06/05/2013

BELGIQUE: Affaire Trullemans :: Le Parti Populaire lance sa campagne haineuse

6 mai 2013 17:02 | Il y a : 2  h 
| Thème:
 
Belgique, Immigration, Racisme 

Affaire Trullemans :: Le Parti Populaire lance sa campagne haineuse

Les médias francophones commentent abondamment le licenciement de Luc Trullemans, le monsieur météo d’RTL, pour propos racistes. Très vite, le météorologue a été remplacé par Mischaël Modrikamen, président du Parti populaire (PP), dans la presse. Décryptage.

Jonathan Lefèvre

Mischaël Modrikamen (ici à une manifestation pro-Israël) a attrapé la balle au bond dans l’affaire du licenciement du « monsieur météo » d’RTL-Tvi, Luc Trullemans. Quand ce dernier a été licencié par la chaine pour propos islamophobes, le président du Parti populaire est devenu son avocat. Assez logique, finalement. (Photo philosemitisme.blogspot.be)

La semaine dernière, le monsieur météo d’RTL-Tvi, Luc Trullemans, se faisait renvoyer pour avoir tenu sur Facebook des propos islamophobes. Dès l’annonce de la sanction, la sphère Internet s’est déchaînée. Le monde s’est coupé en deux : pour Luc Trullemans, au nom de la liberté d’expression mais surtout car « il ose dire tout haut ce que beaucoup de monde pense tout bas » et contre Luc Trullemans car il a dépassé les limites de la loi en matière de racisme. Le Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie (MRAX) a d’ailleurs décidé de porter l’affaire devant la justice pour incitation à la haine raciale.

Mais, très (trop ?) rapidement aussi, un autre organisme, politique celui-là, s’est vu offrir une vitrine médiatique : le Parti populaire de Mischaël Modrikamen. Ce dernier, dès le lendemain des faits, a convié la presse afin de faire savoir qu’il défendrait Luc Trullemans devant la justice. Un beau coup médiatique pour celui qui se plaint d’être ostracisé par les médias. Et de lancer du même coup sa campagne pour les élections de 2014.

« Des ânes partout »

Outre la récupération politique (qui semble trop bien préparée que pour être spontanée) du PP, le plus inquiétant réside dans les réactions de « citoyens » sur le net. Puisqu’un homme public a « osé dire tout haut ce que beaucoup de monde pense tout bas », les langues (ou plutôt les doigts) se délient et on ne compte plus les commentaires totalement racistes qui circulent via les réseaux sociaux. Et de nombreux « citoyens » et organisations de droite et d’extrême-droite (tels que la NWA, Nouvelle Wallonie alternative, dissidence du Front national, La Droite, mouvement qui se situe à droite du MR et constitué d’anciens membres du PP…) ont lancé des pétitions de soutien à Luc Trullemans, ou au nom de la lutte contre l’Islam (et souvent, les deux).

Mais d’autres internautes combattent ce discours nauséabond. Comme Leslie Olivier, qui a posté ce message sur Facebook en réponse à des posts pro-Trullemans : « Il y a des ânes partout. Dire que les étrangers cassent, volent et tuent, c’est quand même limité. C’est vrai que le Belge ne vole pas, ne casse pas, ne tue pas, c’est bien connu… La différence, c’est que quand il s’agit d’un étranger, on précise toujours son origine. Donc, ça marque plus les gens. (…) Je suis Belge et musulmane. Le racisme, je le vis au quotidien. (…) Il faut arrêter avec “ces musulmans qui essaient de nous imposer leurs lois”. Une toute petite minorité essaie de la faire mais ils ne sont en rien représentatifs de la communauté musulmane (Sharia4Belgium compte moins de 100 personnes sur 600 000 musulmans, c’est quand même ridicule, non ? Mais c’est toujours d’eux qu’on parle et ça fait vendre). On ne vous parlera jamais de tous les musulmans qui font la tournée des rues pour offrir de la nourriture, de la chaleur humaine, des vêtements, etc. aux sans-abris. On ne montre et on ne voit que le négatif sans voir le positif… »

Un « printemps wallon » ?

L’affaire prend des proportions inquiétantes. Modrikamen participera à une manifestation « pour la liberté d’expression » le 18 mai prochain. Pour rappel, la dernière fois que le PP avait organisé une manifestation, c’était en juin 2012, « contre le fascisme islamique ». Et le parti de Modrikamen avait défilé avec le mouvement fasciste Nation. Cela s’était mal terminé pour les… antifascistes qui ont été roués de coups par la police dans une station de métro (voir Solidaire du 21 juin 2012). Se dirige-t-on vers le même scénario ?

Mischaël Modrikamen en appelle même à un printemps… wallon : « Si les médias déforment la réalité et ont une pensée formatée imposée, pas les médias sociaux. Grâce à eux, la mobilisation est là. Voyez le printemps arabe, nous vivons le printemps wallon ! » Doit-on lui rappeler que le printemps arabe porte en lui des revendications de liberté, de droits de l’Homme et de… tolérance ? Bref, des valeurs dont se passe bien celui qui se réclame de Marine Le Pen.

Le capitalisme, encore plus en temps de crise, veut diviser les travailleurs sur base de leurs origines ou leurs croyances, entre autres. C’est cela qui se passe pour l’instant. Et c’est cela que nous devons combattre.

19:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.