30/10/2016

La Belgique vendue encore un peu plus, avec l' accord des européistes Magnette et consorts, ...

MONDIALISATION CAPITALISTE et DES MARCHÉS, LIBRE CONCURRENCE, ...
La Belgique vendue encore un peu plus, avec l' accord des européistes Magnette et consorts, ...
Tous dans le même sac “socialistes”, “chrétiens”, libéraux, verts, patrons, syndicats réformistes, euro-cocos, ...
Il en va ainsi depuis plus de 70 ans: Plan Marshall, Marché commun, Euratom, CeCa, Otan, Europe de Maastricht (due au “socialiste” Jacques DELORS), CETA et demain TTIP, ...
Au principal profit des multinationales, des banques, des nantis, ... Il paraît que c’ est cela la “Démocratie”, sans les peuples: cela se signe avec le sourire, ...
L’ Europe sociale est reportée de nouveau pour après demain, ... 
 
RoRo
 
 
 
 
 
La saga du Ceta en Belgique se termine

Le traité est signé…

Mais il ne sera pas mis en place avant des mois voire des années

Alison Vlt.
Didier Reynders a ratifié ce samedi l’accord de libre-échange entre la Belgique et le Canada. L’Union européenne fera de même ce dimanche au cours d’un sommet à Bruxelles. 
 
Le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) a enfin été signé par la Belgique.
C’est Didier Reynders, en sa qualité de vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, qui a ratifié l’accord ce samedi à 11 h. L’événement s’est déroulé au Palais d’Egmont, le siège du ministère des Affaires étrangères à Bruxelles.
Reynders était entouré de la Commissaire européenne au Commerce, du négociateur en chef pour la Commission européenne, de l’ambassadeur du Canada et du président de la Chambre de commerce belgo-canadienne.
Bien que les longues négociations menées par la Wallonie aient fait connaître ce territoire et son ministre-président, Paul Magnette, au reste du monde. Avec cette signature, la Belgique n’est plus sous le feu des projecteurs.
Le Ceta doit maintenant passer par trois phases pour être un jour mis en œuvre. Ces dernières pourront prendre plusieurs années.
Tout d’abord, le traité devra être approuvé par les 28 pays de l’Union européenne lors du sommet prévu ce dimanche.
Il devra ensuite être validé par le Parlement européen lors d’un vote annoncé en janvier 2017.
La réponse sera logiquement positive car les trois groupes politiques les plus importants de ce Parlement sont en faveur du Ceta.
Enfin, ce dernier devra être voté par tous les 38 parlements nationaux et régionaux des pays de l’Union européenne.
Cette dernière étape pourrait prendre plusieurs années.
En attendant leur accord, le traité de libre-échange sera appliqué de manière partielle et provisoire dès que le parlement européen aura voté en sa faveur.

17:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.