22/03/2014

Internet en danger, élections municipales, 3 avril au Parlement européen...

sc
 
 
SALOPERIE d’EUROPE? AU SEUL SERVICE DES MULTINATIONALES, DES BANQUIERS, DE LA REPRESSION, DE LA DICTATURE, DES CONQUETES IMPERIALISTES ET COLONIALISTES !
RoRo
 
 
 
Sent: Saturday, March 22, 2014 8:43 AM
 
Subject: Internet en danger, élections municipales, 3 avril au Parlement européen...
 
La neutralité du réseau internet est une exigence indispensable pour garantir la liberté d'expression, de communication et d'information de la grande majorité des citoyens. Cette neutralité implique que tout flux sur internet doit être traité de la même façon indépendamment de son origine, destinataire, expéditeur, type de contenu ou des moyens (équipement, protocoles...) utilisés pour la transmission des paquets. Mais une telle exigence de neutralité semble déranger de nombreux intérêts qui s'expriment dans un intense lobbying à Bruxelles et ailleurs.

Pour les citoyens, internet est un service public essentiel. Mais c'est précisément à cette condition de service public que s'opposent de grands intérêts marchands, financiers et politiciens. Le 3 avril, après le vote de la Commission ITRE du 18 mars, le Parlement Européen pourrait entériner la fin de la neutralité du net dans le continent. La mobilisation de tous est d'ores et déjà indispensable, y compris pour interpeller les politiques à ce sujet dans le cadre de la campagne des élections municipales. Pourquoi tous ces silences, depuis des mois, de la part de partis politiques, syndicats, associations, grands médias... ?

Un exemple, d'ailleurs, de l'opacité de la politique actuelle à l'égard des citoyens. L'absence d'une réelle information du grand public se trouve à l'origine d'une situation de démobilisation à laquelle il est très urgent de mettre fin.


Articles d'Indépendance des Chercheurs :

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/...

Internet en danger, élections municipales, Parlement européen...

Le 20 mars 2014, 01net écrit « Internet est l’un des trois services publics essentiels pour les Français » avec le sous-titre « La ville numérique se prépare dans les communes ». L'article renvoie au dossier « Municipales 2014 : Le numérique fait campagne ». C'est précisément cette condition de service public qui exige la neutralité du réseau. Parler de la liberté de l'internet et des garanties de la neutralité du net paraît incontournable dans le contexte des élections municipales. A fortiori, dans une situation critique où le Parlement Européen risque d'entériner le 3 avril des mesures particulièrement dangereuses pour l'avenir de l'internet. Europe 1 évoque « Cette réforme d'Internet qui s'annonce », à propos d'un projet de loi sur les libertés numériques qui devrait être déposé en France ce mois de septembre. Alors qu'un sous-titre de l'article analyse « Sanctuariser la neutralité du net... ou pas », rien n'est dit concernant le rapport adopté le 18 mars par la Commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie (ITRE) du Parlement Européen sur la proposition 2013/0309 (COD) de règlement du Parlement Européen et du Conseil « établissant des mesures relatives au marché unique européen des communications électroniques et visant à faire de l'Europe un continent connecté, et modifiant les directives 2002/20/CE, 2002/21/CE et 2002/22/CE ainsi que les règlements (CE) n° 1211/2009 et (UE) n° 531/2012 ». Ce rapport constituera le point de départ des débats de la mini-plénière du Parlement Européen du 3 avril, comme déjà souligné dans nos articles récents « Internet, Parlement Européen : le vote de la Commission ITRE (I) » et « Neutralité du net, URGENCE : défense de cet acquis, élections municipales... ». ZDNet constate « Neutralité du Net : levée de boucliers après un vote européen » exposant que le rapport de la Commission ITRE préconise d'autoriser les opérateurs à établir des priorités dans les flux selon les accords passés avec les éditeurs de contenus. En clair, à « instaurer un Web à plusieurs vitesses ». Si une telle politique était adoptée, la neutralité du net cesserait d'exister et la fin de la liberté d'expression et d'information pour la grande majorité des internautes serait le résultat pratique prévisible de ce processus. Avec le titre « Neutralité du Net : le vote en ITRE indigne Castex, la Quadrature et le CNNum », PCInpact fait état des sévères critiques adressées à ce rapport par la Vice-Présidente de la Commission des Affaires Juriques du Parlement Européen Françoise Castex, par La Quadrature du Net et par le Conseil National du Numérique (CNNum). L'urgence d'une large mobilisation est d'autant plus grande et évidente, que la décision définitive du Parlement Européen court-circuiterait entre autres le projet de loi français. Dans une lettre d'information adressée ce jour aux personnels des laboratoires du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), notre collectif appelle l'ensemble de ces personnels à rompre l'inexcusable silence politique et médiatique, informer un maximum de citoyens et intervenir à ce sujet dans la campagne des élections municipales. Afin, notamment, d'interpeller devant les électeurs les listes, candidats et partis politiques : i) sur la question essentielle pour la sauvegarde des droits et libertés fondamentaux qu'est l'avenir de l'internet ; ii) sur leur position en la matière, clairement exprimée ; ii) sur les raisons du silence récurrent gardé par le monde politique à l'égard de la grande majorité des citoyens à propos des opérations du Parlement Européen.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/... ]


et pour rappel :

Neutralité du net, URGENCE : défense de cet acquis, élections municipales...

Internet, Parlement Européen : le vote de la Commission ITRE (I)

URGENCE : l'internet en danger au Parlement Européen (I)

Bientôt, l'apocalypse de l'internet ? (I)


Bientôt, l'apocalypse de l'internet ? (II)

Menaces sur l'internet : pourquoi ces silences politiques et médiatiques ?

Parlement européen et neutralité du net (I)

Parlement européen et neutralité du net (II)

Amazon, CIA, IBM, GAO... (I)

Amazon, CIA, IBM, GAO... (II)

Morts des blogs ou annonce d’une censure ?


Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia

21:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

FRANCE: [mpep] Appel à sanctionner le PS-EELV aux élections muni cipales

sc
 
From: M'PEP
Sent: Saturday, March 22, 2014 11:49 AM
 
 
 
APPEL À SANCTIONNER LE PS-EELV AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES
 
Par le Mouvement politique d’émancipation populaire (M’PEP).
 
Le 22 mars 2012.
 
Résumé
 
Le Parti socialiste, depuis sa victoire à l’élection présidentielle et aux législatives de 2012, mène une politique dans la stricte continuité de celle conduite par monsieur Sarkozy. Le chômage, la précarité, la pauvreté, l’aggravation des inégalités prennent des proportions dramatiques. Aucune issue positive pour la population n’est à attendre de l’acharnement avec lequel les socialistes appliquent les dogmes les plus éculés de la doctrine néolibérale. Cette situation n’a rien de surprenant. C’est la ligne politique constante suivie par le Parti socialiste depuis le « tournant de la rigueur » qu’il a opéré en 1982-1983. Toutes les mesures principales prises depuis 2012 vont ouvertement dans le sens de l’accélération de la domination du capitalisme néolibéral.
 
Les élections municipales des 23 et 30 mars 2014 sont tout à fait particulières pour deux séries de raisons. D’une part, l’acte III de la décentralisation, largement méconnu par la population, créée une situation parfaitement ubuesque. Ces élections, en effet, se déroulent avant que l’on sache exactement quelles seront les futures compétences des collectivités locales. D’autre part, dix-sept années d’exercice du pouvoir par le PS depuis 1981, permettent désormais de dresser le bilan du principal parti de gouvernement à gauche. Ce bilan est accablant. Voter pour le PS ou s’allier avec lui, comme le font EELV et le PCF dans certaines villes, c’est voter ou s’allier avec le plus dangereux des partis au service des classes dominantes.

(…)




Adhérez au MPEP !

 
Pour imprimer le bulletin d’adhésion au M'PEP, cliquez ci-dessous :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/131216_bulletin_adhesion_201...

------------------------------
Editeur : M'PEP
http://www.m-pep.org
------------------------------

Pour vous inscrire, il vous suffira d'envoyer un message à cette adresse : mpep-subscribe@liste.mpep.fr
ou d'en faire la demande en écrivant à l'adresse suivante contact@m-pep.org

------------------------------------------------------------------------------


message-footer.txt

21:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/03/2014

Quelle pourriture!!! Sa Magnitude BHL truque son numéro de cirqu e

sc
c

MANIPULATION: voilà effectivement ce que des centaines de millions de gens devraient savoir et comprendre: comment on les manipule, comment on fabrique et falsifie l’ actualité, on fabrique de fausses preuves, des mises en scène, des scoops, ...

Quand BHL: spécialiste de toujours de l’ anti-communiste et de l’ antisoviétisme, pro-sioniste, pro-ricain, ardent “analyste” et conseiller des fauteurs de guerres impérialistes et colonialistes..., “philosophe”de pacotilles adulé des médias du capitalisme , veut se mettre à l’ avant plan et “prouver” ...  Est-il ici de passage à Hollywood ?

RoRo

 

Le Samedi 15 mars 2014 20h51, "Xarlo@aol.com"  a écrit :

Le parfait faux cul va-t-en guerre...Incroyable, à voir absolument:

Bernard Henry Levy se fait photographier dans un décor falsifié monté dans un studio pour faire croire qu'il est en Ukraine, mais un photographe pirate photographie le studio où se déroule le montage !!!!

 


 

11:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/03/2014

Il est tout de même assez stupéfiant d'entendre les Occidentaux réclamer, la bouche en coeur, le respect d e l'intégrité territoriale de l'Ukraine

c
sl
sc
 
Il est tout de même assez stupéfiant d'entendre les Occidentaux réclamer, la bouche en coeur, le respect de l'intégrité territoriale de l'Ukraine
 
et condamner l'intervention de la Russie en Crimée. Que n'ont-ils eu, eux, le souci de l'intégrité territoriale de la Yougoslavie (et plus tard de la Serbie) quand ils encouragèrent les Slovènes, Bosniaques, Croates et Kosovars à faire sécession ? Pourquoi ne se sont-ils pas retenus d'utiliser la force lorsqu'il s'agissait de défendre leurs propres intérêts (souvent contre ceux de la Russie), en Afghanistan, en Irak, en Libye, au Mali... Je n'ai guère de sympathie pour Poutine. Mais l'Occident n'a-t-il pas l'impression d'avoir poussé le bouchon un peu trop loin ? Après avoir encouragé et armé les islamistes radicaux pro-saoudiens afin qu'ils mettent à feu et à sang la Syrie (unique allié et seule base navale russe sur la Méditerranée), la coupe était manifestement pleine du côté russe. On pouvait prévoir qu'ils n'accepteraient pas un nouveau camouflet sans réagir. Qu'à cela ne tienne, Européens et Américains ont ostensiblement encouragé le radicalisme et poussé à la révolte violente les ultra-nationalistes ukrainiens. Sans beaucoup se soucier de qui l'on soutenait ainsi : le parti Svoboda par exemple, (anciennement appelé "parti social-national ukrainien"), dont le dirigeant déclarait encore en 2005 qu'ils fallait "mettre fin aux activités criminelles de la juiverie ukrainienne" ; ou ceux qui sur Maidan arboraient les portraits de Bandera et Choukhevitch, deux nationalistes ukrainiens qui ont collaboré avec les nazis en 41-44, allant jusqu'à diriger des unités de la Wehrmacht et participant directement aux massacres des Juifs et des communistes (entre parenthèses, je constate que certaines grandes voix, style BHL, sont plus promptes à taxer d'antisémitisme des propos politiques qui condamnent l'Etat d'Israel ou les âneries d'un mauvais humoriste de brasserie, que le retour au pouvoir des descendants politiques directs de ceux qui organisèrent la Shoah). Comme de bien entendu, les amis ukrainiens de l'Occident n'eurent rien de plus pressé, une fois au pouvoir à Kiev, que d'interdire l'usage du russe, deuxième langue du pays et langue majoritaire sur une bonne partie du territoire. Une provocation délibérée, visant à exacerber les tensions internes et à justifier ainsi le soutien financier et politique qu'on espérait obtenir de l'Europe. Mais c'était sans doute la provocation de trop. Faut-il vraiment s'étonner et s'indigner si, dans ces conditions, les Russes et russophones de l'Est ukrainien et de Crimée se sentent menacés et appellent le "grand frère" à l'aide ? Et que celui-ci, bien sûr, en profite pour rendre la monnaie de leur pièce aux Européens et Américains, eux qui firent la sourde oreille quand c'est lui qui leur demandait de respecter l'intégrité territoriale d'autres pays et de s'abstenir de s'ingérer dans leurs affaires intérieures... ?. Que n'ont-ils eu, eux, le souci de l'intégrité territoriale de la Yougoslavie (et plus tard de la Serbie) quand ils encouragèrent les Slovènes, Bosniaques, Croates et Kosovars à faire sécession ?
 
Extraits: Nico Hirtt

21:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

l'ennemi désigné...

cs
c
 
Sent: Sunday, March 9, 2014 12:10 PM
 
Subject: brèves: l'ennemi désigné...
 

UKRAINE, ou plutôt... Poutine, écoutez la suite.
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4811408

Il y a quelque temps, constatant la lente mais sûre évolution de la campagne médiatique anti russe -également anti castriste, anti Chavez, anti Moralès, anti Corréa, anti, anti- bref, concernant tous ces hommes éclairés pour qui l'Être Humain l'emporte, et de loin, sur la loi du profit et la destruction de l'environnement qui va de pair, j'avais alors émis la pensée selon laquelle, aux fils des ans, Staline serait l'égal d'Hitler, puis, pire qu'Hitler.
Aujourd'hui, Dame Clinton -la va-t-en guerre- compare Poutine à Hitler.

Ce matin, france culture s'est intéressé à une manifestation anti Poutine en Pologne, regroupant, selon cette radio 2000 personnes (sur 38 millions d'habitants) et, mission oblige, a trouvé une opposante viscéralement anti russe
comparant Poutine à Staline, à Hitler...
Eh oui! Et la préposée à cette info: "la Pologne qui a souffert de la domination russe". Elle omet de rappeler les horribles souffrances endurées par la population polonaise, en particulier juive, perpétrées par l'occupant nazi et des alliés polonais. En France, la milice opérait de même.

Autre erreur ou mensonge, un de ses collègues "de la même trempe": "pour sortir du communisme, il y a 35 ans". Il ne s'est "trompé" que de 10 ans, car de 1989 à 2014, ça fait 25 ans. Mais ça passe...

Puis, toujours dans le cadre de sa mission, l'envoyé "spécial" interroge Piotr Duda, président de "Solidarité" (*), qui ferait mieux de se préoccuper, comme ce fut le cas en septembre 2013, où là, 100000 participants à la manifestation populaire protestaient contre la politique ultra libérale du gouvernement polonais.
" Plus de 100.000 syndicalistes ont manifesté samedi à Varsovie contre la politique économique et sociale du gouvernement libéral de Donald Tusk, qu'ils considèrent comme le grand responsable des difficultés des Polonais alors que l'économie du pays marque le pas."On devient des esclaves dans notre propre pays!", s'est indigné Piotr Duda, chef du syndicat Solidarité, principal organisateur de la manifestation." 140000 selon le syndicat.
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/pologne-ma...
(*) Comme d'autres avant lui -idem en france- il poursuivra certainement une bonne carrière dans la politique.

Ce fut le cas pour L. Walesa qui a obtenu de nombreuse distinctions occidentales. Ben voyons!
" Grand-croix de la Légion d'honneur de France - Chevalier grand-croix de l'ordre du Bain du Royaume-Uni - Grand cordon de l'ordre de Léopold de Belgique - Grand collier de l'ordre de l'Infant Dom Henri du Portugal

  Médaille de la Liberté des États-Unis - Grand-croix de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne -".
Grand mérite pour avoir contribué à la chute du communisme en Pologne, car pour le reste, il n'y a pas photo: "Il se représente à l'élection présidentielle de 2000, mais ne recueille que 1,01 % des voix." (wikipédia)

La situation socio/économique de la Pologne, liée là aussi à l'appétit de l'oligarchie financière, est plutôt instable. Voir le lien ci-dessus.

Mémoire: durant l'occupation 1940/45- nombreux français, à commencer par ces maîtres de l'industrie, se satisfaisaient du régime nazi: "mieux vaut le fascisme que le communisme"

Samedi, J'étais à l'écoute de france culture... Eh oui! Quand, à 12:45... "Bonjour Christine Ockrent" (**), là j'ai changé de poste dans l'attente de Monsieur X (france inter) où des vérités sont parfois bonnes à entendre.
C'est une anti communiste primaire, d'où son utilité... " Elle participe également à plusieurs reprises aux réunions du groupe Bilderberg, cercle fermé de l'élite politique et financière internationale"

(**) "Issue des milieux anti-communistes de la Guerre froide, la Fondation Saint-Simon a discrètement rassemblé en France, dans les années 80 et 90, des personnalités politiques, économiques, culturelles et médiatiques. Entre autres membres éminents : Pierre Rosanvallon, Alain Minc, Francis Mer, Serge July, Laurent Joffrin, Luc Ferry, Alain Finkielkraut, ou encore Christine Ockrent. Membre du Club de La Haye, un réseau international de think-tanks animé par la CIA, la Fondation Saint-Simon a éclipsé les intellectuels de la gauche non-atlantiste et imposé une forme de pensée unique en France." ( http://www.voltairenet.org/article12431.html )
Le timbre de voix "métallique" de Mme Ockrent n'est pas la seule raison -loin s'en faut- de la belle carrière qu'elle poursuit sur les ondes "libres"...

- Une autre info. Barhein: http://www.prorussia.tv/Barhein-silence-on-tue-et-la-auss...
" l'écrivain américain Mark Twain, qui déjà au 19ème siècle constatait: "Dans notre pays, nous jouissons de ces trois choses parmi les plus précieuses qui soient : la liberté d'expression, la liberté de conscience, et la grande prudence de ne pas les exercer"

jmb


21:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

le PRCF fustige l'engagement de Hollande aux côtés du gouverneme nt ukrainien intégrant des néo-nazis

c

cs

 

---------- Message transféré ----------
De : geoges gastaud <gastaudcrovisier2@wanadoo.fr>
Date : 8 mars 2014 22:32
Objet : le PRCF fustige l'engagement de Hollande aux côtés du gouvernement ukrainien intégrant des néo-nazis


Déclaration du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)

Honte à François Hollande qui s’ingère dans les affaires de l’Ukraine pour encourager et banaliser le gouvernement néo-nazi ukrainien et ses complices de l’ « Euro-Maïdan » – 8 mars 2014

Les soussignés, dirigeants du Pôle de Renaissance Communiste en France, élèvent une solennelle protestation contre l’invitation par le président de la République, le 7 mars 2014, à l’Elysée, du candidat à la future élection présidentielle ukrainienne, leader d’extrême droite, Vitali Klitschko. Ce dernier joua un rôle décisif lors de l’ « Euro-Maïdan » qui porta au pouvoir un gouvernement dans lequel les néo-nazis et fascistes avérés détiennent la moitié des postes-clés. Cette réception impensable et déshonorante pour la France s’apparente à une initiative politicienne permettant à ce candidat, qui approuve la présence des néo-nazis au sein du gouvernement, d’utiliser le président de la République française pour sa campagne électorale, ce qu’il n’a pas manqué de faire dans les médias, dès sa sortie de l’entrevue.

Si l’article 8 de la Constitution précise : le président de la République veille au respect de la Constitution, nul autre article ne prévoit l’utilisation de l’Elysée pour ce type de manipulation et par conséquent ne l’autorise.

Sauf avis contraire, il semble acquis qu’aucun président de la Vème République n’a de l’Elysée, officiellement du moins, soutenu le candidat d’un parti politique à l’élection présidentielle d’un pays étranger.

Une telle démarche est extrêmement choquante car elle procède d’une ingérence grossière dans la situation explosive de l’Ukraine.

Cette démarche élyséenne est inadmissible au moment où la France va commémorer le 70ème anniversaire de la Libération et du programme du Conseil National de la Résistance (CNR) « les Jours Heureux » par un acte hautement symbolique, le transfert au Panthéon de la dépouille mortelle de résistantes et de résistants.

Le 70ème anniversaire de la Libération sera aussi celui :

  • du débarquement du 6 juin 1944 et des combats insurrectionnels ;
  • des massacres perpétrés par les S.S. à Tulle, Oradour-sur-Glane, Maillé et autres ;
  • de la libération de Paris ;
  • du débarquement de Provence ;
  • de la transformation de l’escadrille Normandie en Régiment Normandie-Niemen ;
  • de l’historique signature, le 10 décembre 1944 à Moscou, du Traité d’alliance franco-soviétique qui rendit à la France sa place de grande puissance au sein de la coalition alliée.

C’est pourquoi les signataires de ce texte exigent l’interdiction sur le sol français de la présence de ministres ou de représentants d’un pouvoir ukrainien dans lequel figurent des néo-nazis et des fascistes dont les premiers actes, en arrivant au pouvoir, auront été de fomenter l’interdiction du Parti communiste d’Ukraine et de réprimer l’usage de la langue russe.

Le comportement impérialiste et grossièrement complaisant envers les nazis ukrainiens du président de la République, du gouvernement Ayrault, de l’Union Européenne et du gouvernement américain mérite que tous les démocrates, patriotes et antifascistes français expriment leur indignation et clament d’une seule voix : « pas en notre nom ! ».

La vérité fera son chemin sur les groupes néo-nazis déjà accusés d’avoir provoqué sciemment le bain de sang de la place Maïdan.

Pierre Pranchère, résistant F.T.P.F. à l’âge de 15 ans, membre au Parti communiste clandestin, le parti des fusillés. Député de Tulle, (1956-58 et 1973-1978) ville résistante et martyre, député honoraire au Parlement européen, vice-président du P.R.C.F. et président de la commission des relations internationales du P.R.C.F..

Léon Landini, président du P.R.C.F., anc. officier des F.T.P.-M.O.I., Grand Mutilé de Guerre, Médaille de la Résistance, Officier de la Légion d’honneur, décoré par l’U.R.S.S. ;

Jean-Pierre Hemmen, vice-président du P.R.C.F., fils de Fusillé de la Résistance, réprimé pour avoir refusé de porter l’uniforme sous les ordres d’un ex-général de la Wehrmacht exerçant un commandement au sein de l’O.T.A.N. ;

Georges Gastaud, fils de Résistant gaulliste, secrétaire national du Pôle de Renaissance Communiste en France.

Antoine Manessis, fils de Résistant communiste grec, secrétaire aux relations internationales du P.R.C.F.

 

<2014 - 03 - 08 Déclaration du Pôle de Renaissance Communiste 2.doc>

 

21:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |