre Marixol Iparragirre examiné mardi à Bordeaux c7

 
La FRANCE et l’ESPAGNE, c’ est en EURO-DICTATURE capitaliste ...
RoRo
 
Sent: Friday, September 09, 2011 9:57 PM
 
 
Subject: Trans: Mandat d’ arrêt européen contre Marixol Iparragirre examiné mardi à Bordeaux
 
Agur.
Marixol Iparragirre comparaîtra mardi 13 septembre devant le tribunal de Bordeaux. L'audience est prévue pour 11h30, et son avocate, Xantiana Cachenaut, pense qu'on pourra probablement y assister.
J'ai reçu un courrier de Marixol, avec une lettre qu'elle adresse aux autorités judiciaires. Je n'ai pas réussi à vous la mettre en pièce jointe à cause de son poids, c'est pourquoi je vous en ai copié quelques passages.
Voilà un nouveau front ouvert par le MAE.
Pouvez-vous transmettre au plus grand nombre possible de gens, otoi?
Peut-être pourrons-nous être présents à l'audience? J'y serai. J'avoue que je ne sais malheureusement pas trop quoi faire d'autre...
Laster arte.
Annie

"J'ai devant moi un nouveau challenge: je serai présentée au tribunal de Bordeaux le 13 septembre et cela pour décider d'une remise temporaire immédiate à l'Espagne.
C'est tout au début de mon incarcération que Madrid a envoyé 9 Mandats d'Arrêt Européens à Bordeaux [...] C'est le juge espagnol  Andreu Medelles qui avait formé 4 de ces MAE. Ce n'est que par rapport à ces 4 MAE faits par Andreu Medelles que je suis appelée à Bordeaux le 13 septembre à 11h30. Ils décideront si la France accepte ou pas de me "prêter" à l'Espagne pour un certain délai de temps.
[...]
Depuis son instauration [du MAE], les remises aux autorités espagnoles étaient différées jusqu'à ce qu'on ait fini les procédures ouvertes en France. Mais nous assistons depuis quelques mois à une relance des MAE. Des demandes dirigées contre des citoyens de nationalité française comme Aurore Martin et Daniel Derguy ont vu le jour et en ce qui correspond aux militants incarcérés: une augmentation des MAE et un délai d'attente réduit au minimum. Que les procédures ouvertes en France ne soient pas finies n'est plus un obstacle pour "prêter" les militants à l'Espagne.
L'Espagne attend depuis 7 ans pour me montrer devant les caméras comme un trophée de chasse comme ils ont l'habitude de le faire avec les militants que la France lui envoie. [...]
Je  ne l'ai pas encore dit, mais il va sans dire que je refuse catégoriquement d'être remise aux autorités espagnoles. [...]
Sur les dossiers qu'il (le juge Andreu Medelles) a envoyés contre moi, [...], les accusations sont fondées sur des déclarations faites à la police [...]. Ces déclarations ont été faites sous la torture.
[...] J'ai été torturée par la police espagnole lorsque j'avais 20 ans, je refuse absolument qu'on m'envoie dans ce pays qui 30 ans plus tard se permet même de violer des femmes et des hommes dans leurs commissariat sans qu'aucun juge dise un mot.
Je demanderai au tribunal de ne pas collaborer avec les tortionnaires espagnols."
Marixol Iparragirre - 4 septembre 2011

22:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Libye/ Berlusconi : "Ce n'est pas un soulèvement populaire" h2 c7

Pourtant ce personnage participe aussi à l’ agression contre la LIBYE, avec ses comparses Sarko-Obama-Cameron...
L’ITALIE entretient sur son sol d’importante bases otano-ricaines en vue de toutes les agressions de (re)conquêtes colonialistes autour de la Méditerranée...
Les faux-jetons !
RoRo
 
From: Le Brasier
Sent: Saturday, September 10, 2011 11:46 AM
Subject: Libye/ Berlusconi : "Ce n'est pas un soulèvement populaire"
 

Libye/ Berlusconi : "Ce n'est pas un soulèvement populaire"

 Figaro - AFP Publié le 09/09/2011 à 20:47
  • La rebellion libyenne, qui a renversé le colonel Mouammar Kadhafi, "n'a pas été un soulèvement populaire" mais un acte d'"hommes de pouvoir" décidés à le chasser, a déclaré aujourd'hui le président du Conseil Silvio Berlusconi.

"Cela n'a pas été un soulèvement populaire" comme dans d'autres pays nord-africains, "où un vent de liberté commence à souffler", a déclaré le Cavaliere devant des jeunes de son parti, le Peuple de la liberté, rassemblés à Rome. Au contraire, a-t-il observé, à Tripoli, "des hommes de pouvoir ont décidé de donner vie à une nouvelle ère en mettant Kadhafi dehors". "Cela n'a pas été un soulèvement populaire parce que Kadhafi était aimé de son peuple comme j'ai pu le constater quand je suis allé en Libye".

Jusqu'au soulèvement au début de l'année, le président du Conseil italien avait entretenu des rapports étroits avec le régime libyen. La réconciliation avec le régime de Tripoli "m'a apporté la sympathie non seulement de la Libye mais de nombreux dirigeants de pays africains", et "ainsi nous avons pu consolider notre présence, importante pour les fournitures de gaz et de pétrole", s'est-il justifié devant ses jeunes partisans.

22:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

07/09/2011

PTB: BELGIQUE: dans "SOLIDAIRE du 30 août 2011: Note Di Rupo :: Ça va (nous) faire mal (3) c1d9c7

Note Di Rupo :: Ça va (nous) faire mal

On a l’impression que même les journalistes habitués au 16 rue de la Loi sont lassés, après la énième tentative de négociations depuis juin 2010. La note Di Rupo est pourtant la base des négociations en cours. Même si cette fameuse note ne fait plus recette dans les médias, il est important de voir ce qui se cache dans ces 113 pages. Car il y a de quoi s’inquiéter. Il suffit de voir les chantiers proposés dans ce texte pour comprendre les réactions virulentes des syndicats. A l’ordre du jour : assainissement des finances publiques, autonomie fiscale et plus grande responsabilité des Régions, réforme de l’État avec transfert de compétences du fédéral vers les entités fédérées, etc. Et surtout, des réformes sociales et économiques qui vont toucher l’ensemble de la population. En langage européen, on dit « austérité » : tous les pays de l’Union sont ou vont être touchés. Et la Belgique n’échappe pas aux fausses solutions à la crise de la Commission européenne. Poussez pas, y en aura pour tout le monde.

30 août 2011  
| Thème:
 
Belgique, Dossier crise 

Note salée de Di Rupo :: Le monde du travail attaqué (3)

Allocations de chômage limitées dans le temps, période de disponibilité active étendue pour les âgés.

Axel Bernard
 

La note propose de rendre l’octroi des allocations de chômage plus difficile, notamment en conditionnant les allocations d’attente pour les jeunes à une démarche active de recherche d’emploi. Le montant des allocations de chômage diminuera plus rapidement dans le temps. La dégressivité du chômage sera accrue pour arriver à un forfait minimum qui variera selon la situation familiale du chômeur. Enfin, la note Di Rupo prévoit qu’une procédure de contrôle de disponibilité plus rapide sera mise en place, amenant également un accompagnement plus rapide par les services régionaux compétents. Le contrôle de disponibilité active sera étendu aux plus de 50 ans, en passant à 55 ans dès 2013 et 58 ans en 2016. La notion d’emploi convenable sera également adaptée, pour porter la distance minimale de recherche d’emploi de 25 km à 60 km, indépendamment de la durée des déplacements.
    Dans une situation où il n’y a pas assez d’emplois à offrir aux 600 000 demandeurs d’emplois actuels, ces mesures conduiront à des exclusions et à faire pression sur les conditions de travail et de salaire de tous les travailleurs. Sous peine de se voir exclus ou de voir leurs allocations réduites à leur minimum, les chômeurs seront en effet contraints de trouver un travail à n’importe quel prix. Des jobs mal payés et aux conditions de travail déplorables. Avec cette main d’œuvre de réserve prête à tout pour trouver un travail, les employeurs pourront donc faire pression sur leurs salariés pour qu’eux aussi acceptent la modération salariale et la précarisation du travail. La chasse aux chômeurs a donc des conséquences pour tous les actifs. En Allemagne, cette politique a réduit considérablement l’ensemble des salaires.

Exemple de l’application de la note Di Rupo dans la vie de tous les jours :

Chercheur d’emploi de longue durée : jusqu’à 344 euros par mois en moins

Sylvie a travaillé 6 ans comme employée avec un salaire de 2 500 euros bruts. Elle vit avec Jean et n’ont pas d’enfant. Elle se fait licencier en raison de la crise financière. Durant les quatre premiers mois d’allocations de chômage, elle touchera 1 626 euros (soit 232 euros en plus). Par la suite, après ces 4 premiers mois, les allocations perçues reviennent à leur niveau actuel (soit 1 394 euros jusqu’au 6e mois, 1 299 jusqu’au 12e et 809 euros jusqu’au 14e mois). Après le 14e mois (au lieu de 21 mois), elle tombera à 465 euros. Elle perdra 344 euros par rapport à la situation actuelle. Et elle pourra voir, à terme, son allocation supprimée si elle ne fait pas la preuve d’une recherche active de travail.

 

20:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/09/2011

communiqué du comite de soutien à Nafissatou Diallo c7

 
 
 
Pour infos à propos d’un évènement qui est loin en effet d’être clos, qui donnera certainement encore lieu à des rebondissements ...
RoRo 
 
Sent: Sunday, September 04, 2011 1:19 PM
Subject: communiqué du comite de soutien à Nafissatou Diallo
 

COMMUNIQUE DU COMITE DE SOUTIEN A NAFISSATOU DIALLO

Communiqué du comité de soutien à Nafissatou Diallo

Le comité de soutien à Nafissatou Diallo tient à exprimer sa stupéfaction de voir la presse française donner un écho triomphal et spectaculaire au retour en France d’un Dominique Strauss-Kahn dont beaucoup de journalistes affirment qu’il serait « blanchi » et lavé de tout soupçon. Cette manière de présenter un homme qui est toujours sous le coup de deux accusations de viol et qui tire gloire, avec le soutien de sa propre épouse, de son immoralité, est une mauvaise nouvelle pour toutes les femmes et particulièrement pour toutes les Françaises.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo tient à rappeler que, contrairement à ce qu’affirment certains commentateurs, le refus des magistrats américains, MM. Vance et Obus, de poursuivre M. Strauss-Kahn, ne signifie nullement que l’accusé ait été déclaré non coupable des graves accusations portées contre lui par Mme Diallo, mais seulement qu’un homme riche et puissant, qui bénéficiait de soutiens jusque dans l’entourage du procureur, a obtenu à New York un traitement de faveur, c'est-à-dire un déni de justice.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo rappelle que le volet judiciaire américain n’est pas clos pour autant puisque M. Strauss-Kahn est sous le coup d’une accusation de viol devant une juridiction civile et qu’il peut parfaitement, tôt ou tard, être reconnu coupable par la justice américaine. Si tel état le cas, le fait qu’il ait pu échapper à toute sanction pénale apparaîtrait comme un grave dysfonctionnement du système judiciaire américain.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo rappelle également que M. Strauss-Kahn est sous le coup d’une accusation de viol portée par Mlle Tristane Banon devant la justice française. Il forme des vœux pour que cette plainte ne soit pas traitée à Paris comme elle a été traitée à New York et tient à apporter tout son soutien à la victime présumée, Mlle Tristane Banon, et à sa mère, Madame Anne Mansouret, dont la voix est l’une des rares qui soient audibles en France pour dénoncer l’attitude odieuse et arrogante de M. Strauss-Kahn.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo rappelle de même qu’une plainte contre X a été déposée en France par Mme Diallo pour subornation de témoin et qu’il n’est pas exclu que M. Strauss-Kahn soit entendu dans le cadre de cette troisième affaire.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo tient à faire savoir aux politiques, et en particulier aux membres du parti socialiste, qui ont apporté un soutien honteux à un homme qui n’était pas lavé de graves accusations de viol et de crimes sexuels, que cette attitude, opportuniste, scandaleuse, peut être même dans certains cas raciste, laissera des traces et que, le moment venu, il appellera les électeurs à s’en souvenir et à en tirer les conséquences appropriées.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo regrette que la presse française ait généralement fait mine d’ignorer qu’un comité de soutien à la victime présumée, fort de plus de 2500 membres, existe depuis le mois de mai 2011 et qu’elle ait au contraire donné systématiquement la parole à un prétendu comité de soutien à l’accusé, encadré par des militants du PS et des responsables d’associations subventionnées par la mairie de Sarcelles, un prétendu comité dont plus de la moitié des membres au moins refusent qu’on publie leur nom. Cette attitude qui, fort heureusement, n’est pas le fait de tous les journalistes, démontre le malaise qui règne aujourd’hui en France, un pays où l’information honnête et objective cède trop souvent le pas à la propagande des puissants.
 
Pour le comité de soutien, Claude Ribbe le 4 septembre 2011
 

retrouvez aussi Claude Ribbe sur Facebook

et sur Twitter 


 www.claude-ribbe.com

 
 
 
Claude Ribbe est écrivain, réalisateur et éditeur. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le Diable noir (Alphée).
© Claude Ribbe tous droits réservés  | Transférer cet e-mail à un ami | Visitez mon site | Visitez mon Blog

20:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Site du Comité Valmy: infos 05/09/2011 d9c7

 
 
Sent: Monday, September 05, 2011 8:50 AM
 
Subject: Site du Comité Valmy
 
       
      VALMY  Comité Valmy   mailto:info@comite6valmy.org    -   www.comite-valmy.org                                                                                                                                                
        nouveautés

        La crise économique et sociale s’aggrave en Grèce - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1833

        Un homme non jugé coupable est innocent par Dimitri - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1832

        Pauvre France ! Pôle de Renaissance Communiste en France
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1831

        Partis communistes en Europe face au projet du PGE par Anthony Crézégut
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1830

        France / Où va la CGT ? par Michel Strausseisen - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1808

         MORT OU VIVANT, KADHAFI EST DEVENU UN HÉROS AFRICAIN (vidéo)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1814

        Honte aux journalistes de radio France-Inter traitant de la Libye - Silvia Cattori
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1827

        A propos de déclarations de Mme Eva Joly - Communiqué du COURRIEL
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1817

        Mélenchon est loin de faire l’unanimité au sein du PCF : un exemple en Meurthe-et-Moselle
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1829

        Sombres perspectives - C. G. Toronto (Canada) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1826

        Le « gros mot », c’est : ‘lobby’ ou ‘juif’ ? Jean Lévy - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1823

        Europe : le fédéralisme, un plan B illusoire par Marie-Françoise Bechtel
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1834

        L’Iftar de l’Ambassadeur d’Israël aux États-Unis : une opération de diversion
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1806

        Libye – Peur sur Tripoli où se terre le CNT parAllain Jules
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1824

        L’Algérie est hostile à l’intervention militaire de la France dans le Sahel - Antoine Glaser
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1821

        l’Otan vous est conté ( vidéo) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1820

        « Notre ordre démocratique et libéral est en danger » http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1816

        Ankara décide d’installer un radar otanien - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1828

        L’urgence : mettre hors d’état de nuire les fauteurs de guerre
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1819

        Printemps arabes made in CIA, Langley, USA - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1796

        Il est l’OR de se réveiller...Ah ! Horreur ! Il en manque ! Franck de Bouvines
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1813

        Libye - Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place : L’OTAN commet un                        
        massacre à Syrte et rase la ville - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1812

        L’armée française a-t-elle livré en Libye des armes qui pourraient, demain,tuer ses soldats en                            
        Afghanistan? - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1811

        Démolitions & Restaurations Corp - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1810

        Syrie : le BRICS soutient le projet de résolution russe - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1809

        Chavez : "La tragédie libyenne ne fait que commencer" http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve606

   


       







       







       






11:42 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Tout ce qui de prés ou de loin appartenait à l’Etat libyen est e n vente libre c7

C’est du brigandage, de la rapine, désormais organisé à l’échelle internationale,...
RoRo
 
 
 
From: Le Brasier
Sent: Tuesday, September 06, 2011 1:35 AM
Subject: Tout ce qui de prés ou de loin appartenait à l’Etat libyen est en vente libre
 
Main basse sur la Libye

C’est la curée ! Tout ce qui de près ou de loin appartenait à l’Etat libyen est en vente libre.

Tel est le cas d’un grand navire de croisière en construction à Saint-Nazaire par le chantier STX.
En 2010 la compagnie maritime d’Etat libyenne, la GNMTC, qui jusqu’alors ne possédait qu’une flotte pétrolière décide de se lancer dans une nouvelle activité : les croisières maritimes, un secteur en développement en Méditerranée qui constitue le second marché mondial de la croisière après les caraïbes.
Elle commande son premier navire de croisières au chantier STX de Saint-Nazaire qui lui propose de construire le « sister-ship » (une « copie » en termes de construction navale) du MSC DIVINA, navire livré précédemment à la compagnie suisse MSC : MEDITERRANEAN SHIPPING COMPANY.
MSC est une compagnie fondée en 1970 par un capitaine au long cours italien  GIANLUIGI APONTE, né à Sorrente (Golfe de Naples), dont le siège est à Genève et qui est devenue en quarante ans le second armateur mondial de porte-conteneurs (après le danois MAERSK et devant le français CMA-CGM). A sa fondation MSC possédait un navire, elle en possède aujourd’hui plus de 400.  En 1998, MSC décide d’investir dans le secteur de la croisière et se retrouve aujourd’hui à la quatrième place mondiale de la catégorie. Le MSC DIVINA est la dernière unité de cette flotte.
MSC est donc pour STX un bon client  et peut aisément prendre la place de la GNMTC libyenne qui  a, on sait comment, été empêchée  de verser un second acompte.
Reste une petite difficulté juridique : la GNMTC n’a pas été placée sous embargo par l’ONU et il va donc falloir démontrer qu’elle était en fait contrôlée par Hannibal Kadhafi, un des fils du Colonel, dont les biens ont été mis sous séquestre et qu’en conséquence ses biens peuvent être vendus à qui se présente.
Mais la campagne de Libye a démontré que les formes juridiques n’étaient pas des obstacles à la démolition du régime.
Cette récente commande libyenne à un chantier naval établi en France et qui est l’objet d’une sollicitude particulière de la présidence de la République semble indiquer que jusqu’au dernier moment Kadhafi a pensé que quelques gestes économiques envers la France, à défaut d’acheter les fameux Rafale, suffiraient à le protéger d’une agression. Il n’avait peut-être pas compris qu’une victoire militaire était considérée à l’Elysée comme indispensable pour gagner l’élection présidentielle de 2012.
 
MSC reconnaît s'intéresser à l'ex-paquebot libyen construit à Saint-Nazaire
Ce n'est pas vraiment une surprise mais les propos ont, au moins, le mérite de clarifier un peu la situation. Vendredi, lors d'un déplacement en Allemagne, Pierfrancesco Vago, président de MSC Croisières, a évoqué l'intérêt potentiel de sa compagnie pour la coque de l'ex-paquebot libyen, actuellement en phase d'assemblage aux chantiers de Saint-Nazaire. Commandé en juin 2010 par General National Maritime Transport Company (GNMTC), compagnie nationale libyenne autour de laquelle gravitait l'un des fils du colonel Kadhafi, le X32 a vu sa première tôle découpée en décembre 2010, en présence des responsables de GNMTC. Mais, suite aux évènements intervenus en Libye, les chantiers STX France ont été contraints d'annuler le contrat en raison d'un défaut de paiement, l'armateur ne s'acquittant pas du second acompte, prévu pour être versé au printemps dernier.
 
Une belle opportunité

Dès lors, les chantiers nazairiens cherchaient un repreneur à cette coque, qui présente la particularité d'être identique à celle du MSC Divina (U32), mis à flot le 3 septembre par STX. Long de 333 mètres pour une jauge légèrement inférieure à 140.000 tonneaux, le X32, qui aurait pu s'appeler Phaenicia, doit disposer de 1739 cabines. Son coût est estimé à 550 millions d'euros, dont 10% ont été payés par GNMTC à la signature de la commande. De plus, une partie des frais engagés par le chantier pour la construction (sans doute jusqu'à la rupture du contrat) est couverte par les assurances. Dans ces conditions, la reprise du X32 représenterait une aubaine pour MSC Croisières, qui pourrait négocier les prix dans un contexte particulièrement favorable. Au sein de la compagnie, on reconnait que l'opportunité représentée par la rupture du contrat libyen peut être intéressante, notamment du fait que le X32 est un sistership du U32 et que sa reprise permettrait de disposer de quatre navires de la classe Fantasia, complétant les quatre Musica et les Quatre Armonia/Lirica. Interrogé samedi à ce sujet lors de la mise à flot du MSC Divina, Erminio Eschena, directeur général de MSC France, a confirmé l'intérêt de la compagnie pour cette coque, tout en demeurant prudent. « Notre armateur l'a confirmé et manifesté l'intérêt de la compagnie pour de multiples raisons. Mais aujourd'hui, nous n'en sommes qu'à ce stade, c'est-à-dire un intérêt réciproque de MSC Croisières et STX France quant à l'avenir de ce navire », a-t-il expliqué, rappelant que l'achat d'un paquebot était une opération complexe d'un point de vue architectural et financier.
 
Extrait de :
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=116972&u=13468&xtor=EPR-56-[newsletter]-20110905-[article]

11:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

[Roma_Francais] Deux familles roms expulsées alors que le juge les autorisait à rester en France

La FRANCE, c’est bien sûr aussi en Euro-dictature capitaliste ...
Sous le nazisme et sous Vichy, on appelait cela une rafle, vers une déportation...
Des méthodes répugnantes ...
RoRo
 
 
 
Sent: Tuesday, September 06, 2011 8:54 AM
 
Subject: [Roma_Francais] Deux familles roms expulsées alors que le juge les autorisait à rester en France
 
 
Deux familles roms expulsées alors que le juge les autorisait à rester en France

Publié le lundi 05 septembre 2011 à 15H49

 

TRIBUNAL. Deux familles roms ont été expulsées ce lundi 5 septembre, quelques heures avant l’audience qui devait décider de leur mise en liberté. Explications.

 

Le tribunal administratif de Rouen est installé avenue Gustave-Flaubert depuis 2008

A quelques heures près, les deux familles auraient été remises en liberté puisqu’un juge du tribunal administratif de Rouen a, à 12h15 précises, prononcé l’annulation de l’arrêté de placement en rétention

Agés de 4 à 11 ans, les six enfants des familles roms du Kosovo Ajeti et Hasani avaient – comme tous les autres enfants de France – préparé leurs cartables pour la rentrée. Mais aujourd'hui, l’ordre a été donné de les expulser et de les renvoyer en Serbie. Les deux avions qui les convoyaient – les deux pères ont été séparés des femmes et des enfants – ont décollé vers 10 heures de Roissy/Charles-de-Gaulle et Boos (Seine-Maritime).


A quelques heures près, ils auraient été remis en liberté puisqu’un juge du tribunal administratif de Rouen (Seine-Maritime) a, à 12h15 précises ce jour, prononcé l’annulation  de l’arrêté de placement en rétention de ces deux familles. L’épilogue ubuesque d’une histoire qui dure depuis des semaines.

Demandeurs d’asile

Les familles Ajeti-Hasani (les grands-parents, les parents et six enfants) sont arrivées en France en février 2011 après avoir fui la Serbie, un pays où ils se sentent persécutés. Ils atterrissent à Clermont-Ferrand et demandent le statut de réfugiés. Refus de la commission (l’appel est en cours). Le 10 août, le préfet du Puy-de-Dôme décide de prendre à leur encontre un arrêté de reconduite à la frontière. Les familles sont arrêtées et placées en rétention (en détention en réalité: RoRo)… à Lille. Saisi, le tribunal administratif de Lille annule le placement en rétention.


Libérés, les Roms se réfugient à Saint- Amand-Roche-Savine (Puy-de-Dôme) où toute la population se mobilise. Mais jeudi 1er septembre, bis repetita. La police arrête les familles au petit matin. Direction cette fois, le centre de rétention d’Oissel. Un nouveau comité de soutien se forme avec RESF, la Ligue des droits de l’homme, le PCF… « Six enfants, le jour de la rentrée ! » dénonce l’élue rouennaise communiste Hélène Klein.


Dès vendredi, Me Cécile Madeline a déposé un recours devant le tribunal administratif de Rouen qui fixait son audience à ce lundi matin. Mais là, stupeur. « France terre d’asile m’a contactée à 8 heures ce matin. Les familles avaient été embarquées », constate l’avocate. En l’absence des Roms et de représentant de la préfecture, le juge a écouté tous les arguments de Me Madeline. « Tout a été organisé et précipité pour éloigner ces familles avant qu’elles n’aient la possibilité d’être jugées », s’indigne-t-elle « extrêmement choquée des méthodes employées. Où est l’intérêt supérieur des enfants ? ».


Le juge, attentif, semble lui aussi étonné de la tournure des événements. « On réfléchit à une autre organisation pour l’avenir », lâche-t-il. « Peut-être la procédure du référé-liberté serait-elle plus appropriée… ». Suivant son collègue lillois, le magistrat rouennais a annulé la mesure de rétention des dix Roms. « Trop tard » pour le comité de soutien. Les avions partis, impossible de libérer les familles. « On attaquera l’Etat pour réclamer des dommages et intérêts », annonce l’avocate, déterminée à aller jusqu’au bout.

Patricia Buffet
 
 
__,_._,___

11:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

RETOUR A LA CASE DEPART EN GRECE c8

 
 
From: FISCHER BERNARD
Sent: Sunday, September 04, 2011 10:15 PM
 
Subject: RETOUR A LA CASE DEPART EN GRECE
 



Retour à la case départ en Grèce ?
 
Editorial du Monde | 03.09.11 | 13h35    Mis à jour le 03.09.11 | 13h35
 
Les mois passent, et l'actualité se répète en Grèce. Le départ précipité de la "troïka" - Commission européenne, Fonds monétaire international (FMI) et Banque centrale européenne (BCE) - d'Athènes, vendredi 2 septembre, suscite à nouveau des interrogations sur la capacité du gouvernement socialiste (???) de Georges Papandréou à mener à bien les réformes promises.
 
Le ministre des finances, Evangélos Vénizélos, l'a reconnu : la Grèce ne tiendra pas ses objectifs en 2011, avec un déficit de plus de 8 % du produit intérieur brut (PIB) - 10,5 % en 2010 et 15,5 % en 2009 - alors que le Parlement a adopté à l'arraché, fin juin, un nouveau plan d'austérité de près de sept milliards d'euros d'économies, pour ce second semestre.
 
M. Vénizélos impute principalement à la récession cette aggravation. Elle pourrait être égale ou supérieure à celle de 2010 (- 4,5 %), suscitant le doute sur l'efficacité du remède de cheval prescrit par la "troïka", que la population digère de plus en plus mal. Alors que le plan devait relancer l'économie, la croissance risque de ne pas être au rendez-vous en 2012, ce qui se traduirait par une quatrième année de récession.
 
Mais la récession n'explique pas tout. Si le gouvernement a largement coupé dans les dépenses en 2010, il peine à poursuivre sur sa lancée cette année, avec la même efficacité. Et c'est surtout du côté des recettes que le compte n'y est pas. Le gouvernement n'arrive pas à faire rentrer l'impôt. Les Grecs gagnent moins et donc paient moins d'impôts, pour ceux qui en paient. La lutte contre la fraude fiscale est un échec. Le gouvernement, malgré de nombreux effets d'annonce, n'a pas su réformer son administration fiscale, qui reste inefficace et encore en partie corrompue.
 
En Grèce, plus encore qu'ailleurs, il ne suffit pas qu'une loi soit votée pour qu'elle soit appliquée. La "troïka" a eu la surprise de voir que la liste des sociétés à privatiser n'était toujours pas complète. Or ce plan, destiné à récolter cinquante milliards d'euros, est une condition sine qua non à l'engagement financier européen. Il heurte de front la base électorale du Parti socialiste (Pasok). Et le gouvernement a trop souvent donné l'impression de traîner les pieds.. Il en est de même pour la grille salariale de la fonction publique, qui s'est complexifiée au gré de la politique clientéliste, pratiquée à droite comme à gauche.
 
S'il a su bousculer son parti en 2010 face au risque de naufrage du pays, M. Papandréou a donné l'impression en 2011 qu'il essayait de temporiser, perdant de précieuses semaines à concilier les plus réfractaires au sein du Pasok. Confronté à une grogne des étudiants, des restaurateurs et des taxis, face aux incertitudes européennes et financières, le premier ministre semble avoir perdu pendant l'été le maigre capital engrangé après le vote du plan d'austérité et l'accord européen pour un deuxième plan de sauvetage.
 
La fragilité et les hésitations de la Grèce sont du plus mauvais effet au moment où le plan de cent soixante milliards d'euros va être examiné, parfois avec réticence, par les Parlements nationaux.
 

11:34 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

[Roma_Francais] Communiqué de la CGT RATP et CGT 93 apres l'évac uation des Roms en Seine-Saint-Denis c7

 
FRANCE: c’ est ainsi en EURO-DICTATURE capitaliste ...
RoRo
 
 
 
 
Sent: Sunday, September 04, 2011 7:57 PM
 
Subject: [Roma_Francais] Communiqué de la CGT RATP et CGT 93 apres l'évacuation des Roms en Seine-Saint-Denis
 
 

Communiqué de la CGT RATP et CGT 93 apres l'évacuation des Roms en Seine-Saint-Denis

 

http://www.cgteduccreteil.org/IMG/article_PDF/article_a28...

 

En Seine-Saint-Denis les mardi 30 et mercredi 31 août 2011 les forces de police ont procédé à l'évacuation (???) de deux campements de Roms. Elles se sont livrées à une réquisition de fait de voitures sur la ligne RATP du tramway T1.

 

Le déplacement de ces populations, déjà en butte à de nombreuses discriminations, font depuis plus d'un an les frais d'une monstrueuse opération qui vise à détourner le débat public des véritables enjeux sociaux. Cela à un moment où la majorité des salariés rejette les mesures de rigueur imposées par le gouvernement et sa majorité parlementaire.

 

Notre organisation tient à dénoncer la méthode scandaleuse employée pour effectuer, dans des conditions totalement inhumaines, l'évacuation des familles ayant été séparées de leurs enfants.

 

Contrairement à ce climat détestable que veut créer le gouvernement en Seine-Saint-Denis, la CGT refuse que les agents de la RATP soient les supplétifs de ces basses besognes, et ils n'ont pas vocation à le devenir.

 

Il est hors de question pour la CGT de laisser se produire des situations qui rappellent de près ou de loin des moments sombres de notre histoire collective.

La CGT appelle tous les salariés, ceux de l'entreprise publique RATP et les usagers, à refuser la création d'un climat de violence, de division et de stigmatisation des étrangers. Nous les appelons aussi à refuser, partout et toujours, de collaborer à des pratiques telles que celles auxquelles entendent nous amener les responsables des forces de police en Seine-Saint-Denis.

 

La CGT exige du Préfet de Seine-Saint-Denis qu'il donne les ordres nécessaires afin que de telles situations, contraires à la dignité humaine, où le service public et les usagers sont pris en otage, ne puissent se reproduire.

 

Nous exigeons du PDG de la RATP que des instructions soient données afin que, sous aucun prétexte, l'entreprise publique ne prête son soutien à de telles dérives.

Bobigny, le 1er septembre 2011.

.

__,_._,___

11:34 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

05/09/2011

On n’a pas de pétrole mais on a la Libye ! c7

From: Le Brasier
Sent: Monday, September 05, 2011 7:37 PM
To: Djamal Benmerad
Subject: On n’a pas de pétrole mais on a la Libye !
 
On n’a pas de pétrole mais on a la Libye !


Par Jean-Luc Porquet -  Le Canard Enchaîné N° 4740 du 31 août 2011
Que mille pompes s’épanouissent ! Depuis la chute de Tripoli, les pétroliers se frottent les mains tout en essayant de cacher leur joie. Il ne faudrait pas laisser croire que l’expédition guerrière menée contre Kadhafi n’avait d’autre but, noble et désintéressé, que le rétablissement de la démocratie et la traduction en arabe des œuvres de BHL.

Voyez Total. Jusqu’à présent, il n’avait accès qu’à 2,3 % du pétrole libyen. Une misère ! ENI, major italienne, se goinfre, elle, de 14 % de ce pétrole d’excellente qualité, qui présente l’avantage d’être peu sulfureux – donc possède plus de produits nobles, et pollue moins à la combustion. Mais tout cela va changer. Le chef du CNT, Conseil National de Transition, a déclaré : « Nous promettons de favoriser les pays qui nous ont aidés, notamment à travers le développement de la Libye. Nous les traiterons en fonction du soutien qu’ils nous ont apporté. »
Champagne ! La France ayant été en première ligne, la Libye nouvelle devrait laisser Total planter des derricks partout. Il y a de quoi faire, les spécialistes le savent : le sous-sol libyen regorge de pétrole, il est possible d’en extraire 4 millions de barils par jour, soit deux fois et demi la capacité de l’Algérie. C’est Noël !
Et nos nouveaux grands amis nous ferons certainement un prix d’ami. Ce qui nous vengera du mauvais tour joué par Kadhafi voilà bien longtemps : quatre mois après avoir renversé Idris Ier, lequel bradait son pétrole à bas prix, le jeune colonel avait exigé, en janvier 1970, de la compagnie US Occidental une hausse de 40 cents par baril (alors à 1,20 dollar seulement). N’ayant aucune position de repli, elle avait capitulé. Et toutes les autres compagnies avaient elles aussi accepté.
Le Canard Enchaîné N° 4740 du 31 août 2011

20:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

communiqué du comite de soutien à Nafissatou Diallo d9

 
 
Pour infos à propos d’un évènement qui est loin en effet d’être clos, qui donnera certainement encore lieu à des rebondissements ....
RoRo 
 
Sent: Sunday, September 04, 2011 1:19 PM
Subject: communiqué du comite de soutien à Nafissatou Diallo
 

COMMUNIQUE DU COMITE DE SOUTIEN A NAFISSATOU DIALLO

Communiqué du comité de soutien à Nafissatou Diallo

Le comité de soutien à Nafissatou Diallo tient à exprimer sa stupéfaction de voir la presse française donner un écho triomphal et spectaculaire au retour en France d’un Dominique Strauss-Kahn dont beaucoup de journalistes affirment qu’il serait « blanchi » et lavé de tout soupçon. Cette manière de présenter un homme qui est toujours sous le coup de deux accusations de viol et qui tire gloire, avec le soutien de sa propre épouse, de son immoralité, est une mauvaise nouvelle pour toutes les femmes et particulièrement pour toutes les Françaises.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo tient à rappeler que, contrairement à ce qu’affirment certains commentateurs, le refus des magistrats américains, MM. Vance et Obus, de poursuivre M. Strauss-Kahn, ne signifie nullement que l’accusé ait été déclaré non coupable des graves accusations portées contre lui par Mme Diallo, mais seulement qu’un homme riche et puissant, qui bénéficiait de soutiens jusque dans l’entourage du procureur, a obtenu à New York un traitement de faveur, c'est-à-dire un déni de justice.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo rappelle que le volet judiciaire américain n’est pas clos pour autant puisque M. Strauss-Kahn est sous le coup d’une accusation de viol devant une juridiction civile et qu’il peut parfaitement, tôt ou tard, être reconnu coupable par la justice américaine. Si tel état le cas, le fait qu’il ait pu échapper à toute sanction pénale apparaîtrait comme un grave dysfonctionnement du système judiciaire américain.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo rappelle également que M. Strauss-Kahn est sous le coup d’une accusation de viol portée par Mlle Tristane Banon devant la justice française. Il forme des vœux pour que cette plainte ne soit pas traitée à Paris comme elle a été traitée à New York et tient à apporter tout son soutien à la victime présumée, Mlle Tristane Banon, et à sa mère, Madame Anne Mansouret, dont la voix est l’une des rares qui soient audibles en France pour dénoncer l’attitude odieuse et arrogante de M. Strauss-Kahn.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo rappelle de même qu’une plainte contre X a été déposée en France par Mme Diallo pour subornation de témoin et qu’il n’est pas exclu que M. Strauss-Kahn soit entendu dans le cadre de cette troisième affaire.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo tient à faire savoir aux politiques, et en particulier aux membres du parti socialiste, qui ont apporté un soutien honteux à un homme qui n’était pas lavé de graves accusations de viol et de crimes sexuels, que cette attitude, opportuniste, scandaleuse, peut être même dans certains cas raciste, laissera des traces et que, le moment venu, il appellera les électeurs à s’en souvenir et à en tirer les conséquences appropriées.
 
Le comité de soutien à Nafissatou Diallo regrette que la presse française ait généralement fait mine d’ignorer qu’un comité de soutien à la victime présumée, fort de plus de 2500 membres, existe depuis le mois de mai 2011 et qu’elle ait au contraire donné systématiquement la parole à un prétendu comité de soutien à l’accusé, encadré par des militants du PS et des responsables d’associations subventionnées par la mairie de Sarcelles, un prétendu comité dont plus de la moitié des membres au moins refusent qu’on publie leur nom. Cette attitude qui, fort heureusement, n’est pas le fait de tous les journalistes, démontre le malaise qui règne aujourd’hui en France, un pays où l’information honnête et objective cède trop souvent le pas à la propagande des puissants.
 
Pour le comité de soutien, Claude Ribbe le 4 septembre 2011
 

retrouvez aussi Claude Ribbe sur Facebook

et sur Twitter 


 www.claude-ribbe.com

 
 
 
Claude Ribbe est écrivain, réalisateur et éditeur. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le Diable noir (Alphée).
© Claude Ribbe tous droits réservés  | Transférer cet e-mail à un ami | Visitez mon site | Visitez mon Blog

20:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

03/09/2011

c7l8 : Libye – Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place  + L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase l a ville

 
-----Message d'origine-----
From: melusine
Sent: Wednesday, August 31, 2011 9:21 AM
 
Subject: : Libye – Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place + L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville
 
 
>
>> Parallèle entre Syrte et Grozny: non approprié
>>
>> La Tchéchénie était (est ) une partie de la Russie (une province aidée par
>> l'étranger...USA) contre la Russie ,  ce n'est pas le cas de la Libye qui
>> n'est ni française, ni britannique, ni étasunienne, ni otanesque,
mais un état souverain attaqué par l'OTAN
 
 
> mais voir le reste de l'info du lieutenant-colonel
> M.
>>
>>
>> ----- Original Message -----
>> From: "Bruno DRWESKI" <drweski.bruno@...>
>> Sent: Wednesday, August 31, 2011 8:15 AM
>> Subject: tr: Libye – Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe
>> présent sur place  + L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville
>>
>>
>> Si une ville comme Syrte résiste avec tant de ténacité, alors que Tripoli
>> est contrôlée (plus ou moins) par les rebelles et l'OTAN, et que Kadhafi
>> n'est pas là, cela prouve une chose : La dictature n'est pas qu'une
>> dictature, elle a un appui populaire ...sinon, tout se serait effondré, à
>> commencer par les services de sécurité et l'armée. S'ils résistent, c'est
>> donc que l'appui populaire au régime est relativement fort ...l'imagerie
>> du "bon peuple" contre le "méchant dictateur" ne correspond tout
>> simplement pas à la réalité, c'est une guerre civile et la partie qui
>> gagne est celle qui a le plus fort pourcentage d'appui dans la population
>> ...à moins qu'il y aie intervention étrangère qui impose la victoire d'un
>> camp sur l'autre ...pour un temps.
>>
>>
>>> Message du 31/08/11 02:19
>> : bouhamidi mohamed
>> Envoyé le : Mercredi 31 Août 2011 0h58
>> Objet : Tr : Libye – Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe
>> présent sur place + L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville
>>
>> http://www.comite-valmy.org/
>>
>>
>>
>> Libye – Témoignage d’un ancien lieutenant-colonel russe présent sur place
>> :
>>
>> L’OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville
>> mardi 30 août 2011, par Comité Valmy
>> Pour la troisième journée consécutive, des avions de l’OTAN lancent des
>> missiles et bombardent massivement la ville de Syrte, ville natale de
>> Mouammar Kadhafi, ne permettant pas à quiconque de s’échapper. Le
>> périmètre de la ville est entouré de points de contrôle « rebelle »,
>> derrière lesquels se trouvent des unités des forces spéciales de la
>> Grande Bretagne, de la France, du Qatar et des Émirats arabes unis.
>> La sortie de la ville est complètement bloquée. Ni les femmes, ni les
>> enfants ne sont autorisés à la quitter. Les hommes qui tentent de quitter
>> la ville avec leurs familles, sont capturés puis fusillés. Leurs familles
>> sont renvoyées dans la ville sous les bombardements. « Il n’y a
>> pratiquement aucun moyen d’enterrer les cadavres », a déclaré dans une
>> lettre qui a été reçu à Argumenty.ru ce matin. L’auteur est un ancien
>> officier de l’armée soviétique et des services spéciaux russes, qui est
>> maintenant à Syrte.
>> Ilya Korenev, cet ancien officier de l’URSS et des forces spéciales
>> russes, est un ancien lieutenant-colonel, que la rédaction d’Argumenti.ru
>> a précédemment qualifié de « source », et qui assume être proche au
>> colonel Kadhafi, a décidé de mentionner son nom dans la lettre.
>> « Dans la ville jusqu’à présent pas de troupes (ndlr : pas « d’armée »
>> loyaliste, stricto sensu) : les rebelles ou les forces spéciales n’ont
>> osé entrer. Dans la nuit il y avait beaucoup de petites provocations afin
>> d’essayer d’établir la présence et l’emplacement de troupes
>> gouvernementales. Plusieurs petites escouades de rebelles ont tenté une
>> action pour sonder dans la nuit et les reconnaître, mais ils ont été
>> détruits. En même temps, un avion de reconnaissance télécommandés d’espionnage
>> sans pilote « drone » était en l’air, qui a répertorié les défenses de
>> la ville. Une heure après, les attaques aériennes ont commencé sur les
>> cibles ainsi repérées. Cependant, les défenseurs de la ville avaient déjà
>> quitté leurs positions pour d’autres endroits », écrit le
>> lieutenant-colonel.
>> Selon lui, « la situation ressemble au terrible hiver de 1995 à Grozny,
>> Tchétchénie, où tout ce qui bougeait était bombardé, sans aucun bon
>> système de guidage ou sans coordonnées précises. La seule différence
>> était que la Russie et l’armée de l’air n’avaient pas beaucoup de
>> combustible, donc les vols n’étaient pas aussi intenses que ceux d’aujourd’hui.
>> Pour le moment, les forces aériennes de l’OTAN sont en opération
>> quasiment 24 heures sur 24. ».

11:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

c7l8 : Libye, l’heure du partage approche…

 
 
 
From: Le Brasier
Sent: Saturday, September 03, 2011 10:20 AM
To:
Subject: Libye, l’heure du partage approche…
 

11:46 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

c7c1: PTB: BELGIQUE: dans "SOLIDAIRE du 30 août 2011: Note Di Ru po :: Ça va (nous) faire mal (2)

 
 
 

Note Di Rupo :: Ça va (nous) faire mal

On a l’impression que même les journalistes habitués au 16 rue de la Loi sont lassés, après la énième tentative de négociations depuis juin 2010. La note Di Rupo est pourtant la base des négociations en cours. Même si cette fameuse note ne fait plus recette dans les médias, il est important de voir ce qui se cache dans ces 113 pages. Car il y a de quoi s’inquiéter. Il suffit de voir les chantiers proposés dans ce texte pour comprendre les réactions virulentes des syndicats. A l’ordre du jour : assainissement des finances publiques, autonomie fiscale et plus grande responsabilité des Régions, réforme de l’État avec transfert de compétences du fédéral vers les entités fédérées, etc. Et surtout, des réformes sociales et économiques qui vont toucher l’ensemble de la population. En langage européen, on dit « austérité » : tous les pays de l’Union sont ou vont être touchés. Et la Belgique n’échappe pas aux fausses solutions à la crise de la Commission européenne. Poussez pas, y en aura pour tout le monde.

Note salée de Di Rupo :: Mini-taxes pour les riches... (2)

Et maxi-taxes pour les autres.

Axel Bernard
 

 

Des mesures symboliques sur les capitaux

Enlevons immédiatement tout suspense : non, il n’y aura pas de suppression du régime des intérêts notionnels (alors que ce mécanisme fait perdre plus de 5 milliards d’euros d’impôt par an à l’État au profit des plus grosses multinationales). Il y aura un léger resserrement mais qui obligera seulement les entreprises à mieux calculer en faisant leurs comptes.
    Outre une série de mesures qui vont toucher tous les belges (augmentation de 15 à 20 % du taux de précompte prélevé sur les intérêts des comptes d’épargne par exemple), la note prévoit deux mesures qui sont sensées viser le capital ou les grosses fortunes : des mécanismes de taxation de la spéculation financière et un impôt sur les grosses fortunes.
    Il y a d’abord des mesures contre la spéculation, mais qui risquent d’être facilement contournées. Actuellement, lorsqu’une personne vend des actions et réalise une plus-value, elle ne paie aucun impôt sur les personnes physiques (sauf spéculation, mais c’est très rare qu’on puisse démontrer cette spéculation) ni à l’impôt des sociétés. Désormais, elles seraient donc taxées de 0 %, 25 % ou à 50 % à l’impôt des personnes physiques, selon la durée de détention des titres. En revanche, ces plus-values ne seront toujours pas taxables via l’impôt des sociétés. Ce qui veut dire que les grosses fortunes pourront ainsi échapper à cet impôt : les holdings d’Albert Frère pourraient continuer à « immuniser » leurs plus-values et donc échapper à cette taxe. 
    La note prévoit également une « cotisation temporaire de crise sur le grand patrimoine, c’est-à-dire les patrimoines dépassant 1,25 million d’euros en ne tenant pas compte de la maison d’habitation et du patrimoine affecté à l’activité professionnelle. Le taux de cette cotisation serait de l’ordre de 0,5 % ». Ajoutons que la note prévoit que « le patrimoine affecté à l’activité professionnelle ne serait pas visé (comme l’ISF en France) ». Ce qui veut dire que, si une grosse fortune comme Albert Frère garde une fonction dans ses holdings, il ne sera toujours pas taxé. 
    Faire payer les riches, c’est évidemment une mesure de bon sens vu que ce sont eux seuls qui ont profité de la crise. Mais pour arriver à ce but, il faut des moyens (entre autre un cadastre des fortunes et la levée du secret bancaire) inexistants pour l’instant. Et surtout, il faut s’assurer que ce qui va leur être pris, ils ne le reprennent pas ailleurs au monde du travail. Or c’est ce que l’on peut craindre avec la note Di Rupo.

Exemple de l’application de la note Di Rupo dans la vie de tous les jours :

Albert Frère : 0 euro d’impôt sur son holding financier et … 0 euro d’impôt sur sa fortune !

Albert Frère, troisième fortune de Belgique, a un holding, GBL, qui a réalisé 3,3 milliards de bénéfices en 2009 : 3 milliards de plus-values sur actions et 0,3 milliard issus des dividendes versés par les filiales. GBL a payé zéro euro d’impôt, car tant les plus-values que les dividendes concernés sont immunisés.  Et avec le plan Di Rupo ? Les dividendes qu’une société perçoit de ses filiales sont immunisés si les actions sont détenues deux ans (au lieu d’un an auparavant). C’est le cas ici. 
Quant aux plus-values, elles restent non taxables pour les sociétés si elles respectent les mêmes conditions que les dividendes immunisés. Conclusion : GBL continuera à payer zéro euro d’impôts. Et Albert Frère ne paiera pas non plus d’impôt personnel sur sa fortune puisque la « cotisation temporaire de crise sur le grand patrimoine » imaginée par Di Rupo ne vise pas le patrimoine affecté à l’activité professionnelle. Or, Frère est président de GBL.

 

 

11:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

c7l8 : Libye: rebelles, pétrole, mensonges et vidéo. Appel à manifester.

 
 
 
mél
 
 
----- Original Message -----
Sent: Friday, September 02, 2011 10:37 PM
Subject: Libye: rebelles, pétrole, mensonges et vidéo. Appel à manifester.
 
Changer d'adresse, inviter un ami ou vous désinscrire | Nous écrire | Participer | Livres & DVD
_____________________________________________________________________________________________________
Investig'Action - michelcollon.info

Déclaration sur les conséquences de la victoire impérialiste - Algériens pour la démocratie et le socialisme
Piller, dominer, écraser, s'étendre par la force... Comment faire face à cela ? Les leçons libyennes.

Une semaine avec les rebelles - Démons et ombres du Printemps arabe - Pierre Piccinin
Nous avons suivi les rebelles dans leurs déplacements, interrogé les chefs, accompagné leurs milices dans les combats... Un reportage sans TF1, ni CNN.

Les tyrans pétroliers dans le monde - Francisco Vielma
Ou ceux qui sont dans le collimateur des multinationales

L'OTAN dans sa guerre des menteurs et des lâches - Mohamed Bouhamidi
"L'appel à une intervention étrangère reflète leur profonde et insurmontable nature factice"

10 raisons de manifester contre la guerre en Libye - Paris 3/09
Il ne suffit plus de s'indigner. Manifestons-nous !
Vidéo : L'OTAN est la source de notre malheur
Témoignages de résidents libyens fuyant la violence de l'Occident et des rebelles.

Kadhafi était un tyran sanguinaire. Je le croyais, puis j'ai changé d'avis. - Radija Benaissa
J'ai eu la possibilité fin juillet de me rendre sur place pour voir la situation, et pouvoir en témoigner.

PROCHAINEMENT : Libye, OTAN et médiamensonges - Manuel de contre-propagande
Sortie reportée au 16 septembre en raison des évènements en cours
__________________________________________________________________________________________________________________
POUR NOUS SOUTENIR, C'EST ICI / POUR NOUS ECRIRE C'EST LA

11:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

c7l6 : INFO-PALESTINE

 
 
 
Sent: Saturday, September 03, 2011 3:35 AM
 
Subject: Tr : INFO-PALESTINE
 



De : Charles espie <charlesespie@gmail.com>

Objet : INFO-PALESTINE

Info-Palestine.net
Proche-Orient.net

Mobile.Info-Palestine.net
MISE A JOUR : vendredi 2 septembre 2011 - 16h:50
Chercher sur le site
Sélection du mois

Le livre de HANDALA

Vous êtes ici : Accueil > Dossiers > Palestine > Analyses

Réflexions sur l’avenir des mouvements de solidarité

mercredi 31 août 2011 - 06h:36
Ameer Makhoul

Réflexions sur l’avenir des mouvements de solidarité : la Flottille de la Liberté, sans prendre la mer, a porté au blocus de Gaza un coup qui conduira à sa désagrégation.
(JPG)
Ameer Makhoul
Menée à une époque de mondialisation de la terreur d’Etat, l’entreprise officielle et internationale de sabotage de la Flottille de la Liberté constitue un moment- clef dans l’histoire du mouvement populaire mondial et de la solidarité entre les peuples. Cette action met à jour l’inquiétante étendue de la coopération et de la coordination que pratique un système répressif international engageant gouvernements, services de renseignements et unités opérationnelles de l’armée. Nous avons là affaire à un véritable cartel de la terreur officielle mis en place par les détenteurs du monopole de la répression- Etats et organisations internationales- dans le but d’étouffer les mouvements pacifiques de solidarité avec le peuple palestinien qui émergent un peu partout dans le monde afin de mettre fin au blocus de Gaza.
Nul doute que ces Etats partagent avec Israël ce crime commis contre le peuple palestinien et ses droits ainsi que contre les personnes qui lui sont solidaires. Mais en dépit de ces développements, une donnée essentielle émerge : alors même que se déployait sur les plans militaire, judiciaire et ouvertement terroriste l’opération de sabotage visant à empêcher les navires de prendre la mer, au début de juillet 2011, Gaza l’assiégée incontestablement gagnait en liberté. C’est le sentiment qui prévaut parmi nous, nous les combattants de la liberté détenus dans les prisons israéliennes, le sentiment que, grâce à Flottille et à la dynamique qu’elle a suscitée, la liberté est plus proche que jamais.
Ce qu’il faut retenir ici est l’influence et la force du mouvement populaire mondial de solidarité avec le peuple palestinien, en particulier le mouvement « Free Gaza » pour briser le blocus. C’est grâce à cette influence et à cette force toujours grandissantes qu’apparaît maintenant le visage véritable de ces Etats et régimes complices du terrorisme israélien. Que ces Etats et régimes soient désormais contraints de déployer au grand jour leur arsenal guerrier et répressif contre les mouvements solidaires du peuple palestinien est signe clair que le blocus de Gaza est plus fortement secoué que jamais depuis sa mise en place.
Nous devons noter que les parties- Etats et régimes, sans oublier le Secrétaire Général de l’ONU lui-même ! - qui ont exprimé leur hostilité à l’égard de la Flottille de la Liberté sont celles-là mêmes qui ont condamné les mouvements de masse des réfugiés lors de la commémoration de la Nakba, le 15 mai 2011, et de la Naksa, le 5 juin. Ces réfugiés qui manifestaient la volonté de retourner dans leur patrie - leur droit inaliénable et internationalement reconnu- ont été accusés par ces parties de provocation à l’égard d’Israël, ce régime fondé sur la conquête militaire, l’exode forcé et la purification ethnique ! Mais dans tout cela, ce qui apparaît nettement est l’aggravation, à un niveau jamais égalé auparavant, de la crise d’Israël, crise dont la lame de fond n’est autre que la question- qui ne cesse de prendre de l’ampleur au sein du mouvement populaire mondial- de la légitimité même d’Israël en tant que régime colonialiste et raciste.
 
Une évolution importante marque le présent élan de solidarité populaire mondiale avec le peuple palestinien et pour la consolidation du droit palestinien, c’est que désormais, de nombreux militants sont prêts à payer un prix très élevé pour leur engagement et à affronter les dangers que comporte l’affrontement avec Israël et ses complices parmi les Etats et régimes. Malgré ces dangers, cet élan populaire international ne cesse de s’étendre et de gagner en détermination, acculant Israël et lui arrachant chaque jour un lambeau de la légitimité dont il se pare.
Cette solidarité, digne de la plus haute estime, est mouvement des peuples, mouvements populaires de toutes les parties du monde qui considèrent que dans le combat inégal entre l’oppresseur et l’opprimé, leur place est d’être, de façon active et concrète aux côtés de ce dernier, aux côtés des victimes de la conquête militaire, de la répression, des détentions de masse et du racisme. Ce que l’attaque israélienne contre la Flottille nous donne à voir de façon plus flagrante que jamais est que les gouvernements complices n’hésitent pas à employer leur influence politique et diplomatique, leurs services de renseignements, leurs appareils judiciaires ainsi que leurs unités militaires spéciales afin d’accroître l’inégalité du rapport de force au profit d’Israël et au détriment des droits du peuple palestinien et des mouvements qui le soutiennent.
Que ce système mondial de terreur officielle s’affiche ouvertement en assignant un rôle précis à chacune des forces, Etats et gouvernements, qui le composent signifie que dans cette vision, les peuples ne comptent plus et que seuls comptent les structures internationales dominantes d’intérêts et les pouvoirs en place.
 
L’Union Européenne s’est employée à discréditer la Flottille de la Liberté et à s’attaquer à sa légitimité mais il faut dire, et il n’y a rien d’étonnant à cela, que l’administration américaine l’avait précédée dans cette basse manoeuvre. Le pire, cependant devait venir de la Grande-Bretagne qui a pris la décision politique d’arrêter Cheikh Raed Salah, l’un des plus grands dirigeants du peuple palestinien et dirigeant du mouvement mondial contre le blocus de Gaza. La campagne de calomnies qui a accompagné son arrestation, qui n’est rien d’autre que reprise grossière de la propagande israélienne dirigée contre cet homme et ce qu’il représente, montre l’étendue de la compromission - voire de la soumission - de ces milieux au gouvernement israélien et au lobby sioniste
En arrêtant le Cheikh Raed Salah, la Grande Bretagne a offert à Israël la possibilité de pervertir et de détourner à son profit un des moyens d’action de la société civile mondiale et, pour ce pays ci, le recours aux tribunaux britanniques pour poursuivre et arrêter les criminels de guerre israéliens, généraux et personnalités politiques. Pour rappel, quand, il y a quelques années, le Centre Palestinien des Droits de l’Homme, dans une action menée avec des parties solidaires britanniques, obtint de ces tribunaux un arrêt ordonnant l’arrestation du général Doron Almog pour sa responsabilité dans l’assassinat du martyr Salah Shehade et de treize membres de sa famille à Gaza, les autorités britanniques distillèrent l’information à l’ambassade israélienne et à Doron Among lui-même, ce qui permit à celui-ci de fuir le territoire britannique et d’échapper à la justice de ce pays.
Ainsi, le recours à la justice qui était pour les victimes de l’occupation, du racisme et du colonialisme un lieu où leurs droits pouvaient être entendus est devenu pour les occupants et les criminels de guerre moyen de pousser encore plus loin l’oppression de ces mêmes victimes et cela, en utilisant non seulement leurs lois mais aussi celles qui ont cours dans les pays dont les gouvernements sont complices des crimes israéliens.
 
La Grèce, qui est liée à Israël par un système de coopération militaire et sécuritaire en plein développement incluant des manœuvres conjointes, a engagé une opération militaire utilisant ses forces spéciales dont les commandos navals pour immobiliser la Flotte, y compris en recourant aux explosifs pour détruire les moteurs des navires. Dans le même temps, elle ne s’est pas privée d’actionner ses appareils judiciaires afin de donner un semblant de légalité à son recours à la force militaire brute pour empêcher la Flottille de prendre la mer pour Gaza. A la gloire de cette force militaire hautement louée par Israël, le blocage des navires au port, le sabotage de leurs moteurs et l’opération d’arraisonnement en pleine mer suivie d’un retour forcé au port.
Par ailleurs, Chypre a annoncé sa décision d’interdire aux navires de la Flottille de mouiller dans ses eaux territoriales alors que la Turquie a fait preuve d’une attitude moins qu’honorable. On sait que les explosions qui ont touché un des navires de la Flottille ont eu lieu dans ses eaux territoriales mais il y a pire que cela : elle a interdit au Mavi Marmara, ce symbole de la solidarité avec Gaza qui porte encore les traces de la sanglante attaque israélienne, de rejoindre la Flottille de la Liberté.
Encore une fois, nous constatons la pitoyable veulerie de la position officielle palestinienne, celle de l’ Autorité Palestinienne et de l’ OLP lesquelles, face à ce crime commis par Israël et de nombreux autres Etats, n’ont pas trouvé mieux que de se dérober à leur rôle de partie essentielle dans le conflit avec Israël pour assumer celui de « partie tierce ». Il faut aussi noter que durant ces évènements, la coopération sécuritaire de l’Autorité Palestinienne avec Israël ne s’est pas relâchée ni même été mise en question un seul instant.
 
Nous avouons que nous attendions plus de l’Egypte révolutionnaire. Cet Etat à vocation de puissance régionale avait la possibilité d’offrir, à la Flottille de la Liberté, accueil dans ses ports et protection lors de son départ vers Gaza, car son littoral et ses eaux territoriales sont plus proches de Gaza que ne l’est cette dernière d’Israël. L’Egypte s’est abstenue d’offrir à la Flotte un tel soutien, car avec son régime actuel, elle accepte encore de subir ce siège mis en place autour d’elle et autour de la Palestine par les accords de Camp David). Nous devons reconnaître que l’Egypte révolutionnaire a ré-ouvert le passage de Rafah, un pas extrêmement important mais nous pensons que quand on est capable d’ouvrir Rafah, on est également capable de protéger la Flottille de la Liberté.
L’ouverture du passage de Rafah est chose extrêmement positive mais elle ne met pas fin au blocus ni ne suffit à le briser. Nous devons aussi noter que l’Egypte, l’Autorité Palestinienne et la Jordanie poursuivent toujours leur coordination sécuritaire avec Israël et cela est extrêmement dangereux, car en fin de compte, ceux qui sont encerclés, ce sont le peuple palestinien, les peuples arabes et la souveraineté arabe, spécialement celle de l’Egypte.
 
Tous ces évènements nous apprennent malheureusement que les révolutions arabes ont encore du mal à traduire leur élan sur le plan des responsabilités régionales. Que l’Union Européenne, la Grèce , la Grande Bretagne ou encore Chypre manifestent de façon aussi insolente et brutale leur hostilité à l’égard de la Flottille de la Liberté, à l’égard du mouvement contre le blocus imposé à notre peuple n’est que la conséquence de ce déficit au plan régional. Il est vital que les forces populaires et politiques, précisément celles de l’Egypte, prennent conscience de ce déficit.
Israël que nous connaissons bien, s’était préparé à perpétrer une boucherie contre les membres du mouvement de solidarité en lançant une campagne haineuse appelant à verser leur sang, en répandant des mensonges éhontés sur eux et ce qu’ils sont, sur leurs intention et sur la nature des biens qu’ils transportaient. En dépit de la grossièreté de ces mensonges, mensonges dont sont conscients même leurs journalistes les plus connus, les médias aux ordres d’Israël ont continué à les diffuser comme s’ils étaient détenteurs d’un dossier de « preuves »- un dossier qui n’existe pas.
Il est clair que les peuples et les mouvements solidaires du peuple palestinien, très nombreux dans le monde, ne se soucient que très peu de l’impact des médias israéliens mais nous devons reconnaître qu’Israël a bien retenu le sens des signaux qu’elle a reçus après son attaque sanglante contre la Flottille de la Liberté en juin 2010 : désormais, elle redoublera d’actions criminelles. Et cette fois-ci, comme l’action de sabotage de la flottille a été essentiellement commise par des Européens, des Grecs, des Chypriotes, des Américains etc., elle n’est que tentative de blanchiment du crime qui, dans le cas où elle est couronnée de succès selon les critères de ceux qui l’ont perpétrée, ne manquera pas de se répéter à l’avenir.
Pour résumer, nous énumèrerons quelques points qui méritent spécialement d’être soulignés.
 
Premièrement : le dévoilement au grand jour de la nature de l’ordre mondial officiel lequel opère son passage du terrorisme pratiqué par un seul Etat à un terrorisme qui est le fait d’un système engageant plusieurs Etats dans une organisation et une coordination inédites. Nous pouvons dire que cet ordre mondial a désormais adopté le terrorisme -incluant, sans se limiter à cela, l’usage de l’institution militaire - comme moyen de lutte contre les mouvements populaires de solidarité qui agissent dans le cadre de la légalité internationale et des Droits de l’Homme.
Deuxièmement : l’importance cruciale de l’extension des mouvements de solidarité , importance dont la prise en compte doit se traduire, dans l’action militante palestinienne, par plus d’échanges et de coordination avec ces mouvements. Ceux-ci, en effet, constituent pour notre peuple et sa cause une véritable ligne de défense mondiale. Dans ce contexte, une campagne mondiale s’appuyant sur les lois et conventions internationales pertinentes doit se faire afin d’assurer la protection de ces mouvements car leur combat vise la promotion des Droits de l’Homme et les Droits des Peuples.
Troisièmement : la nécessité d’œuvrer en vue de redonner à la cause palestinienne la place qui lui revient dans les révolutions arabes et, en particulier, en Egypte. Dans ce contexte, il faut agir en vue de promouvoir des mécanismes permettant à l’opinion arabe d’être plus réactive et dans le même temps plus présente en tant que force face aux évènements mondiaux.
Quatrièmement : l’exigence que cesse de façon définitive la coordination sécuritaire de l’Egypte, de la Jordanie et de l’Autorité Palestinienne avec Israël, exigence qui va doit s’accompagner d’une pression sur le régime égyptien afin qu’il se libère des accords de Camp David, ces accords qui ont gommé la dimension arabe de l’Egypte et exclu celle-ci de la confrontation avec Israël.
Cinquièmement : la préparation de la prochaine Flotte de la Liberté, préparation qui doit bénéficier des enseignements tirés l’expérience de la dernière Flotte, parmi lesquels la nécessité de démanteler le cordon sécuritaire que s’est donné Israël grâce aux Etats hostiles mentionnés plus haut.
Nous avons dans ces évènement des leçons précieuses mais la grande vérité qui émerge est que la Flottille de la Liberté est arrivée à Gaza sans même quitter les quais et que Gaza, comme toute la Palestine, a trouvé son chemin vers le cœur des peuples du monde, Là est le meilleur fruit de la lutte de notre peuple et de ses amis dans le monde.
* Ameer Makhoul est prisonnier politique dans l’Etat d’Israël. Responsable associatif et politique, il a été arrêté le 6 mai 2010, suite à une descente nocturne à son domicile familial, à Haïfa, opérée par divers services sécuritaires israéliens. Condamné à 9 ans de prison ferme, suite à des « aveux » arrachés par la torture physique et morale, Ameer n’a cessé de proclamer que son arrestation et détention sont politiques et visent à décapiter la direction politique et civile des Palestiniens de 48.
 
Articles liés :
5 juillet 2011 - Traduction de l’arabe : Najib Aloui

Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.
Site réalisé par : CCIFP


11:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/09/2011

c7d9a4 : [Bulletin-Cedetim] [Bulletin IPAM] Septembre 2011 - Agenda IPAM de la Solidarité Internationale

From: IPAM
Sent: Thursday, September 01, 2011 2:15 PM
Subject: [Bulletin-Cedetim] [Bulletin IPAM] Septembre 2011 - Agenda IPAM de la Solidarité Internationale
 






Manifestation ! - Samedi 3 septembre 14:00 - Paris Idf : Rdv square BOUCICAUT (M° Sèvres-Babylone, Paris 7è) Nous appelons à la mobilisation la plus large possible partout en France le 3 septembre pour que le gouvernement réponde à ces exigences
Voir aussi : Le blog unitaire

Réunion publique - Samedi 3 septembre 15:00 - salle des expositions de la Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque , 75002 Paris (M° Bourse) avec :
- Michel Warschawski, président du Centre d’information alternative de Jérusalem et
- Tarek Ben Hiba, président de la FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des Deux Rives).
Organisé par la FASE avec le soutien de l’AFPS et de l’UJFP.

« ON N’A PAS DE BLÉ MAIS ON DONNE DU PAIN », - Jeudi 8 septembre 10:00 - le Vieux port Initiative locale et originale d’Emmaüs ouverte à tous les citoyens et citoyennes.
Informations : com.emmauspr@orange.fr A l’occasion du sommet du G7 finances à Marseille, le collectif "Les peuples d’abord, pas la finance" organise diverses initiatives de protestation. LE JEUDI 8 SEPTEMBRE À (...)

RASSEMBLEMENTS DE PROTESTATION AU VIEUX PORT - Samedi 10 septembre 15:00 - AU VIEUX PORT Stands, groupes de musique, prises de paroles d’internationaux grecs, tunisiens etc... A l’occasion du sommet du G7 finances à Marseille, le collectif "Les peuples d’abord, pas la finance" organise diverses initiatives de protestation. LE JEUDI 8 SEPTEMBRE À (...)

Rencontre-débat autour du Tribunal Russell sur la Palestine - Lundi 12 septembre 18:00-20:00 - Palais du Luxembourg Salle CLEMENCEAU 15, rue de Vaugirard - 75006 Paris le Comité Français d’Appui au Tribunal Russell sur la Palestine (TRP) organise une réunion-débat, salle Clemenceau au Palais du Luxembourg (15, rue de Vaugirard – 75006 - Paris). William Bourdon, avocat au Barreau de Paris, membre du comité d’experts auprès du TRP, Pierre Galand, porte-parole du Comité Organisateur International du TRP, Bernard Ravenel, président d’honneur de l’Association France Palestine Solidarité, animeront cette rencontre modérée par Brahim Senouci, membre du Comité Organisateur International du TRP.
Accueil des participants entre 17 h 30 et 18 heures Inscription obligatoire avant le samedi 10 septembre 2011 (dans la limite des places disponibles)
Voir aussi : Le site du tribunal Russell sur la Palestine

Débats et projection - Samedi 17 septembre - stand de l’AFPS - avenue Che Guevara - village du monde - 15h00 - Présentation et discussion autour du livre "Les intellectuels faussaires" de Pascal Boniface (Politologue), en présence de l’auteur, suivi d’une séance de signatures.
- 17h - Présentation et discussion autour du livre "Palestine Une nation en morceaux" de Benjamin Barthe (Journaliste indépendant), en présence de l’auteur, suivi d’une séance de signatures.
- 21h - Projection du documentaire "My land" (Ma terre) du réalisateur marocain Nabil Ayouch, sélectionné au "Boston Palestine Film Festival". Synopsis : "Tourné dans les camps de réfugiés au Liban en 2009, "My Land" donne la parole à de vieux réfugiés palestiniens qui ont fui, leur terre natale en 1948, sans jamais y retourner et qui vivent dans ces camps depuis plus de 60 ans. Cette parole est entendue par de jeunes israéliens de 20 ans qui construisent leurs pays, se sentent viscéralement attachés à leur terre, mais sans jamais vraiment savoir expliquer pourquoi. Entre ces deux mémoires, il y a une réalité. La réalité de deux peuples qui se battent pour la même terre. Un dialogue à distance qui met en perspective ce conflit sous un angle avant tout humain."
Voir aussi : Le site de l’Association France Palestine Solidarité

Democracia Real YA - Samedi 17 septembre - Paris Voir : Le 15e Octobre les citoyens vont descendre dans la rue
Voir aussi : http://paris.reelledemocratie.fr/

Euro-manifestation pour plus de solidarité européenne et pour l’emploi - Samedi 17 septembre 13:30 - Wroclaw - Pologne À l’appel de la CES, euro-manifestation organisée avec les confédérations syndicales Solidarność et l’OPZZ pour proclamer l’opposition des syndicats européens à l’attaque contre les droits syndicaux et la négociation collective et contre les mesures d’austérité.
L’euro-manifestation de Wroclaw coïncidera avec la Présidence polonaise de l’Union européenne (UE) et la prochaine réunion entre les ministres de l’économie et des finances (ECOFIN) et la Banque centrale européenne (BCE) qui se tiendra les 16 et 17 septembre dans la même ville pour examiner l’état de la crise économique et financière dans l’UE.

« Les partis politiques et la Palestine » - Dimanche 18 septembre 15:00 Dialogue sur la question de l’admission de la Palestine à l’ONU et plus généralement sur le conflit israélo-palestinien.
Invités : NPA, EELV, Modem, PCF, UMP, PG, Parti radical, PS. (liste des participants à confirmer)
Voir aussi : Le site de l’Association France Palestine Solidarité

Journée internationale de la paix - Mercredi 21 septembre Différentes initiatives
Voir aussi : http://www.21septembre.org/

Journée d’Initiation - Invitation - Samedi 24 septembre 10:00-18:00 - CICP 21 Ter, rue Voltaire – 75011 Paris M° Rue des Boulets, Ligne 9 Cette journée vise à accueillir et orienter les personnes intéressées par la non-violence, la prise de décision au consensus, l’accompagnement international, et la protection des droits humains.
Elle est ouverte à toute personne intéressée par ces thématiques que vous souhaitiez ou non vous engager comme bénévole ou volontaire au sein de PBI.
Organisée de façon progressive, elle comprend une présentation des principes régissant l’action de PBI ainsi que des mises en situation. Il est donc nécessaire d’être présent durant toute la durée de cette journée.

Une vie brûlée Will Wagonburner, Indien Omaha - Samedi 24 septembre 14:30 - CICP Cafétéria - 21 Ter, rue Voltaire – 75011 Paris M° Rue des Boulets, Ligne 9 Dans une écriture délicate et passionnée, Gül Ilbay raconte les seize mois qu’elle a partagés avec Will Wagonburner, Indien Omaha (USA). Le livre comprend le portrait touchant de Will et le recueil d’une soixantaine de poèmes inédits. Rencontre signature avec l’auteure et la traductrice.
Voir aussi : En savoir plus :

(Programmation en cours) - Mercredi 28 septembre 12:45 - CICP 21Ter, rue Voltaire – 75011 Paris M° Rue des Boulets, Ligne 9 Programmation en cours - Pour en savoir plus : http://www.cedidelp.org/spip.php?article492
Voir aussi : Le Centre de documentation internationale pour le développement, les libertés et la paix

Festival Ciné Alter’Natif 2011 - Du 30 septembre au 10 octobre - Nantes et Paris L’association De la Plume à l’Ecran promeut le cinéma amérindien afin de combattre les stéréotypes véhiculés à l’encontre des peuples autochtones dans les médias et de défendre leurs droits fondamentaux, dont, au premier plan, le droit à la libre expression de soi et à la récupération de sa propre image. Grâce au Festival Ciné Alter’Natif, qui ne projette que des films réalisés par des Amérindiens, l’association De La Plume à l’Écran permet au public français de rencontrer des réalisateurs et producteurs autochtones, de mieux connaître leurs peuples et d’apporter un soutien aux luttes abordées par les films. Le Festival Ciné Alter’Natif 2011 c’est : 9 séances, à Nantes et à Paris - 3 invités amérindiens - des rencontres off (littéraires, solidaires...). Découvrez la programmation : http://www.delaplumealecran.org et http://delaplume-alecran.blogspot.com/2008/03/festival-ci...
Voir aussi : Voir aussi



Prochaine parution le vendredi 30 septembre 2011
IPAM - Initiatives Pour un Autre Monde  21ter rue Voltaire 75011 Paris - mailto:info@reseau-ipam.org


_______________________________________________
Bulletin mailing list
Bulletin@reseau-ipam.org
http://www.reseau-ipam.org/cgi-bin/mailman/listinfo/bulletin

21:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

c7 Grèce : le dynamisme de la dette sort des rails - Le Blog Finance

 
 
 
En fait, l’EURO-DICTATURE capitaliste craque de toutes parts. Rien ne va plus dans la plupart des domaines. C’est le IVe Reich qui montre son vrai visage, contre les peuples, contre les travailleurs.  Ce n’ est pas ce que l’on attend et ce que certains nous avaient promis. L’Espagne, la Grèce, l’Italie, le Portugal, l’Irlande, là les technocrates européistes ont déjà frappé... La Belgique sera bientôt elle aussi dans le point de mire. L’Europe s’impatiente : 15 mois sans gouvernement après les élections de juin 2010. La Belgique va recevoir un rappel à l’ordre. Il faut un gouvernement au plus vite, principalement pour mettre en application les mesures d’austérité, un premier serrage de ceinture, pour tous les Belges: Flamands, Bruxellois, Wallons, Germanophones. Nous ne perdons rien pour attendre...
RoRo
 
 
mél
 
 
Sent: Thursday, September 01, 2011 10:08 AM
Subject: Grèce : le dynamisme de la dette sort des rails - Le Blog Finance
 
http://www.leblogfinance.com/2011/08/grece-le-dynamisme-d...


Grèce : le dynamisme de la dette sort des rails

Corruption.pngRien ne va plus en Grèce ! Le niveau d'alerte atteignant un maximum. Jugez plutôt : selon la nouvelle commission de contrôle du budget, la dynamique de la dette grecque est désormais hors de contrôle. Pire encore, le dépassement des objectifs de réduction du déficit menace d'annuler les bénéfices du nouveau plan de sauvetage. La récession n'expliquant pas tout ...
Dans un rapport rendu public mercredi, la commission - composée d'analystes indépendants - estime ainsi que l'envolée de la dette, le niveau initial du déficit ajoutés à une profonde récession ont poussé à l'extrême la dynamique de la dette, laquelle se trouverait désormais impossible à maîtriser. Selon les informations publiées par l'agence semi-étatique Athens News Agency, ces éléments semblent réduire à néant ou presque l'impact positif du dernier plan de sauvetage de l'Union européenne, d'un montant de 159 milliards d'euros consenti le mois dernier. Athènes semble désormais également victime de l'effet boomerang des coupes budgétaires : l'économie de la Grèce se rétracte à grands pas. La semaine dernière, le ministre des Finances Evangelos Venizelos a ainsi déclaré que le produit Intérieur Brut diminuerait vraisemblablement de plus de 4,5% en 2011, contre 3,5% prévu initialement. Parallèlement, la dette grecque progressait pour atteindre 350 milliards d'euros. Petit rappel et none des moindres : la Grèce fait actuellement l'objet d'un audit de la part de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne en vue de déterminer si la sixième tranche du prêt de 110 milliards d'euros consenti à Athènes l'année dernière pourrait être débloquée. Le problème semble structurel : en effet, s'il y a un secteur prospère en Grèce, c'est malheureusement celui de l'économie souterraine, notamment dans les services et le tourisme. Selon les Echos, entre 20 % et 30 % du PIB grec pourrait être issu de l'économie parallèle. Et donc de la corruption ... Transparency International estime ainsi que les pots-de-vin ont atteint près de 88 millions d'euros en 2009. Autre sport nationale : la fraude fiscale. Laquelle correspond à un manque à gagner « de 10 à 15 milliards d'euros par an » pour l'Etat, selon le ministre des Finances, Georges Papaconstantinou.

Sources : AFP, Reuters, Les Echos

21:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |