02/10/2015

SUISSE: Communiqué : Action contre l’augmentation des primes d’a ssurance-maladie — Ensemble à Gauche remet une liasse de billets au siège d’une «pauvre» assurance (vidéo disponible)

 
 
 




Communiqué de presse · 1er octobre 2015

Action contre l’augmentation des primes d’assurance-maladie:
Ensemble à Gauche remet une liasse de billets au siège d’une «pauvre» assurance


Vidéo de l'action: https://youtu.be/9eBZM4fj1h0
Photos (HD) de l'action: https://flic.kr/s/aHskmqV9tE



Aujourd’hui, Ensemble à Gauche a organisé une action pour dénoncer les hausses continuelles et abusives des primes d’assurance-maladie. Avec humour, les militant·e·s sont allés dans les locaux de la CSS pour remettre une grosse liasse de billets collectés auprès des assurés pour soutenir cette caisse maladie. En effet, avec « seulement » 77.6 millions de bénéfices en 2014 (CSS), et une augmentation moyenne de 4,8% de primes pour 2016 à Genève, la question d’un soutien citoyen aux assurances pour garantir les salaires des cadres et des administrateurs devient nécessaire !

Cette mise en scène ironique avait pour but de montrer l’aberration du système privé de caisse maladie qui ponctionne toujours plus les assurés pour garantir leur propre fonctionnement et les rémunérations de leurs administrateurs. En effet, en cette fin du mois de septembre, les caisses d’assurance-maladie ont annoncé le niveau des primes d’assurance pour l’année à venir. Comme à l’accoutumée, ce sont des hausses importantes qui nous ont été présentées.

STOP à ces hausses inacceptables !
Alors que les conditions sociales se dégradent pour toute une partie de la population, les prix de l’assurance-maladie ne font qu’augmenter, atteignant des sommes considérables. Cette année, ce n’est pas moins de 4,8% d’augmentation moyenne à laquelle nous devons faire face à Genève. Cette situation est inacceptable, d’autant que les coûts de la santé ont été contenus ces dernières années à Genève.

Sortir du cercle infernal
Cette situation ne peut plus durer tant elle pèse sur les ménages et qu’elle induit de profondes inégalités. Nous devons plus que jamais quitter la logique privée de la gestion des assurances qui génère des coûts importants et qui cherche avant tout à maximiser les profits. De même la définition des primes par tête est extrêmement problématique car elle ne tient pas en compte les capacités contributives de chacun·e.

Vers une caisse unique romande
En construisant une caisse unique, nous pourrions baisser massivement les frais de fonctionnement et administratifs qui pèsent aujourd’hui sur nos primes. Lors de la votation sur la caisse publique en 2014, les cantons romands avaient accepté cette idée. On peut donc développer une ce modèle à l’échelle romande : les frais administratifs et de fonctionnement d’une telle caisse seraient inférieurs à ceux des caisses actuelles. Organisons la Suisse romande pour sortir de cette impasse dont tout le monde fait les frais, à part les assureurs privés.

Citations (Jean Batou) :

« On se demande où vont ces augmentations de primes… Le fonctionnement des caisses d’assurances est très opaque : leur constitution de réserves, les salaires des cadres, les rémunérations des administrateurs… tout cela échappe au contrôle public. »

« D’autre part, le prix des médicaments génériques en Suisse est 50% plus cher que dans les pays voisins. On doit intervenir pour qu’ils soient vendus à des prix inférieurs. Toutes sortes d’action sont possibles, c’est la volonté politique qui manque. »

« Sur le long terme, nous remettrons l’ouvrage sur le métier et continuerons à défendre l’idée qu’il faudra une caisse unique au niveau fédéral avec des primes proportionnelles au revenu ! »

Contacts :

Jean Batou         078 944 27 07        membre du Grand Conseil, candidat au Conseil National
Pablo Cruchon    079 800 68 73        secrétaire solidaritéS




--
solidaritéS
25, rue des Gares
CP 2089 · 1211 Genève 2
Tél. 022 740 07 40
info@solidarites.ch
www.solidarites-ge.ch
 
 
 

14:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.