15/11/2012

FRANCE: mensonges de Manuel Valls au sujet de l' arrestation d' Aurore MARTIN c-c7

 
 
Sent: Wednesday, November 14, 2012 4:04 PM
 
Subject: Manuel Valls est un menteur ...
 
Un ministre qui livre un de ses administrés à un pays étranger qui pratique la torture et les condamnations abusives au vu et au su de toutes les organisations internationales ....
 
Son mensonge est démonté par les parents et amis de la famille... il ne reste plus qu'à démonter Valls lui-même...
 
 
****************
«Si vous avez un fusil, vous pouvez voler une banque, mais si vous avez une banque, vous pouvez voler tout le monde.» Bill Maher
 
 
 
Informations relatives à l’arrestation d’Aurore Martin le jeudi 1er novembre 2012 Pays Basque le 14 novembre 2012 Document réalisé par la famille et les amis Sommaire Page 2 - 1er mensonge de Manuel Valls : Aurore ne vivait pas dans la clandestinité - 2ème mensonge de Manul Vallls : Aurore n’était pas recherchée Page 3 - 3ème mensonge de Manuels Valls: Aurore n’a pas été arrêtée lors d’un contrôle fortuit. Page 4 - Chronologie des faits Page 5 - Conclusions sur le controle de Gareindin Page 6 - Annexe 1 : Attestation de la Mairie de Mauléon Page 7 - Annexe 2 : Sa carte grise Page 8 - Annexe 3 : Attestation pole emploi Page 9 - Annexe 4 : Demande et acceptation RSA Page 10 - Annexe 5 : article du Canard Enchaine du 7 novembre Page 11 - Annexe 6 : artcicle du Sud Ouest du 7 novembre
2
1er mensonge de Manuel Valls : interview dans le Parisien le lundi 5 novembre Manuel Valls dans cet entretien affirme qu’Aurore vit dans la clandestinité. Faux. Aurore ne vit pas dans la clandestinité, nous en voulons pour preuve les documents administratifs et attestations suivants (vous les trouverez en annexe) : - Attestation de la Mairie de Mauléon, participation aux deux dernières élections et demande de Carte Nationale d’Identité – annexe 1 - Sa carte grise – annexe 2 - Attestation pole emploi – annexe 3 - Demande et acceptation RSA – annexe 4 2ème mensonge de Manuel Valls : Aurore n’était pas recherchée, malgré le fait qu’elle ait épuisé tous les recours possibles. Elle est revenue à la vie publique lors d’un meeting en son soutien le 18 juin 2011 à Biarritz devant 2000 personnes dont de nombreux élus de tous bords. En dehors du fait qu’elle se rendait tous les jours au local de Batasuna à Bayonne, Aurore avait une vie sociale et familiale entre Mauléon-Licharre (canton de Mauléon), lieu de résidence de ses parents, St Michel (canton de St Jean Pied de Port), son lieu de résidence et Hasparren (canton d’Hasparren) le lieu de résidence de son compagnon. Ces 3 lieux de vie d’Aurore sont reliés par 93 km de routes départementales, Mauléon-Licharre / St Michel 42 km et Mauléon-Licharre / Hasparren 51 km. Ces deux axes traversent 5 cantons du Pays Basque, les cantons de Mauléon-Licharre, St Palais, Hasparren, Iholdy et St Jean Pied de Port, sont peuplés d’un peu moins de 40 000 habitants. Sur ces 5 cantons il existe un total de 6 gendarmeries pour un bassin de vie de moins de 40000 habitants, soit une gendarmrie pour 6600 habitants. Tenant compte de ces éléments ne croyons pas qu’Aurore ait pu vivre normalement durant 18 mois sur ce bassin de vie sans que la Gendarmerie ne sache où la trouver ou puisse la contrôler. De plus, nous savons qu’un accord tacite existait pour qu’Aurore ne soit pas inquiétée. Nous en voulons pour preuve les éléments suivants : - les déclarations réalisées par François Fillon au micro de France Bleu Béarn, citée par le journal Sud Ouest du lundi 5 novembre (son de cette déclaration ci-joint) :”Sur le plan juridique, cette décision n’est pas discutable, la seule chose c’est que mon gouvernement n’avait pas pris cette décision, voila, non mais on n’avait pas pris cette décision parce qu’on estimait qu’elle n’était pas nécessaire. Je vois que Monsieur Valls l’a prise.” - L’article du Canard Enchainé du mercredi 7 novembre qui dit que “du temps de Brice Hortefeux, des pandores avaient avoué au Palmipède : “Si on la croise, on regarde en l’air”” (voir annexe 5 l’article du Canard Enchainé du 7 novembre) Nous en concluons qu’il a existé une décision politique, qui a stoppé l’application du MAE et qui a permis à Aurore de vivre en toute tranquillité ces derniers mois, et donc pour changer cette situation il a fallu une décision politique contraire qui a abouti à son arrestation.
3
3ème mensonge de Manuels Valls : Aurore Martin arrêté lors d’un contrôle fortuit. Aurore Martin n’a pas été arrêtée lors d’un contrôle fortuit. Au vu des éléments obtenus par les témoignages que nous avons reçu et les informations parues dans la presse nous remettons en cause la version de Manuel Valls. Trop de zones d’ombres existent autour de ce contrôle pour pourvoir affirmer que c’est un contrôle fortuit. Nous pensons que ce contrôle a été mis en place pour arrêter Aurore. Nous tenons à remercier toutes les personnes qui sont entrées en contact avec nous pour apporter leur témoignage. Nous avons reçu 10 témoignages dont 8 personnes prêtes à témoigner publiquement si cela est nécessaire. Nous tenons à notre disposition leurs témoignages ainsi que leurs contacts. Cette journée du premier novembre a été très pluvieuse, typique de la Toussaint. Au départ de chez ses parents elle peut prendre deux itinéraires : - Le premier vers son domicile, axe Mauléon – Saint Jean Pied de Port, 42 km, elle habite à St Michel. - Le second vers le domicile de son compagnon – axe Mauléon – Hasparren, 51 km, son compagnon habite à Hasparren. Sur les chemins qu’Aurore aurait pu emprunter ce jour là nous avons dénombré 4 contrôles de gendarmerie sur le même créneau horaire : - 2 sur la commune de Charrite de Bas (axe Mauléon – Hasparren), deux contrôles de vitesse avec pour chaque contrôle un véhicule de gendarmerie. - 1 sur la commune de Bonloc (axe Mauléon – Hasparren), un véhicule de gendarmerie. - 1 sur le rond point de Gareindin, c’est lors de ce contrôle qu’Aurore a été arrêtée, nous avons reçu 8 témoignages concernant ce contrôle. Vous trouverez à la page suivante une chronologie fondée sur les 8 témoignages du rond point de Gareindin et qui retrace le déroulement de la journée du 1er novembre, jour de l’arrestation d’Aurore.
4
11h Rond point de Garindein présence des gendarmes.Témoignage 7. matin Gendarmerie de Mauléon présence inhabituelle de nombreux véhicule de gendarmerie. Témoignage 2. 14 h Gendarmerie de Mauléon Agitation, gendarme “prêts à partir” Témoignage 3. 15 h 30-16 h 00 Rond point de Garindein  4 véhicules de gendarmerie Mise en place d’un contrôle Témoignage 6. . 15 h 30-15 h 40 Rond point de Garindein 4 entrées du rond point prises. Toutes les voitures sont arrêtés, une queue s’est formée. Pas de contrôle de papiers.Témoignage 5. rond point de Garindein Pluie Toutes les voitures sont arrêtés, 5 min d’attente dans la queue. Sa femme qui fait un allez-retour est arrêtée 2 fois à ce même endroit.Témoignage 4. 15 h 50 Contrôle à toutes les entrées du rond point de Garindein. A fait l’allez-retour jusqu’a Orthez mais n’a pas été contrôlé ailleurs. Témoignage 2. rond point de Garindein Gendarmes armés pas de contrôle d’alcoolémie.Témoignage 7. Après 16 h Rond point de Garindein Gendarmes dont certains l’arme à la main. N’a pas été arrêté, les gendarmes ne font pas attention aux voitures qui passent. Une voiture est arrêtée au milieu du rond point.Témoignage 3. Témoignages par ordre chronologique Chaque témoignage est identifié par un numéro 15 h 50 Rond point de Garindein, arrêté au contrôle mais pas sanctionné pour son défaut de vignette d’assurance.Témoignage 1. 15 h 55 Aurore laisse un message sur le répondeur de sa soeur en lui disant qu’il y a un contrôle donc elle sera en retard, alors qu’elles n’avaient pas rendez- vous. 16 h 20 une amie prévenue par la soeur d’Aurore fait le tour de Mauléon, mais ne voit aucun contrôle et finit par trouver la voiture d’Aurore abandonnée sur le rond point de Garindein. Témoignage 8.
5
En nous basant sur ces témoignages voici les zones d’ombre et interrogations que nous mettons en avant : - Une agitation anormale a été détectée à la gendarmerie de Mauléon-Licharre dans la matinée précédent l’arrestation d’Aurore. Une agitation pas nécessaire quelques heures avant la mise en place d’un contrôle lié à la sécurité routière. - Les 4 routes qui mènent à ce rond point étaient prises, impossible de passer au travers d’un tel dispositif. 4 véhicules, 1 voiture et 3 trafic, étaient présents sur les lieux, et une présence entre 7 et 12 gendarmes. Un très lourd dispositif pour un simple contrôle de sécurité routière. - Tous les véhicules ont été arrêtés et contrôlés, pas un véhicule n’est passé au travers. Certains ont subi un contrôle alcotest et d’autres non. Les papiers d’identité n’ont pas été demandé,ce qui est logique pour un contrôle d’alcoolémie. Une défaut d’assurance a été constaté (vignette) mais pas sanctionnée, la personne est repartie immédiatement, si ce contrôle avait été fait pour la sécurité routière on peut supposer qu’une infraction à l’assurance aurait été au moins sanctionnée par une amende. - Une fois Aurore arrêtée, après 16 h, dans un premier temps les voitures qui passent par là ne sont plus contrôlées et dans un second temps l’ensemble du dispositif est levé, vers 16 h 20. Une fois Aurore arrêtée le contrôle n’avait plus de raison d’être. A ces témoignages il nous faut rajouter un autre élément troublant. Une information révélée par le quotidien Sud Ouest en date du 7 novembre 2012 titré “pourquoi tant de gendarmes dans le coin” (voir en annexe 6). Cet article affirme que le nombre élevé de gendarme présents est lié à une opération anti-drogue et non un contrôle de sécurité routière. Information ni confirmée ni infirmée par le procureur de Pau.
6
ANNEXE 1
7
ANNEXE 2
8
ANNEXE 3
9
ANNEXE 4
10
ANNEXE 5
11
ANNEXE 6

19:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.