24/11/2013

ENCORE: Bahar Kimyongur à nouveau emprisonné (newsletter du 23.1 1.2013)

L’EUROPE fasciste traque les opposants de gauche ...
RoRo

 

De : investigaction [mailto:no-reply@investigaction.org]
Envoyé : samedi 23 novembre 2013 10:40
À : 151742
Objet : AVEC BON LIEN Bahar Kimyongur à nouveau emprisonné (newsletter du 23.11.2013)

 

Nous écrire, Changer d'adresse, inviter un ami ou se désinscrire, Suivre Michel Collon sur Twitter, Syriana, la conquête continue

La Belgique aussi compte
un prisonnier politique.
Mais "délocalisé" un peu partout !


Bahar Kimyongür emprisonné en Italie ! - Jean Flinker (CLEA)

Bahar sera-t-il arrêté dans 188 pays différents ? Le rôle trouble d'Interpol et du gouvernement belge. - Selma Benkhelifa (interview par Maïté Cardon)

Syriana, le livre de Bahar qui dérange beaucoup de monde

Soutenez l'info alternative,
Rejoignez les Amis d'Investig'Action

 

 

22 novembre 2013

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

8 heures 30, ce jeudi matin : Bahar Kimyongür est arrêté à Milan. Alors qu’il devait participer à une conférence internationale sur la Syrie, des policiers l’ont appréhendé à sa descente d’avion. Une manifestation de solidarité aura lieu ce lundi 25 à Bruxelles (voir en bas)

 
Après avoir été interrogé par les autorités judiciaires, Kimyongür a été incarcéré à la prison de Bergame.
Ce nouvel emprisonnement fait évidemment suite au mandat d’arrêt lancé contre sa personne par les autorités d’Ankara –lesquelles réclament continuellement son extradition. Pour rappel : ce mandat d’amener avait déjà entrainé, en juin dernier, l’arrestation à Cordoue du ressortissant belge (mais la justice espagnole l’avait remis en liberté sous caution, dans l’attente d’une décision prononcée par l’Audiencia Nacional)…


Depuis des mois, nul ne l’ignore, Bahar Kimyongür n’épargne ni son temps, ni son énergie, ni sa peine pour dénoncer le rôle grandissant que joue l’Etat turc dans l’épouvantable conflit qui ravage la Syrie. Une guerre ignoble et atroce dans laquelle le gouvernement Erdogan intervient directement : Ankara laisse toute liberté aux groupes djihadistes pour organiser –à partir du territoire turc– la sédition en Syrie ; Ankara autorise ouvertement –à partir du territoire turc– les livraisons d’armes aux groupes d'Al Qaïda et autres sectaires tafkiri financés par l’Arabie saoudite ou le Qatar ; Ankara délègue aux islamistes étrangers les plus intégristes le soin d’intimider par la violence les populations vivant dans la région turque de Hatay, des populations qui n’approuvent pas la position belliciste de l’AKP.
Or ce sont toutes ces révélations dument documentées par Kimyongür –et auxquelles l’évolution de la situation donne de plus en plus raison– que la Turquie ne peut tolérer…


Encore une fois : nous devons donc mobiliser ciel et terre pour obtenir la libération de notre camarade.

Encore une fois : nous devons obliger la Belgique à défendre, de manière conséquente, l’un de ses ressortissants.

Au plan européen, la Belgique doit faire annuler (par tous moyens de Droit) un mandat d’arrêt dont les « accusations » ont toutes été déclarées infondées –que ce soit par la Justice hollandaise ou par les tribunaux belges (à travers le jugement rendu par la Chambre d’Extradition de la Haye en 2006 ; puis par les Arrêts prononcés par la Cour d’Appel d’Anvers en 2008 et par la Cour d’Appel de Bruxelles en 2009).
 
Jean Flinker,
membre du Comité
pour la liberté d’expression et d’association
 

25/11 à 17 HEURES :

RASSEMBLEMENT POUR BAHAR KIMYONGÜR

Afin de réclamer la libération immédiate du ressortissant belge, nous appelons à un rassemblement ce lundi 25 novembre à 17 heures devant le Consulat d’Italie 38 rue de Livourne, à 1000 Bruxelles

 Le Comité pour la liberté d'expression et d'association

Bahar Kimyongür - Syrie - Turquie

 

22:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

15/11/2013

Solidarité avec les Philippines • Train pour Varsovie • Mittal k idnappé • Journée nationale des Femmes

 
 
From: PTB
Sent: Friday, November 15, 2013 8:17 AM
 
Subject: Solidarité avec les Philippines • Train pour Varsovie • Mittal kidnappé • Journée nationale des Femmes
 
cliquez ici pour voir ce mail en ligne
Newsletter du PTB :: 15 novembre 2013
Philippines :: La solidarité après la tempête

Le passage du super typhon Haiyan a causé un véritable chaos sur les îles centrales des Philippines. Le mouvement populaire local se prépare à une campagne de solidarité massive.

 
Train pour Varsovie :: « Nous devons montrer que nous ne sommes pas d’accord ! »

Le sommet climatique de l’ONU, qui se tient actuellement jusqu’au 22 novembre à Varsovie, recevra durant le week-end la visite de plus de 600 Belges qui prendront le train pour se rendre dans la capitale polonaise. Outre chanter, participer à des débats et faire du bruit, ils veulent surtout mettre la pression sur les décideurs. Natalie Eggermont, du mouvement Climat et Justice sociale, est l’une des organisatrices du Train pour Varsovie. Présentation de ses dix- mots clés.

 
Rêve général :: Mittal kidnappé par des artistes

Art et contestation. Les deux vont bien plus souvent de pair qu’on ne pourrait le penser au premier abord. Coup de projecteur sur le programme de Rêve général (titre provisoire), qui boute le feu de la révolte aux planches de la Cité Ardente.

 
« Egalité, liberté, solidarité sont les trois fondements du féminisme »

En Belgique, ce 11 novembre est la Journée nationale des Femmes. Pour cette 42e édition, l’organisation de réflexion féministe néerlandophone Vrouwen Overleg Komitee (VOK) organise à Bruxelles une journée de débats et d’activités sous le titre de « StereOH!tiep ». Thème : les stéréotypes sur les femmes. Rencontre avec Sofie De Graeve, membre du VOK.

 
Commémoration de la Première Guerre mondiale :: Au soldat congolais inconnu

La guerre 14-18 évoque immanquablement les tranchées et les soldats mourant dans la boue des Flandres. Mais on oublie trop souvent que, dans cette boucherie, les colonies ont fourni leur part – considérable – de chair à canon. A Schaerbeek, une statue rappelle cette page de l’histoire, à laquelle l’écrivain Lucas Catherine a consacré un livre.

 
La Banque Centrale Européenne et la baisse des taux d'intérêts

Encore une surprise ! Les taux d'intérêts directeurs de la Banque Centrale Européenne ont encore baissé – jusqu'’un pauvre 0,25 %. Déjà, le crédit à 0,5 % que les banques pouvaient prendre à la BCE jusque le jeudi 7 novembre annonçait une situation d’urgence, car des taux si bas signifient que la crise ne veut pas s’arrêter.

 
Recours concernant l’instauration de la TVA sur les honoraires d’avocats

Avec d’autres organisations*, la FGTB et Netwerk tegen Armoede (le réseau néerlandophone de lutte cotre la pauvreté) ont introduit un recours devant la Cour constitutionnelle pour demander la suspension et l’annulation de l’instauration de la TVA sur les honoraires d’avocats, mesure que le gouvernement Di Rupo veut appliquer dès janvier 2014. L’affaire sera traitée encore cette année.

 
48 millions d’euros d’aide pour l’énergie… pour les entreprises

Le conseil ministériel a octroyé un total de 48 millions d’euros de réduction de facture d’énergie aux grandes entreprises grosses consommatrices d’énergie, mais pas un centime pour la réduction de la TVA sur cette même énergie.

 
Vidéo :: L'Ordre des médecins s'attaque pour la troisième fois à un médecin du peuple

Le 5 novembre, le Dr Claire Geraets, de la maison médicale La Clé de Médecine pour le Peuple à Schaerbeek, était convoquée à la justice de paix. C’est la troisième fois que l’Ordre des Médecins l’attaque pour non-paiement de ses cotisations. Comme tous les médecins de Médecine pour le Peuple, le Dr Claire Geraets refuse de cotiser à un Ordre antisocial, aux pratiques opaques et anti-démocratiques et qui défend une médecine pour les plus nantis.

 
Anvers :: Le PTB soutient l’action du personnel des bureaux communaux et des maisons de district

Depuis des semaines déjà, l’agitation règne, parmi le personnel, au sujet des propositions de Homans et de ce qu’elle appelle sa conception d’une prestation de service moderne : la fermeture de quatre bureaux communaux, de nouvelles heures d’ouverture, des services uniquement sur rendez-vous avec informatisation à la clé.

 
« Semaine afghane » :: Top départ

La Semaine de solidarité et d’actions avec les Afghans commence ce 14 novembre. Cette semaine de sensibilisation à la situation des personnes et familles Afghanes sans droit de séjour en Belgique est organisée par 50 organisations.

 
États-Unis :: Des médecins complices de torture

Une étude révèle l’intégration systématique de médecins lors d’interrogatoires qui bafouent les droits de l’homme dans les prisons militaires des États-Unis. Le Pentagone et la CIA démentent avec cynisme.

 
« Les bénévoles de ManiFiesta n’ont pas de prix »

Cette année, ManiFiesta a attiré près de 10 000 visiteurs. Au programme : des concerts, des débats, du sport, des jeux, des films, des délices culinaires, mais aussi le soleil, la plage et la mer. Toutefois, l’ingrédient le plus précieux est sans conteste l’ardeur des 2 000 bénévoles. Qu’ils aient aidé deux heures ou se soient investis neuf jours d’affilée, tous sans exception ont contribué au succès du festival.

 
Faites suivre cette newsletter

Trouvez-vous cette newsletter hebdomadaire intéressante? Faites-la connaître à vos amis et collègues et forwardez-la.

  • Vous n'êtes pas encore abonné à cette newsletter? Cliquez ici.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres nouvelles

 

Parti du Travail

Facebook icon Twitter icon

Solidaire

 

20:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

14/11/2013

L'eusses-tu-cru? ça va te couper le sifflet, camarade!

 
Ceux qui ont véritablement pactisé et comploté avec Hitler ...
Qui ont contribué à le mettre en selle ...
Et on prétend que ces gangsters sont no amis car ils seraient par la suite venus “libérer
l’ Europe en ‘44 - ‘45
RoRo
 
-----Message d'origine-----
From: Xarlo@aol.com
Sent: Thursday, November 14, 2013 10:47 AM
To: xarlo@aol.com
Subject: L'eusses-tu-cru? ça va te couper le sifflet, camarade!
 
L’ANTRE DU FASCISME
Les Défis du XXI°  siècle
Il y a plus de 70 ans a débuté le plus grand massacre dans l'histoire,  qui
a été financé par la réserve fédérale des États-Unis et la Banque 
d'Angleterre.
Les États-Unis et le Royaume-Uni ont, depuis les années 1920,  joué un rôle
majeur dans le financement d'Hitler et ses acolytes, considérant 
l'énergique Adolf comme un outil dans la destruction de l'URSS.
Le montant  total des investissements étrangers dans l'industrie allemande
pendant les  années 1924-1929 s'élevait à presque 63 milliards de marks-or.
70 % des revenus  proviennent des banquiers aux États-Unis, la plupart de la
banque JP Morgan.  Résultat : en 1929 l’industrie allemande occupait la
deuxième place dans le  monde mais dans une large mesure elle était entre les
mains des principaux  groupes industriels et financiers des Etats- Unis.
 
Ainsi, «l’IG Farben »,  le principal fournisseur de la machine de guerre
allemande, a financé à 45 % la  campagne électorale d’Hitler en 1930 et était
sous le contrôle de la « Standard  Oil »de Rockefeller. Morgan, à travers la
« General Electric », contrôlait  l'industrie de technologie de la radio
allemande. En outre, ils possédaient 30 %  des actions de la compagnie
aéronautique « Focke-Wulf. ». « Opel » a été placé  sous le contrôle du « General
Motors », appartenant à la famille Dupont. Henry  Ford contrôlait 100 % des
actions du trust « Volkswagen ». En 1926, avec la  participation de la Banque
« Dillon Reed and Co » des Rockefeller est née le  plus grand trust
métallurgique d’ Allemagne.
La coopération américaine avec  le complexe militaro-industriel allemand a
été si intense et omniprésente qu'en  1933, tous les grands secteurs de
l'industrie allemande et les grandes banques  étaient sous le contrôle du
capital financier des États-Unis. Wall Street avait  alors établi un contrôle
total sur chaque trust en Allemagne.
En août 1934,  la « Standard Oil » américaine en Allemagne acquit 730 000
acres de terrain et  construisit les plus grandes raffineries de pétrole qui
fournissaient le  carburant pour les avions et les tanks nazis. Puis, ont
été livrés par les  Etats-Unis à Allemagne les équipements les plus modernes
pour les usines  aéronautiques, qui commencèrent la production des avions
allemands les plus  modernes. l’Allemagne a reçu des entreprises américaines «
Pratt et Whitney », «  Douglas » « Bendix Avmeyshn » un grand nombre de
brevets militaires et a  construit le « Ju-87 » basé sur la technologie
américaine. Dans les derniers  modèles de chasseurs et de bombardiers du troisième
Reich on trouvait des  moteurs britanniques. En 1941, alors que la seconde
guerre mondiale faisait  rage, les investissements américains dans l'économie
allemande s'élevaient à 475  millions de dollars.
A titre de comparaison, Hitler a reçu des  Anglo-américains en 1933, en
valeur actuelle 66,3 milliards de dollars et  l'Union soviétique sous le
Prêt-Bail durant toute la guerre, seulement 12  milliards, plus de cinq fois moins.
En 1938-1939, l'Union soviétique a tenté  de créer une alliance
politico-militaire avec le Anglos - américains contre  Hitler, mais toutes les
tentatives des soviétiques de s'opposer à Hitler avec  une force unie ont échoué, et
la « pieuse », démocratie américaine couplée avec  la « noble » démocratie
britannique ont envoyé le bélier fasciste contre  l'URSS.
De nos jours, quand l'élite financière mondiale de la Grande-Bretagne  et
les Etats-Unis a lancé le prochain plan pour la transition vers un « nouvel 
ordre mondial », l'identification de son rôle clé dans l'organisation de
crimes  contre l'humanité est devenue primordiale.
Par le biais d’une active  subversion du rapprochement de l'Ukraine avec la
Russie, les États-Unis visaient  par tous les moyens possibles à renforcer
les mouvements nationalistes contre  les Russes en Ukraine. Le budget des
organisations nationalistes ukrainiennes  Rukh et l'UNA - UNSO a été pour près
des trois quarts, financé par la CIA, et la  plupart des échelons de ces
organisations sont au service du gouvernement  américain.
Le voyage du chef de « Svoboda » Oleg Tyagnibok et son adjoint  pour la
politique des affaires Andrew Mohnik aux États-Unis était prévu. Le but  du
voyage était une rencontre avec la diaspora ukrainienne aux États-Unis. Tous 
les frais financiers ont été payés par le pays hôte. Les Membres de la
famille  de Tyagnibok se sont rendus aux États-Unis à l'invitation de la famille
de sa  femme, qui vit aux Etats-Unis.
Les dirigeants du Congrès ukrainien canadien  en la personne de Ed Baldy et
Oreste Varnitsa sont un intermédiaire entre VO «  Svoboda » et ses patrons
d'outre-mer. Le soutien financier du « Svoboda » va  directement des
services de renseignement Canadiens dans les mains de la  direction du Congrès et
puis migre vers les comptes du parti de Tyagnibok non  seulement en Ukraine,
mais aussi à l'étranger. Il y a eu le cas de fonds  canadiens envoyés pour
pourvois aux besoins de la cellule de « Svoboda » en  Autriche (Vienne).
Vue l'existence d'un tel soutien financier puissant à  Tyagnibok, venant du
Canada et les États-Unis, dans un proche avenir nous  pouvons attendre une
intensification de la politique de l'information dans «  Svoboda ».
Le but de nos « amis » outre-mer reste le même - empêcher le  rapprochement
de l'Ukraine avec la Russie ! Ce sera très utile de recourir aux  services
de « Svoboda », qui agira comme un bélier frontal des "nationaux - 
patriotes" contre le rapprochement des peuples frères!
Ainsi, l'Hydre à sept  têtes du fascisme anglo-américain est toujours
vivante ! Et à la place des têtes  coupées en 1945, il en a poussé une douzaine
de nouvelles ! Ne pas comprendre  cela aujourd'hui, n'est pas moins dangereux
que d’être traître à son propre  peuple !
S.V. Golik lieutenant-colonel des réserves
 
 
*******
«  La loi, dans un grand souci d'égalité, interdit aux riches comme aux
pauvres de  coucher sous les ponts, de mendier dans les rues et de voler du
pain »
« La  justice est la sanction des injustices établies »
Anatole France 
 
 
 

22:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

07/11/2013

Quels "socialistes" ???

Quels "socialistes" ???

Le Texte de Gérard Mordillat:

C’est une constatation cruelle mais c’est une constatation nécessaire : il y a désormais en France deux partis de droite. Un parti à tendance néofasciste, l’UMP à la sauce FN, et un parti néolibéral qui ne porte plus le nom de socialiste que par paresse.

Monsieur Valls suggérait d’ailleurs d’en changer, conscient que le terme « socialiste » est désormais vide de sens pour lui et ses semblables, comme le terme « gaulliste » l’est pour messieurs Sarkozy, Copé, Fillon et consorts. Par ailleurs, à propos des socialistes, il est devenu banal de parler de « la gauche de droite », ce qui oblige les commentateurs à distinguer certaines déclarations individuelles émanant de « socialistes de gauche ». Il y aurait donc des socialistes qui récusent le nom même de socialistes – des hommes de droite déguisés en hommes de gauche, si l’on préfère – et des socialistes qui, contre la majorité de leur propre parti, tentent de ne pas solder l’héritage de Jaurès.

C’est dire combien la confusion gouverne. Aux élections municipales qui s’annoncent, cette confusion risque d’augmenter encore puisque, à Paris en tout cas, le PCF a décidé de faire liste commune dès le premier tour avec le PS. Mais avec quel PS?

Celui dont les membres siègent au gouvernement ou avec quelques irréductibles pour qui le « socialisme », selon Jaurès, travaille « à la réalisation de l’humanité ». Une humanité qui « n’existe point encore ou existe à peine. À l’intérieur de chaque nation, elle est compromise, comme brisée, par l’antagonisme de classe, par l’inévitable lutte d’une oligarchie capitaliste et du prolétariat. Seul le socialisme, en absorbant toutes les classes dans la propriété commune des moyens de travail, résoudra cet antagonisme et fera de chaque nation enfin réconciliée avec elle-même, une parcelle d’humanité ».

À l’aune de ces paroles et de ses actes, est-ce que M. Hollande est socialiste? Est-ce que M. Moscovici l’est? Et M. Valls? Et M. Strauss-Kahn? Et M. Sapin ? Et M. Cahuzac, qui récusait la lutte des classes ? Et M. Lamy ? Et tous ces ministres si empressés de parader à l’université d’été du Medef et préférant se faire porter pâles lorsqu’il s’agit d’arpenter les allées de la Fête de l’Huma ? Et… et… et… etc.

On ne peut pas, bien sûr, mettre tous les socialistes dans le même sac Vuitton. Sur le plan municipal, il est incontestable que des élus socialistes œuvrent sans réserve à améliorer le sort de leurs concitoyens, à tenter de leur rendre la vie plus facile, à développer les activités artistiques et culturelles, etc. Je pense notamment aux actions menées dans les 11e et 20e arrondissements. Il n’y a pas de discussion, ces socialistes-là font ce qu’ils peuvent et, même, font en partie ce qu’il faut et pourraient même faire plus en ce qui concerne le logement, mais ils agissent. Maintenant, si on s’intéresse aux membres « socialistes » du gouvernement, le bilan est tout autre. La liste des reniements, manquements, trahisons est si longue qu’il serait fastidieux de la détailler. Juste pour mémoire : la signature du traité Merkozy, la séparation de façade entre les banques de dépôt et les banques d’affaires, l’absence d’un relèvement significatif du Smic, l’abandon de la lutte historique de la classe ouvrière pour la diminution du temps de travail, l’allongement de l’âge du départ à la retraite, la ruine confirmée de l’hôpital public, l’absence de loi pour empêcher les licenciements de confort financier, le choix du capital contre le travail, Florange, PSA, etc. N’en jetez plus, la cour est pleine !

Le piège est là.

Si nous votons pour le socialisme « municipal » et que, par miracle, le parti à la rose évite ainsi la déroute annoncée, le gouvernement y verra l’adhésion des citoyens à sa politique ; au contraire, si c’est la Berezina, les mêmes socialistes « de gouvernement » déclareront que ce vote est sans signification, sinon purement local, et continueront de mener leur insupportable politique. Dans un cas comme dans l’autre, l’électeur sera volé de son vote, comme il l’a été après le référendum à propos du traité constitutionnel rejeté par une très large majorité de Français (y compris une majorité de militants socialistes) et repassé au Parlement dans les mêmes termes sous le nom de traité de Lisbonne, avec l’appui massif des élus socialistes. Un déni de démocratie que « toute l’eau de la mer ne saurait effacer », aurait dit Lautréamont.

Mais tout cela serait sans importance.

L’urgence serait de faire barrage au Front national, aux prochaines élections municipales et européennes, de voter utile. Et déjà, le chœur des « socialistes » de gouvernement entonne le grand air de la nécessité, qui fait loi. Mais dans le même temps, quand les citoyens ne votent pas selon le désir des « socialistes » de gouvernement, leur vote est méprisé, annulé ; mais, dans le même temps, M. Valls tient des propos et mène une action en parfait accord avec les idées de madame Le Pen, de Ciotti, Guéant, Hortefeux et les autres, y ajoutant l’hypocrisie d’expulser, de persécuter au nom de « l’humanité ».

Avant de voter, si nous posons la question : qu’avons-nous de commun avec les « socialistes » du gouvernement ? La réponse est meurtrière : rien. Qu’ont-ils de commun avec messieurs Sarkozy, Copé, Fillon et leurs amis ? La réponse est assassine: presque tout, hormis quelques nuances sur l’enseignement, la recherche et la justice. Ce qui les distingue ne sont que des postures au grand théâtre de la politique spectacle. Les uns jouent à être de gauche, les autres à être de droite, mais tous chantent en chœur la rengaine thatchérienne « il n’y a pas d’alternative », sont les thuriféraires du capital, de la propriété privée. Personne ne peut avoir oublié cette une stupéfiante de Paris Match où François Hollande et Nicolas Sarkozy posaient côte à côte, dans le même costume, la même attitude, défendant à l’unisson le oui au référendum. Des jumeaux sortis du même œuf néolibéral, affichant la même morgue, le même mépris des citoyens, ces minables, ces rustres, dont le vote n’était organisé que pour amuser la galerie.

Dès lors, comment pourrions-nous, une fois encore, voter utile, faire confiance aux « socialistes » de gouvernement ?

Nous ne pouvons pas. Nous ne pouvons plus. Nous ne pouvons pas à la fois être leurs critiques les plus déterminés et les alliés de circonstance des socialistes municipaux qui, par leur silence – de fait –, font perdurer une politique ouvertement de droite, antisociale et sécuritaire. Au nom de je ne sais quelle morale de circonstance, la confusion ne doit pas être entretenue, ne peut plus l’être. Elle n’est plus de mise. Aujourd’hui, les « socialistes » de gouvernement ne sont plus simplement des faux frères, ni des adversaires, mais des ennemis (de classe) que nous devons affronter, quoi qu’il en coûte. Un siège au conseil municipal de quelque ville que ce soit ne vaut pas d’abdiquer nos convictions, notre volonté de transformer le monde et de réaliser l’humanité que Jaurès appelait de ses vœux. C’est dire qu’il faut avoir le courage de rompre clairement avec ce « socialisme » en peau de lapin qui n’est que démagogie et mensonges. Cette rupture politique est salutaire même pour nos camarades socialistes, ces militants pris en tenaille entre l’affliction et l’indignation de ce qui se pratique aujourd’hui en France au nom du « socialisme ». Les positions sont claires : les « socialistes » de gouvernement sont désormais sans vergogne un parti de droite, à nous d’incarner la gauche en actes, de cesser d’être aimables et compréhensifs, et de nous dresser contre eux et leurs répliques de l’UMP-FN. Comme disait l’autre : le changement, c’est maintenant!

  • A lire aussi:

François Hollande ne change rien

Hollande pris au piège de l'austérité

Tous nos articles sur le Front de gauche et Gérard Mordillat

Gérard Mordillat dans L’Humanité ....

 

 

 

 

10:52 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |