18/10/2011

Robert Hue, du rockeur pré pubère à la vie en rose d9c7

 
Sent: Wednesday, October 12, 2011 9:59 PM
Subject: Un nouvel article sur le blog canaille-le-rouge.over-blog.com
 
12/10/2011 21:59:03
Un nouvel article sur le blog canaille-le-rouge.over-blog.com

Robert Hue, du rockeur pré pubère à la vie en rose

rêve d'être légume qui compte, commençant petits pois il finira force d'appoint du club des radis La preuve du réformisme, c'est qu'il s'affiche sans complexe tant il est sûr de sa légitimité. El…

Pour lire la suite cliquez ici

Robert Hue, du rockeur pré pubère à la vie en rose
 
  
 
 
rêve d'être légume qui compte, commençant petits pois  il finira force d'appoint du club des radis
 
La preuve du réformisme, c'est qu'il s'affiche sans complexe tant il est sûr de sa légitimité.
 
El Diablo vient de le mettre en évidence dans un des articles de son blogue [c'est ici ] qui est une mine conséquente de reflexions.
 
Démonstration  s'il en était besoin du comment la révolution est partie du parti révolutionnaire au point de devenir une force à la mexicaine du type "parti révolutionnaire institutionel", le PCF ne lui a pas opposé de candidat.
 
 
Robert Hue est content
 
Les sénatoriales viennent de se passer et Robert Hue a été réélu sénateur du Val d’Oise.
 
Pour la première depuis la création du département, le PCF (tout comme le Front de Gauche) ne présentait pas de liste.
 
Le choix a été fait de présenter un candidat directement sur la liste du PS, et ce fut Robert Hue ex membre du PCF et fondateur du MUP mouvement de masse s’il en est...
 
Pour lui c’était la suite logique de son choix des régionales où il s’était rangé derrière le PS dès le 1er tour en déclarant « le parti communiste en s’alliant au PG pour les régionales n’a pas pris une bonne orientation »
 
Apparemment la direction du PCF ne lui en n’a pas tenu rigueur. Jean-Michel Ruiz, dirigeant du PCF 95 déclarant : « Robert Hue se réclame toujours communiste et fait toujours partie de la mouvance communiste. Et c’est à ce titre-là qu’il est sur cette liste ». 
 
Et Robert Hue ce matin est doublement content. Son candidat François Hollande est arrivé en tête de La Primaire. En effet il a appelé à voter pour Hollande en ces termes : « (…) l’urgence et la nécessité impérieuse de mettre un terme au pouvoir de Nicolas Sarkozy imposent une démarche politique unitaire refusant d’opposer une gauche à une autre et se gardant de confondre la critique constructive et le sectarisme. (…)J’irai voter le 9 et j’invite tous les communistes et les progressistes à le faire également(…) Mon choix est fait : je voterai François Hollande. (…) les propositions de François Hollande en faveur de plus de démocratie sociale et d’une éthique nouvelle de la vie politique sont essentielles. De même, ses idées en matière de lutte contre les inégalités et la pauvreté ou encore celles qui mettent la jeunesse et l’éducation au cœur de son « rêve français » correspondent aux attentes prioritaires des Français. (…) Les idées de François Hollande sont celles d’un véritable homme de gauche… »
 
Si dimanche prochain son candidat est confirmé il ira trinquer où ? A Solferino ou à Fabien ?
 
 
 
Montebourg est à gauche
 
Ce qui est curieux c’est que Hue n’ait pas voté pour Montebourg encore plus « véritable homme de gauche ». Je connais pour ma part des gens qui se classent à la « gauche du PS » (ce qui entre nous n’est pas très compliqué) et ont voté Montebourg pour « peser » disent-ils.
 
Mais peut être Hue avait-il en tête ce mot d’un dirigeant du PS supporter de Hollande (ou d’Aubry qui sait ?) qui un brin goguenard rappelait qu’en 2007 Montebourg aux côtés de Ségolène Royal faisait les yeux doux à François Bayrou alors qu’aujourd’hui il lorgne à la gauche du PS.
 
Pour nombre de gens, la volonté de dénoncer des pratiques des élus du PS en particulier dans les Bouches du Rhône a donné de Montebourg l’image d’un homme courageux et rénovateur. Ses 22% obtenus à Marseille, fief de Guérini, en témoignent. Mais vouloir l’abandon de pratiques malhonnêtes suffit-il à le positionner à « la gauche du PS » ?
 
Si en 2011 être pour un « capitalisme coopératif » c’est se situer à la gauche d’un parti dont François Mitterrand alors premier secrétaire déclarait en 1971 « celui qui n’est pas anticapitaliste n’a pas sa place au PS », cela veut dire au minimum que ce parti a évolué au moins autant que le 1er secrétaire d’alors…
 
Celui qui se dit partisan de la « démondialisation » sans vouloir toucher à l’Union Européenne, sans renier ni Maastricht, ni Lisbonne et, cerise sur le gâteau, sans condamner le capitalisme ni envisager de changer de système économique serait donc à gauche et même à la gauche de la gauche ?
 
La gauche a bien changé…si nous en doutions, l’épisode de la primaire, au-delà du degré zéro de la politique qu’elle constitue par sa personnalisation des débats au dépens du projet et du rôle de l’organisation collective, nous le rappelle.
 
Dimanche prochain, allez donc ramasser des champignons. Il y a moins de risque de s'intoxiquer que de choisir entre le sorbet à l'eau rose et la confiture de radis.

22:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.